Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Templiers – B. Girondel se révèle sur l’Endurance Trail

Au prix d’un final de course époustouflant le jeune Benoît Girondel, 28 ans, a décroché aujourd’hui à Millau sa première grande victoire, après seulement 3 ans de pratique sur trail.

La première épreuve du festival des Templiers s’est élancée ce matin à 4 heures, sous une nuit étoilée mais fraîche (5°C), pour 100km et 4600m D+. 1075 athlètes avaient inscrit cet Ultra à leur programme de fin de saison.

La nuit se déroulait sans encombres, et au lever du jour, sur les hauteurs de Mostuejouls, un quintet s’était détaché. En tête de celui-ci, Thomas Saint Girons, déjà vainqueur de ce format en 2009 et 2010, suivi de très près par Thomas Lorblanchet, qui s’essayait pour la première fois sur ce format après avoir triomphé 4 fois sur la Grande Course des Templiers, Benoît Girondel , Fred Desplanches, Cédric Celarier.

2014-©Gilles Reboisson-Trails Endur-9489

Peu après la mi-course, le quintet s’était réduit à un duo, avec T. Lorblanchet et F. Desplanches ne se lâchant pas d’une semelle sous une météo idéale, avec du grand bleu sur les Causses, et pas un poil de vent. « Thomas était énorme sur toute la course » dira plus tard Fred Desplanches. « Moi je me suis contenté de suivre, j’étais déjà content de pouvoir rester avec lui » dira le barbu de l’Ain.

Vers le kilomètre 80, le duo restait en tête mais le jeune Benoît Girondel continuait de rester à distance respectable 2014-©Gilles Reboisson-Trails Endur-9366(2’20). « Mon assistance m’a dit que je revenais, alors j’ai tenté le coup. Je suis revenu sur Fred et Tom au niveau de Massebiau et dans la montée du Cade, j’ai fais l’effort. Heureusement les jambes ont bien répondu. Il fallait que j’accélère dans cette partie car sur les replats je n’aurais pas pu faire cette différence » explique Benoît, ancien cycliste sur route de niveau national à Chambéry. « J’ai vissé tout ce que je pouvais jusqu’à l’arrivée, en priant que ça tienne » dira dans le jargon de cycliste celui qui pensera durant toute la course à un ami d’enfance décédé la semaine dernière d’une leucémie.

Une force supplémentaire qui le portera vers sa première grande victoire de sa jeune carrière, lui qui n’a commencé le trail il y n’y a que trois ans, et déjà fait un remarquable Grand Raid de la Réunion l’an dernier, en terminant 6e. « Je suis venu sur le trail car j’en avais marre de rouler sur la route. Je voulais voir ce qu’il y avait derrière les montagnes et voyager, découvrir de nouveaux environnements ».

Adepte des « courses qui font mal », cet agent d’escale SNCF aura impressionné ses adversaires. « Il a été monstrueux dans la dernière montée » assurera Fred Desplanches, son dauphin aujourd’hui. « Il nous a littéralement déposé, on n’a vraiment rien pu faire, il a dû nous prendre 4 minutes en 500m de dénivelée. Il a vraiment été exceptionnel sur la fin ».

2014-©Gilles Reboisson-Trails Endur-9576

A 40 ans, Fred Desplanches réussit lui aussi une superbe saison. Venu au trail il y a 10 ans pour contrecarrer une hygiène de vie défaillante, le prof de l’Ain avait déjà remporté cette année l’UT4M et conclut formidablement sa saison avec cette 2e place. A quelques kilomètres de l’arrivée, Fred perdra son compagnon d’échappée de la journée, Thomas Lorblanchet, victime d’une blessure qui le contraindra à l’abandon à quelques kilomètres de l’arrivée. Pour le plus grand bonheur de Sange Sherpa, auteur d’une course très régulière, et finalement récompensé par un podium de renommée nationale (3e), après avoir déjà remporté le week-end dernier le BelfortTrail.

Chez les filles, Christine Denis-Billet franchit la ligne d’arrivée victorieusement après 13h42 de course, devant Cécile Vannier (15h21).

Un peu plus tôt, la ligne d’arrivée avait vibré pour l’arrivée des lauréats de l’Intégrale des Causses, une course de 59,5km et 2600m D+, partie à 7 heures de Mastuejouls. Sylvain Perrin l’emporte en 6h13 :42 devant J.B Castano 6h16 :43 et Sylvère Pruvost 6h39 :41.
Chez les filles, Sissi Cussot effectuera un cavalier seul, pour terminer 11e du scratch, en 7h41’32 » suivie de Florence Blay en 8h00′ (1ère V1) et Christine Grosjean en 8h04min (1ère V2).

LA GALERIE PHOTOS DE l’ENDURANCE TRAIL ET DE L’INTEGRALE DES CAUSSES ICI

RÉSULTATS DE L’ENDURANCE TRAIL 2014 ICI

Luc Beurnaux – Photos Gilles Reboisson