Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail du Sancy/Mont-Dore, Thomas Lorblanchet à domicile

Dimanche 12 septembre Le Mont-Dore, dans le Puy de Dôme, accueille les trails du Sancy/Mont-Dore. Au choix pour les coureurs à pied, un 17, 34 et 80 kilomètres. Le 34 kilomètres servira de support à la finale du challenge national Salomon-Endurance Mag dames et le 80 kilomètres à la finale homme.

Si le titre dame et homme sont définitivement acquis pour Josiane Piccolet et David Pasquio, rien n’est encore joué pour les podiums. Le Franc-Comtois Arnaud Perrignon, actuellement troisième va essayer de monter encore une marche. Grand favori de cette étape, le Clermontois Thomas Lorblanchet, team Salomon, champion du monde 2009 de trail, engagé sur le 80 kilomètres, qui va évoluer sur un de ses terrains de jeu favoris. « Je vais enfin pouvoir courir une très belle épreuve à deux pas de la maison dans un premier temps et amortir ma préparation pour le 166 kilomètres de l’UTMB annulé. Je n’ai jamais, en raison de sa date et de mes différents objectifs de ces dernières saisons participé à l’Ultra trail Sancy/Mont-Dore. Mon premier trail en 2001 était l’ancêtre de cet ultra avec le parcours qui reliait le sommet du Puy de Dôme à celui du Sancy avec une arrivée au Mont Dore. Le résultat sera ce qu’il sera…La course est longue et je vais à coup sûr éviter de passer la journée tout seul… »

Les tracés en boucle autour du Mont-Dore, après des détours plus ou moins longs, passent par le Puy de Sancy, situé dans le parc naturel régional des volcans d´Auvergne et point culminant du Massif Central.  « Assurément si la météo est de la partie un des plus beaux circuits du calendrier trail français organisé de main de maître par Michel Delaunay et toute son équipe de XTTR 63. Le parcours sera tout de même très physique. Bien que le point culminant ne soit qu’à 1886 mètres, il laisse peu de repos aux trailers. J’apprécie particulièrement la vallée de Chaudefour qui représente un des spots les plus sauvages du massif du Sancy et a la particularité de pouvoir aligner quasiment 1000 mètres de dénivelé jusqu’au sommet du Sancy. »

Thomas Lorblanchet a remporté en 2007 le challenge Salomon-Endurance Mag. « Un titre marquant pour la suite de ma carrière dans la mesure ou le challenge m’a permis de courir dans toutes les régions françaises et de me confronter à de multitudes de parcours différents, ce qui est capital pour avoir un profil le plus polyvalent possible. »

www.cplvr.com

Robert Goin – Photo Fred B (Thomas au Col de Voza – UTMB 2010)