Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail de Mirmande, le 43 km pour S. Couchaud et F. Canepa

« On est venu là pour en baver ».
Et ils en ont bavé, les coureurs du trail de Mirmande qui a eu lieu ce week-end au départ de l’église Sainte-Foy, planté au sommet de ce haut-lieu patrimonial. Pourtant, les parcours les plus longs de cette cinquième édition avaient été rabotés, d’environ trois kilomètres chacun, pour assurer la sécurité des coureurs au vu des conditions météo.

Dès samedi, l’après-midi s’annonçait sous de sombres auspices, avec la « course de montagne », lancée à 16h30, sous un ciel chargé qui a très vite dégénéré en pluie battante, ravinant les singles argileux, battus par le buis et les genévriers. Une piste de surf qui n’a pas dérangé la tête de course, partie pour en découdre « tranquillement » selon Mickaël Pasero, deuxième du 12 km, à une minute de Thibault Pollet-Villard, et à seulement… trois secondes de Franck Mantel, qui s’est classé deuxième sur le Petit Trail du Ballon (46,8 km), dans son fief alsacien, il y a quinze jours.

Retour du beau temps


Ce dimanche, pas de pluie, mais cinq petits degrés et une bise réfrigérante accueillaient les coureurs du 23 km et du 43 km. Après un court-jus momentané à cinq minutes du départ qui a vu l’arche perdre ses couleurs (effondrement en règle) et le chrono s’inscrire au noir, les coureurs ont dévalé les calades sinueuses du village avant de rejoindre les champs de pêchers en fleurs et la colline du Gier.

On apprécie habituellement le trail de Mirmande pour ses "singles" qui déboulent sur des panoramas magiques ou exhalent des senteurs méridionales… Mais, dimanche, tout était bouché : la vue, le nez, avec en prime un terrain gras qui a enlisé plus d’un coureur, notamment sur la fin du 23 km. C’est l’Ardéchois Fabien Merchat, de l’ASL Saint-Priest, revenu au trail depuis un an après huit ans d’interruption, qui termine premier de cette première sortie dominicale, devançant de presque cinq minutes Bastien Bravais, qui prend une petite revanche sur l’année passée où il avait dû abandonner. « Le terrain était particulièrement gras, j’ai fait pas mal de route en début d’année et le manque d’entraînement spécifique en montagne m’a plombé pour les montées. Mais bon, j’ai serré les dents, dans les descentes ça m’a aidé et pour le final, j’ai bien déroulé. »

La bonne surprise du jour a été la victoire de Sylvain Couchaud sur le 43 km, qui a survolé la course et pris plus de 8 minutes à son poursuivant, Stéphane Jouvance, vainqueur ici en 2012. « Ca fait plaisir ! J’aurais pu aller plus vite, mais c’était pas l’objectif ; Aujourd’hui, c’était de finir la course, être bien tout le temps, laisser faire et prendre les commandes vers le 25-30ème km et c’est ce qui s’est à peu près passé. » Frédéric Desplanches a signé une splendide remontée « en donnant tout » pour terminer à un peu plus d’une minute de Jouvance.

F. Canepa récidive chez les dames


Chez les féminines, c’est la savoyarde Nadège Cavagna qui gagne sur le 23 km et l’Italienne Francesca Canepa, vainqueur l’année dernière, qui s’impose sans surprise sur le 43 km. Derrière, la jeune française Jennifer Lemoine, qui termine à seulement cinq minutes, a bien failli tenir tête à Canepa, jusqu’au 18ème kilomètre où l’Italienne a profité d’un moment de fatigue de la jeune militaire de carrière pour la passer. « Je suis partie, trop vite, j’ai pas encore l’expérience de la course. Quand Francesca m’a passée, je n’ai même pas essayé de la rattraper. J’étais persuadée qu’elle était déjà loin. »
Encore une édition conviviale qui s’est soldée, pour changer des traditionnelles coupes, par la remise de récompenses en chocolat et d’une belle Clairette de Die !

Course 43 km
Hommes
1.     Sylvain Couchaud, 3h31mn29s
2.     Stéphane Jouvance, 3h39mn18s
3.     Frédéric Desplanches, 3h40mn37s
Féminines
1.     Francesca Canepa, 4h27mn41s
2.     Jennifer Lemoine, 4h33mn40s
3.     Nathalie Fonquet, 5h15mn33s

Course 23 km
1.     Fabien Merchat, 1h46mn18s
2.     Bastien Bravais, 1h51mn08s
3.     Antoine Malartre, 1h52mn03s
1ère féminine : Nadège Cavagna, 2h21mn05s

Course 12 km
1.     Thibault Pollet Villard, 57mn28s
2.     Mickaël Pasero, 58mn08s
3.     Franck Mantel, 58mn11s
1ère féminine : Marie-Hélène Paturel, 1h17mn56s

Texte et photos : Nathalie Mathieu