Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail Cenis Tour: entre les gouttes…

Comme la plupart des épreuves du week-end, le Trail Cenis Tour, qui revenait dans le calendrier après un an d’absence, s’est couru sous un temps très changeant, les averses orageuses se succédant entre deux éclaircies. Ce temps plus que menaçant et ces conditions de course difficiles n’ont cependant pas perturbé le déroulement de l’organisation et les deux parcours prévus ont été maintenus.

Des parcours qui emmenaient les trailers au sud de la Vanoise, vers la frontière italienne, et qui alternaient de nombreux paysages et terrains. Majoritairement roulant, mais pimenté tout de même de fortes montées pour aller au col du Mont Cenis entre autres, le 50 km a souri aux sociétaires du team Hoka. Cyril Cointre, engagé le matin même (il avait appris l’existence de l’épreuve la veille, sur Facebook), s’est vite détaché en compagnie de Ludovic Pommeret, l’autre favori logique de l’épreuve.

Plus à l’aise dans les montées, Cyril se détachera finalement dans le dernier col pour éviter ensuite le retour de Ludovic dans la dernière descente puis sur les deux kilomètres de plat pour rallier l’arrivée en 4h33. Son dauphin du jour échouant à 3 petites minutes. Il faudra attendre plus d’une demi-heure pour voir le troisième, sur la ligne d’arrivee.

Pour Cyril Cointre, la course s’est déroulé très facilement: "J’étais bien, surtout dans les bosses. J’ai eu un peu froid au départ et heureusement que le temps n’a pas été encore plus mauvais, sinon je crois qu’en haut j’aurai été mal! J’ai perdu ma bonne veste pour ces conditions la semaine dernière, et là j’étais un peu juste niveau vêtements… C’est ma quatrième victoire consécutive, la forme est là, mais je pense arrêter ma saison de trail car je prépare les
championnats du monde de raid en septembre."

Au terme de cette course où l’on a connu les quatre saisons en 50 kilomètres, on dénombrait seulement deux abandons sur les 220 participants.

Chez les filles, c’est Alice Lauga qui s’impose au bout de 6h20 d’effort, deux petites minutes devant l’italienne Alessandra Perona.

Sur le 30 kilomètres, l’espoir Vivien Berlaud a dominé une épreuve très "arrosée" en 2h34, quelques secondes devant l’Italien Simone Cappelletti. Alexine Lafay l’emporte en 3h19 chez les filles.
Sylvain Bazin