Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Andorra Ultra Trail – Un duo franco espagnol remporte l’Eurofia

Des kilomètres d’émotion ont animé cette année l’Andorra Ultra Trail Vallnord. L’Eurofia, nouvelle épreuve sans balisage de 233 kilomètres de long et par équipe de deux, a été remportée par le Français Nahuel Passerat et l’Espagnol Julián Morcillo.

Ils ont franchi la ligne d’arrivée située à Ordino dimanche 8 juillet au petit matin au terme d’un coude à coude passionnant avec le duo composé des Tchèques Filip Silar et Pavel Paloncy.

Samedi, 3 h 49 du matin. Quelques courageux encore debout attendent une arrivée très spéciale à Ordino. Nahuel Passerat et Julián Morcillo franchissent la ligne d’arrivée dans les bras l’un de l’autre, puis s’allongent par terre, fatigués mais heureux, sous les applaudissements du public présent. C’est une ovation amplement méritée. Ils sont venus à bout d’une distance de 233 km et d’un dénivelé de 20 000 mètres. Le temps total : 68 heures et 49 minutes, équivalant à près de trois jours, pour traverser les paysages les plus sauvages des Pyrénées andorranes.

Un parcours qu’ils ont réalisé sans balisage, en suivant strictement l’itinéraire fourni par l’organisation et munis d’un GPS qui a permis à la salle de contrôle de connaître leur localisation exacte à tout moment. Pendant l’aventure, ils sont suivis de près par le duo tchèque composé de Filip Silar et Pavel Paloncy.

Les distances entre les deux équipes sont minimes jusqu’à ce que, à partir de l’Estany de l’Isla (km 165), Passerat et Morcillo reprennent la tête de la course. Place qu’ils conservent jusqu’à Ordino, où ils sont arrivés dans la nuit avec 3 heures et 51 minutes d’avance sur leurs poursuivants, reçus sous les applaudissements des athlètes qui attendaient le départ du Marató dels Cims.

« Quand tu aimes vraiment la montagne et qu’on te dit qu’il existe une course comme Euforia, tu t’inscris sans réfléchir. On change de catégorie ! Très peu d’organisations oseraient proposer un parcours ponctué de sommets et de crêtes comme celui-ci, c’est vraiment spectaculaire. Ils l’ont préparé à fond et on en a profité à fond. C’est magique d’avoir pu vivre cette première édition d’Euforia de cette manière », explique Nahuel Passerat, et à Julián Morcillo d’ajouter : « Je n’ai jamais rien fait d’aussi dur, mais il y n’a pas que cela. Je me réjouis d’avoir eu Nahuel comme coéquipier pendant toute cette course et d’y avoir participé avec tous les autres coureurs, l’ambiance était vraiment excellente ».

Sur la Ronda dels Cims, c’est encore un Français, Antoine Guillon (photo), qui s’est imposé en succédant à Passerat, vainqueur de l’édition 2016 de 170 km de long et de 13 500 mètres de dénivelé.

Photos : AUTV/Photossports