Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail du Facteur – Dalban-Morenas prophète en son pays

A n’en pas douter, les Amis de la Course à Pied (ACP), surgi en 1985 dans la petite ville de Crolles (à peine 9000 habitants), est l’un des clubs les plus dynamiques du département de l’Isère, fort de 75 adhérents. A l’image de son environnement économique, la cité crolloise intégrant la « Silicon Valley Grenobloise », connue pour être rien de moins que l’un des quatre pôles mondiaux de la microélectronique. A l’instar encore de son somptueux décor naturel, la commune ralliant le Parc Naturel Régional de la Chartreuse, au coeur de ce Haut-Grésivaudan, portion du Sillon Alpin entre Grenoble et Pontcharra.
Porté sur les fonts baptismaux en 2010 après que le concept eut germé l’année précédente, le Trail du Facteur, disputé en grande première ce samedi 28 mai, est déjà la troisième manifestation estampillée ACP après le Cross des Coteaux (25 millésimes déjà) et la Corrida de Noël (apparu en 2001).
Nonobstant l’encombrement du calendrier des courses hors stade dans la région avec notamment l’irruption de la nouvelle Annécime drainant moult Isérois, le trail crollois a aussitôt trouvé son public, 201 trailers donnant leur blanc-seing (167 en solo, 34 en relais). Ils n’allaient pas le regretter tant l’événement ne souffrit d’aucune aspérité en raison du formidable labeur de ses chevilles ouvrières, Catherine Hablot, présidente de l’ACP, en première de cordée.
Succès populaire qui, outre la crédibilité acquise en matière organisationnelle par la formation crolloise, s’explique également par le choix du tracé qui ne pouvait qu’aimanter les férus de contemplation et de nature sauvage. Sous l’ombre tutélaire de la Dent de Crolles (2062m), authentique chien de garde du Grésivaudan, le parcours, long de 30km et accusant un différentiel de 1800m, embrassait d’un coup d’œil la Chaîne de Belledonne et ses 70km de muraille cristalline.
Enfin, cette densité peut aussi se comprendre par la naissance cette saison des Trophées de Chartreuse, challenge agrégeant sept trails dont celui du Facteur et mis sur pied par le Parc Naturel Régional de Chartreuse (voir infra).
Quant à cette édition princeps, elle aura été survolée par le prometteur Clovis Dalban- Moreynas, Isérois de 24 ans. Dès le déclenchement des hostilités, seuls le triathlète Guillaume Philippe (Amicale Laïque d’Echirolles), 26 ans, et le Grenoblois Stéphane Bacconnier (non-licencié), 38 ans, parvenaient à lui emboiter le pas. Pas pour longtemps cependant. Dès le 4ekm, il desserra l’étau en abordant seul le chemin escarpé du Pal de Fer côtoyant la voie du funiculaire, édifié au début des années 1920 pour desservir le sanatorium du Plateau des Petites Roches.
La suite allait tourner à une claire et nette démonstration de sa part. Au 7ekm (sommet du funiculaire), il disposait de deux minutes d’avance. Au 12e, l’écart sur ses plus dangereux émules était porté à 6’ (jonction sur l’épreuve relais), puis 9’ au 15ekm (Saint-Pancrasse), enfin 15’ au 20ekm (peu avant le Col de Baure). Ne prenant aucun risque dans la descente caillouteuse et pentue de la combe de Manival, il gérait placidement sa course pour franchir la ligne en 2h54’40’’, reléguant son dauphin à 17’39’’.
Né le 1er janvier 1987 à la Tronche, demeurant à Theys, commune du Balcon de Belledonne et bossant à Annecy au sein du Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne, le vainqueur est à la fois sociétaire de l’Athlétique Sport Aixois et du Team Altecsport. C’est en 2006 qu’il étrenne le trail courte distance où il va vite exceller comme en témoignent ses 4e et 3e places, respectivement aux Deux Lacs à la Plagne en 2010 et sur le Malpassant au début du mois. Skieur-alpiniste à compter de 2007, portant les couleurs du prestigieux Team Sybelles-CAF Maurienne (où figurent entre autres Ludovic Pommeret et Lionel Bonnel), il ne rechigne pas non plus à l’ultra comme l’illustre l’an passé sa 15e position sur la CCC.
Ses principales échéances 2011 seront le Marathon du Mont-Blanc (26 juin) et le premier championnat de France de skyrunning (20 août à Hauzat en Ariège), concocté par Corine Favre et Marc Villa.
La seule incertitude chez les hommes résida pour les deux marches restantes du podium. Victime de crampes, Guillaume Philippe concéda dans la descente finale sa seconde place à Ronan Moalic alors qu’il le précédait de deux minutes au 21ekm (Col de Baure, toit du trail à 1200m). Au final, 2’25’’ séparèrent les deux athlètes au profit de Moalic (Grési’Courant Le Versoud), 38 ans, qu’on reverra le 26 juin prochain sur le fameux Grand Duc, opus 22, long de 75km et servant de 4e manche aux Trophées de Chartreuse.
Chez les féminines, la victoire est revenue à Maud Gignoux en 3h50’07’’, 27e au scratch, qui elle aussi prendra part au Grand Duc. Heureuse surprise pour cette Crolloise de 34 ans qui devait en réalité concourir le relais avant que son compagnon ne se blesse. Elle devance de 2’15’’ Emilie Deronzier (Grenoble Université Montagne), 31 ans, et de 2’19’’ Alexandra Munier (Grési’Courant Le Versoud), 32 ans.
François Vanlaton

Pourquoi avoir donné le nom de "facteur" au trail ?
Avant la construction du funiculaire à l’orée des années 20, le Plateau des Petites Roches était totalement enclavé. En conséquence, le facteur devait porter le courrier en ascensionnant un sentier à la fois raide et vertigineux, situé sur la commune de Bernin, différent donc du chemin du Pal de Fer emprunté par les trailers.

Les Trophées de Chartreuse :
Fondé par le Parc Naturel Régional de Chartreuse, ce challenge associe sept trails. C’est le pendant de celui des Bauges. Pour être classé, il faut devenir finisher a minima sur quatre des sept étapes. Celles-ci sont :
5 février : le Désert Snow Trail à Entremont-le-Vieux (Savoie).
28 mai : le Trail du Facteur à Crolles (Isère).
2-4 juin : les Trois Jours de Chartreuse à Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère)
26 juin : le Grand Duc à Saint-Hilaire-du-Touvet (Isère)
9 octobre : le Trail de l’Ours à Saint-Pierre-d’Entremont (Savoie).
23 octobre : le Trail du Buis à la Buisse (Isère).
13 novembre : le Trail de Montagnole à Montagnole (Savoie).