Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

The RUT 2016, THE American Skyrunning par A.L Rousset

The Rut 2016 - Geyser dans Montana

Jouer le classement sur la coupe du monde de Skyrunning n’était pas vraiment au programme de ma saison trail. Pour tenter le The Rut 2016 - Anne Lise Roussetcoup, nous décidons de partir un peu au dernier moment aux USA, pour courir The Rut, ma dernière manche de coupe du monde de skyrunning (je ne pourrai pas faire l’ultra Pirineu, trop long pour moi et bien trop proche des Mondiaux de Trail). Nous profiterons d’une dernière semaine de vacances prise sur le pouce (merci à mes patrons !) pour décoller direction le Montana parce qu’après tout, de tels résultats ne se reproduiront pas tous les ans, et puis, faire du trail, c’est surtout voyager et découvrir d’autres horizons !

C’est la première fois que je découvre les States.
Avide de découvrir d’autres paysages, une autre culture et d’autres personnes. Je n’en suis pas déçue !

=> Arrivée à Bozeman, bienvenue au pays des cowboys et de la faune sauvage du Montana ! Nous partons visiter la ville : une grande avenue jonchée de pubs, cafés et restaurants SO Americans (du burger devant les matchs de football américains et de Baseball au café branché, du bio et recyclé), des magasins outdoor et spécialistes de la pêche à la mouche, des universités ultra clean et de grands lotissements où chaque chalet arbore le drapeau américain.

=> Deuxième jour, direction Big Sky, site de la course. Et là, nous découvrons le côté sombre du Montana…les grizzlys et ours bruns ! En effet, nous décidons de partir dans les sentiers magnifiques mais non sans une certaine crainte et l’impression assez désagréable d’être épiés (et reniflés) par les gros balaises. D’autant plus qu’avant de partir dans les bois, on nous conseille vivement de nous munir de « bear spray », un pulvérisateur surpuissant à utiliser en cas d’attaque d’ours…et oui, oui, les attaques ne sont pas rares et oui, oui, les grizzlys osent se promener en ville (en témoignent toutes les poubelles protégées…). Autant vous dire que les footings en solitaires n’étaient pas sans adrénaline…et que la ceinture Oxsitis servait à dégainer rapidement au cas où…

The Rut 2016 - vers Yellowstone

=> Troisième et quatrième jour, direction le Yellowstone (à 45 minutes de Big Sky, dans le Wyoming). Waouh ! Quelle beauté ! Incroyable ! Aucune barrière, aucune clôture, un parc où les animaux sont en parfaite osmose avec les hommes, dans la mesure où chacun est respectueux de la nature. Un superbe exemple d’une intégration parfaite de la nature et une vie harmonieuse entre les « cowboys » et la faune sauvage. Nous observons des cerfs, des bisons à deux pas de nous, un grizzly en train de manger sa carcasse (un peu plus loin quand même…). Nous découvrons des geysers à perte de vue, des lacs d’eau bouillante aux couleurs surprenantes, des volcans de boue, des canyons immenses et des forêts de pins sans fin. Seul bémol, la chaleur et la sécheresse provoquent des incendies devenus quotidiens dans les parcs, et qui offrent un spectacle désolant.

=> Cinquième jour, en route pour le parc du Grand Teton, au sud du Yellowstone.
Un massif de sommets à 4000 m parsemé de lacs. Magnifique !

The Rut 2016 - Anne Lise Rousset bord de lac

=> Sixième jour…veille de course ! Nous resterons sur Big Sky pour suivre le KV. Un KV dans les cailloux jusqu’aux pieds du Lone Peak. Nous assistons à un défilé de tenues loufoques et atypiques so USA qui traduit bien l’ambiance décontracte des traileurs américains.

Samedi : suivi du 28 km. Un joli tracé rude à souhait qui sera le terrain de jeu d’une belle bagarre côté masculin et féminin.

Dimanche : The Rut…voici mon compte rendu !

« The Rut 2016 « THE American skyrunning ! »

The Rut vient conclure une belle expérience. Premier Trail outre Atlantique, j’en ressors enchantée. Quelle belle mentalité made The Rut 2016 - Anne Lise Rousset et Hillary Halenin USA ! Les conditions météorologiques ont été assez dantesques et nous ont privés de quelques kilomètres mais surtout, nous n’avons pas pu gravir the Lone Peak, si attendu, totalement enneigé dès 6 heures du matin. Nous opterons pour le « plan B » : 42 km et 2200 m de D+. Dès le départ, malgré la peur du grizzly dans l’obscurité, je sens que je n’ai pas la forme des grands jours. Je reste avec Ida Nillson jusqu’au premier ravitaillement mais, les sensations sont exécrables. Je vais devoir serrer les dents. Je peine vraiment dans les montées très roulantes et reste scotchée dans le pentu. Je vais tout donner malgré les conditions. Hilary Allen me suit de très près, mais, pour Adrien, et pour tous ceux qui m’ont soutenue dans cette belle aventure, je ne vais rien lâcher. Je termine, dans le dur, par conserver une belle seconde place pour quelques secondes d’avance sur Hilary. Merci à tous mes sponsors, au Stade Rodez Athlétisme et aux skyrunning international pour leur soutien. Merci à tous les organisateurs de The Rut, à Mike Foot, pour nous avoir fait vivre une telle aventure en territoire « hostile » mais so beautiful ! « Good job » à tous ! Thank you so much.

Le rendez-vous est pris pour 2017 tant cette expérience dans les Montana a été exceptionnelle, à la rencontre d’américains géniaux ! En espérant que la forme soit meilleure et la neige absente ! »

Bilan : le trail aux US : une expérience à vivre et à revivre !

  1. The Rut 2016 - Hamburger Anne Lise RoussetUne ambiance très décontractée, sans focus sur les élites, où chacun est passionné et partage la même expérience.
  2. Des traileurs au look atypique : barbe jusqu’au nombril, tatouages massifs, casquette obligatoire et chemise à carreaux !
  3. Un parcours très joli, en singles dans les bois (du grizzly !), avec intermèdes de pistes roulantes et passages pentus dans les cailloux et la boue malgré une météo dantesque qui nous privera de l’ascension du Lone Peak.
  4. Une ambiance excellente entre coureurs et des rencontres géniales. Un trail au son des « good job » !
  5. Des trophées superbes mais difficiles à ramener en France…j’espère que les cornes de cerf vont passer la douane !

Résultats The Rut 50K
Hommes
1. Cristofer Clemente (ESP) Race Land – 3h51’52”
2. Gregory Vollet (FRA) Salomon – 3h53’31”
3. Chad Trammell (USA) – 3h53’46”
4. Scott Patterson (USA) – 3h59’58”
5. Matt Shryock (USA) – 4h01’45”

Femmes
1. Ida Nilsson (SWE) Salomon – 4h27’29”
2. Anne-Lise Rousset (FRA) Oxsitis / Odlo – 4h43’51”
3. Hillary Allen (USA) The North Face – 4h44’26”
4. Kristina Pattison (USA) La Sportiva – 4h49’49”
5. Arden Young (USA) – 4h54’48”

The Rut 2016

 

The Rut 2016 - podium dames

The Rut 2016 - un Buffle

Montana