Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail des 4 Châteaux – Pianet hors d’atteinte

Coup de poker gagnant pour Pierre Page, le charismatique président d’Ambérieu Marathon ! L’inédit Trail des Quatre Châteaux qu’il a porté absolument seul sur les fonts baptismaux aura fait consensus. Président de la Commission Nationale des courses hors stade à la FFA, Michel Huertas, venu spécialement de Corse, en est reparti enchanté, avalisant l’idée que cette manifestation puisse devenir dès 2013 une manche du Trail Tour National Long.
L’exigeant parcours de 44,7km, accusant un différentiel de 2434md+ en montagnes russes, consacre deux magnifiques lauréats : la star lédonienne Nicolas Pianet en 4h01’31’’ et la néophyte villeurbannaise Roxanne Vella en 5h58’23’’.
Leurs alter ego sur la 13ème Ronde des Grangeons (16,2km pour 560md+), l’Oyonnaxienne Anne-Cécile Thévenot et le Franco-Algérien Kaïs Bouziane, récidivent quant à eux leur prestation 2010.

465 coureurs et 1800 randonneurs inscrits sur la Ronde, 109 trailers sur le Trail des Quatre Châteaux : les chiffres parlent d’eux-mêmes pour souligner une nouvelle fois l’immense popularité de la manifestation ambarroise. Bien sûr, tous les projecteurs étaient braqués en priorité sur l’épopée au long cours qui n’aura pas déçu même si elle fut privée à l’ultime moment de la formidable joute tant attendue entre Pianet (Lons Athlétic Club) et El Yazid El Madi (Corsica Sport Mezzavia). La mort dans l’âme, celui-ci fit faux bond en raison d’une blessure au mollet contractée sur la Foulée des As une semaine en arrière. Disputée à proximité de Saint-Claude, cette course de montagne jurassienne de 19km avait vu le Marocain de Nantua exercer un pouvoir sans partage sur un certain… Pianet.

La revanche repoussée sine die, le double vainqueur du Marathon du Mont-Blanc 2010-2011, brillant 12ème à Sierre-Zinal le 14 août dernier, put imprimer le rythme à sa guise, en l’occurrence celui d’une séance d’endurance à 3’50’’ le km, soit bien au-dessous du seuil (3’20’’). Un train de sénateur pour ce fromager âgé de 34 ans, que ne put cependant épouser aucun de ses émules en dépit de la vaine tentative initiale du fondeur du Plateau de Retord Jean-Marie Thévenard, âgé d’à peine 21 ans.

Finalement, le seul adversaire de Pianet aura été… lui-même, sa déficiente hydratation, particulièrement inopportune dans l’atmosphère suffocante et humide qui prévalait, engendrant dès le 10ème km une vilaine contracture au mollet. In fine, ce qui devait être une simple promenade de santé prit l’allure d’un chemin de croix sur les dix ultimes bornes.

Prochaine échéance pour ce trailer, indubitablement l’un des meilleurs hexagonaux sur la distance comprise entre 40 et 50km : les Aiguilles Rouges entrant dans le cadre de sa préparation pour la Grande Course des Templiers qui prendra pour lui la forme d’une équation à deux inconnues. Primo, la présence du gratin national ; mais surtout la distance (71km), le Jurassien n’ayant jamais excédé les 45km…

Thévenard et Vella : l’appétit vient en mangeant

Sans autre forme de procès, le départ en surrégime de Thévenard allait lui coûter vers le 10ème km sa seconde place. Et ce au profit définitif des duettistes Jean-Yves Moissonnier (bientôt à Ambérieu Marathon), 48 ans, et Jean-Pierre Pepey (Belley Sport Pédestre) 45 ans, dont leur plus belle prestation cette saison est respectivement 11ème sur le 57km de l’Ardéchois et 9ème sur le Nivolet-Revard. Un tandem qui décidait de cavaler de concert jusqu’à l’arrivée, illustrant de manière éclatante que le pullulement de teams n’a pas encore dénaturé le fameux esprit trail, celui où la camaraderie l’emporte sur toute autre considération, y compris celle de la performance.

Quant à Thévenard, 4ème, il confirmait ses excellentes prédispositions entrevues cette année à Hauteville-Lompnès (3ème sur le 100km de la Promenade du Bûcheron) et à Passy (9ème sur le 63km des Fiz). Aussi, dans le sillage de Xavier, son frère aîné apparu sur le devant de la scène sur la CCC 2010 qu’il rafla au nez et à la barbe des favoris, il envisage l’an prochain l’un des deux avatars de l’UTMB.  

Chez les filles, en dépit d’une unique course nature dans son histoire (la Saintélyon 2010), la triathlète villeurbannaise Roxanne Vella, 24 ans, s’appropriait le banquet, laissant des miettes à ses trois rivales. D’ores et déjà, cette ravissante étudiante en 1ère année de doctorat en physiologie a projeté sur ses tablettes une nouvelle Saintélyon avant de défier en 2012 les Templiers.

François Vanlaton – Photo : Photogone