Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Traces des Ducs de Savoie – Dawa Sherpa 9 ans après !

9 ans après son succès sur l’UTMB, Dawa Sherpa a renoué avec la victoire à Chamonix en franchissant en vainqueur la ligne d’arrivée des Traces des Ducs de Savoie dans la soirée, après 14h37min07s de course. Il devance le duo Lionel TRivel-Antoine Guillon, arrivés main dans la main en 15h05 :26.

Le début des compétitions du long week-end montblanais a débuté jeudi matin à 7 heures, à Courmayeur (ITA), pour la 4e édition des Traces des Ducs de Savoie. Sous un ciel menaçant, 1464 concurrents ont pris le départ de cette épreuve inaugurale (dont 125 femmes). Une accalmie de courte durée, puisque les averses, à tendance orageuse, sont apparues après une heure de course. Au programme, 114 km et 7150 m D+ pour ce tracé reliant le Val d’Aoste à Chamonix, via Bourg Saint Maurice et la Savoie. Deux kilomètres ont été ajoutés au programme initial. Les concurrents ont en effet effectué la montée du Col du Petit Saint Bernard par la rive gauche de la rivière, pour éviter au maximum le bitume, et profiter des paysages sauvages et authentiques.

Très rapidement, les favoris d’un dense plateau se sont retrouvés en tête de course. Vers 13 heures, Dawa Sherpa, premier vainqueur de l’UTMB en 2003, pointait en tête au Fort de La Platte, avec 8 minutes d’avance sur Thomas Saint Girons, 2e de cette épreuve en 2009, 11 minutes sur le duo Antoine Guillon – Lionel Trivel, et 21 sur le Suisse Ryan Baumann.

Dans des conditions difficiles qui lui réussissent souvent, contrairement aux courses courues sous une grosse chaleur, dawa Sherpa s’est échappé au fil des kilomètres. Thomas Saint Girons a d’abord abandonné, suite à un gros passage à vide. Seul le duo de Lafuma Trivel-Guillon restait à un gros quart d’heure du Népalais. « Vu les conditions difficiles, on a décidé de rester ensemble » expliquera Antoine Guillon, qui s’était rabattu sur cette TDS pour rester frais en vue de son gros objectif de la saison, à La Réunion en octobre prochain. « Dawa a été plus fort que nous. Nous l’avons eu en point de mire au niveau du col du Tricot, et là, on a compris qu’on ne reviendrait plus ». Dans la descente qui suivait, Dawa consolidait son avance et parachevait son succès sur les huit derniers kilomètres, roulants, reliant Les Houches à Chamonix. « C’est vraiment un grand bonheur de l’emporter aujourd’hui » dira Dawa. « C’est vraiment une belle course, je me suis régalé toute la journée, le parcours m’a vraiment plu », expliquera cette force de la nature, qui, il y  seulement cinq jours, remportait le 80km du Grand Raid des Pyrénées.

L’esPagol Pablo Villa erminait 4e, devant un trio composé de Ryan Baumann, Damien Trivel et Christophe Le Saux.

Chez les filles, Juliette Blanchet animait le début de la course en pointant en tête vers 13 heures à Bourg Saint Maurice, avec un petit quart d’heure d’avance sur l’Italienne Carlini, et la Française Agnès Hervé. Mais cette dernière refaisait son retard entre le Cormet de Roselend et La Gitte.
A l’heure où nous écrivons ces lignes (1h00 vendredi), Agnès Hervé possédait 27 minutes d’avance sur Juliette Blanchet au niveau de Bellevue, à environ 15 km de l’arrivée.

Vendredi matin à 10 heures, Courmayeur revêtira de nouveau ses habits de fête pour accueillir le départ de la CCC. 1800 coureurs sont attendus pour cette épreuve de 100km (5950m D+). Les conditions météo devraient se dégrader encore un peu, avec de la neige annoncée à 2000m d’altitude. L’organisation a décidé de ne pas faire monter les athlètes à La Flégère ni à la Tête au Vent, et de tirer directement vers Chamonix, via L’Argentière.
L. B / Photos Thierry Sourbier