Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail des Pyramides Noires

Trail des Pyramides Noires 2016

Avec un record de participants battu, 917 inscrits, un peu moins de partants du fait des forfaits de dernière minute (et peut être de la pénurie de carburant) et encore moins d’arrivées du fait de la difficulté du parcours et de la chaleur, le Trail des Pyramides Noires 2016 a été un succès total !

un nouveau succès sous le soleil

144 participants avaient relevé le pari des 105 km de la formule Ultra Trail, un peu plus de 130 se sont finalement élancés depuis Gosnay à 3h du matin pour un parcours qui allait se révéler plus sélectif que l’an passé. Et cette réalité allait s’imposer à tous les participants des formules les plus longues (105, 50 et 35km), pour lesquelles les organisateurs avaient prévu de nouveaux territoires de jeu, les terrils 85, 89 et 105 à Hénin Beaumont et le Terril 94 de Noyelles, mais aussi l’optimisation de certains passages (sur les terrils 58-58a à Grenay, sur les terrils 205 et 101 du Parc des Iles avec des singles ou des montées à flancs exigeantes pour les organismes !
156 concurrents ont quitté l’Aréna Stade Couvert à Liévin à 9h pour le 50 km, avec en entrée l’enchaînement des terrils de Pinchonvalles et des Garennes, avant de rejoindre l’itinéraire du 105 au niveau d’Avion.
Enfin, près de 600 coureurs ont pris un départ enthousiaste au Parc des Iles pour 35km, 22 km (en trail pour 354 coureurs et en marche nordique pour 96 marcheurs).
Des coureurs heureux mais harassés à l’arrivée sur le site festif du 9-9 bis, avec une dernière ascension en musique, des concerts sur l’esplanade face au Métaphone, une équipe de masseurs pour aider les organismes à récupérer et les food trucks pour reconstituer les calories perdues !

=> Sur le 105 km, c’est Christophe Le Boulanger, en 10h40′ qui termine premier de cette édition 2016 devant Harold Poottew (10h53′) et Yoann Lecauchois (10h59′), alors que la première féminine, Anne Sophie Debruyne, passait la ligne après 13h31′ de course, près de 3h avant la seconde (Edeltraud Salomé en 16h19′). Les deux autres femmes engagées terminaient, après une course conduite de bout en bout ensemble en 18h38 (notons qu’elles étaient accompagné d’un partenaire, Jean Louis Wenderbecq). Enfin précisons que 109 coureurs sont venus à bout de l’édition 2016 !

=> Sur le 50 km a vu un beau duel entre Sébastien Duwattez, vainqueur l’an passé, qui a du céder la première marche à Sylvain Goulard pour une infime poignée de secondes… (3:54:52 vs 3:54:54…) ! Thomas Berthier complète le podium en 4h21′.
Chez les femmes, c’est Laetitia Bailly qui l’emporte en 5h01′, devant Estelle Guy en 5h22′ et Fanny Messien en 5h24′.
Un petit clin d’oeil à Fabrice Géneau qui clot le classement en 8h16, démontrant que l’important est d’aller au bout !

=> Sur le 35 km, une première qui visait à accompagner la progression des coureurs qui avaient déjà fait le 22 et à qui l’organisation proposait ainsi un challenge pour cette nouvelle édition.
Près de 160 au départ, 140 à l’arrivée, la course a été sélective également ! Et le plus fort, cette année a été Baptiste Liebaert en 3:03:43 qui devance Luc Mathys et Guillaume Glaçon (3:05:36 pour tous les deux).
Côté femme, la victoire revient à Alexandra Tournoux en 3:43:17, devant Laurène Pereira en 3:52:22 et Cécile Meurillon (3:59:40).

=> Sur le 22 km, domination sans faille de Yoann Morisse en 1:33:29 devant Eladio Telecher (1:39:01) et Emmanuel Planchet (1:39:02) alors que chez les femmes, Elsa Sauvage s’impose largement en 2:03, devant Carole Berdin en 2:09:56 et Perinne Cocilovo en 2:11:29.

Au delà des performances des meilleurs, le TPN c’est aussi et surtout un événement convivial qui permet à beaucoup de se dépasser, de courir pour des bonnes causes (comme Nicolas Dewulf qui a donné un rein à son frère et court désormais pour l’association « Rein n’est impossible » ou Stécy Bodart qui combat la maladie de Crohn et court sous les couleurs de l’association « Digestscience »).
La recette du TPN c’est aussi le partenariat avec les collectivités territoriales et locales et des acteurs privés qui décident de nous aider à promouvoir une image positive du Bassin minier inscrit au Patrimoine mondial et qui offre un cadre de vie désormais attractif !

Résultats Trail des Pyramides Noires 2016

—————————————————————————————-

{PREVIEW} – La Mission Bassin Minier Nord Pas-de-Calais, avec l’aide de ses partenaires et des associations locales organise la troisième édition du Trail des Pyramides Noires qui se tiendra le samedi 28 mai 2016.
Au programme : des courses de 105 km, 50 km, 22 km qui avaient enregistré 730 coureurs en 2015 et plus de 200 en VTT. Cette année viennent s’ajouter un parcours de 35 km et une course destinée aux plus jeunes.
Tout au long du parcours, l’objectif est de faire découvrir aux participants les richesses paysagères et culturelles du territoire du Bassin minier, inscrit depuis 2012, sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : les terrils bien sûr, mais aussi les cités minières, les chevalements, et les anciens cavaliers (assises des voies ferrées), ou encore des lieux emblématiques de reconversion du patrimoine minier (site du 11/19 à Loos-en-Gohelle, Parc des Îles à Rouvroy, Drocourt, Hénin-Beaumont, site du 9-9 bis à Oignies).

22 terrils à gravir sur le 105 km

Le Trail des Pyramides Noires invite les concurrents à un véritable dépassement de soi avec une distance de 105km, qui comporte 22 terrils avec près de 1700 m de dénivelé positif, au départ de la Chartreuse des dames de Gosnay.
Pour les coureurs qui ont encore besoin d’un peu de temps pour affronter une épreuve de cette envergure, la course offrira trois distances intermédiaires :

=> un 50 km au départ de l’ancienne fosse 11/19 de Loos-en-Gohelle avec 12 terrils à gravir et 800 m D+
=> un 35 km avec 7 terrils à gravir et 500 m D+
=> un 22 km avec 8 terrils à gravir et 400 m D+

Cet événement s’adresse à tous, puisque de nombreuses animations attendent les visiteurs sur le site d’arrivée du 9-9bis à Oignies. Le site se transformera pour l’occasion en village festif et sportif, où les familles pourront à la fois acclamer en musique les coureurs lors de leur arrivée, mais aussi profiter d’animations sur le site : visite des bâtiments des machines, découverte de la biodiversité des terrils, concerts mais aussi food trucks et quelques attractions comme l’Ejector ou le Bubble Soccer (nouveautés 2016)…

INFOS ICI

Trail des Pyramides Noires 2016