Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Templiers – Antolinos:  « Je ne veux pas m’enflammer »

Les jeux sont quasiment faits. Vainqueur du trail Nivolet-Revard et du Grand trail du Limousin, également deux fois troisième (Eco Trail de Paris et 6000D), Fabien Antolinos a presque le classement du Trail Tour National (TTN) dans la poche avant l’ultime manche aux Templiers ce week-end. Le défi est en effet de taille pour Sylvain Court,  actuellement deuxième, qui doit absolument l’emporter dimanche pour déloger le Lyonnais du team Ronhill Terre de Running de la première place. Cependant, Antolinos reste prudent.
Fabien, comme tu l’espérais en début de saison, ta victoire dans le TTN est quasiment assurée ??
On peut presque le dire, oui. Mais je ne veux pas m’enflammer. Tant qu’il reste une possibilité mathématique pour que Sylvain Court passe devant, il faut rester concentré. Mais c’est vrai que les conditions à remplir pour qu’il me passe devant sont difficiles.
Sylvain Court se trouve finalement dans la position qui était la tienne l’an passé quand ta quatrième place aux Templiers ne t’avait pas permis de dépasser Julien Rancon au classement du TTN…
?Sauf que j’avais deux handicaps en moins : Julien ne courait pas ce jour-là, et une troisième place m’aurait suffi pour passer devant. Là, je suis présent et il doit gagner. S’il y parvient, je n’aurai qu’à  m’incliner et à le féliciter.
Vas-tu  tenter de le marquer durant la course ??
Non, je ne pense pas que ce soit très utile sur une telle distance (72km ; 3200m D+). Cette saison, c’est plus lui qui m’a marqué que le contraire. Je vais partir avec l’ambition de monter sur le podium et on verra ce qu’il se passe.
Depuis Sierre-Zinal (25e) mi-août, on t’a peu vu. Pour préparer spécifiquement les Templiers ??
Sierre-Zinal m’a en fait un peu retardé. Je suis parti en vacances fin août. Ensuite, j’ai à peu près repris le même type de préparation que l’an passé en changeant une ou deux petites choses. J’ai notamment fait deux courses plus longues que l’an passé à la Nuit des Cabornes (1er) et au Trail Gargomançois (1er). Mais septembre et octobre sont habituellement des mois difficiles avec beaucoup d’heures au collège (ndlr : il est professeur d’EPS à Meyzieu dans le Rhône). Et il a fallu préparer mon voyage en famille au Japon pour participer au Kanna mountain run (ndlr : le lot de sa victoire au Nivolet-Revard) pendant les vacances de la Toussaint. Bref, je ne suis pas aussi frais que pour une épreuve de milieu de saison. Mais tout le monde est dans la même situation.
A priori, le niveau devrait être très élevé aux Templiers avec de nombreux étrangers. A quoi t’attends-tu ??
C’est sans doute la première fois qu’il y a autant d’étrangers de qualité au départ d’une course de ce format-là en France. Il y a déjà de nombreux forfaits, mais il y aura quand même des coureurs comme Andy Symonds, Miguel Heras, Julien Rancon… Rien que ceux-là, cela fait du beau monde. On verra comment la course se déroule, mais il faudra sans doute partir sur des allures assez rapides, tout en restant raisonnable, car la fin du parcours est très exigeante.
Tu viens de signer pour trois années supplémentaires avec  « Terre de Running-Ronhill ». Pourquoi un si long bail ?
?Le principe, c’est de repartir avec cette structure compétitive où il y a une très bonne ambiance. Le team me laisse carte blanche pour établir mon programme, et me  préparer comme je l’entends. Il n’y a aucune contrainte, ce qui permet d’aborder sereinement mes saisons. Et puis j’estime important d’être fidèle à cette équipe qui m’a fait confiance depuis le début.

Si tu es sacré champion de France dimanche, tu auras en poche ton billet pour les Mondiaux 2013. Toute ta saison sera alors articulée autour de ce rendez-vous ?

?Ce sera l’objectif prioritaire. Pour l’instant, on ne sait pas grand-chose de ces Mondiaux, à part qu’ils ont lieu le 7 juillet au Pays de Galles. Quand on aura plus de détails, je pourrai me pencher plus précisément sur la préparation. Sinon, le championnat de France et sans doute la CCC seront mes deux autres objectifs.
Recueilli par Benjamin Steen