Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail Glazig – Erik Clavery, une rentrée en fanfare ?

Demain se dispute le Trail Glazig. Parmi les favoris, le Breton Erik Clavery, qui démarre une saison 2011 ambitieuse. Ses imressions, la veille du départ….

Erik, tu fais ta rentrée au Glazig. Quels souvenirs as-tu de cette course, et quelle est sa spécificité  ?

Les courses bretonnes sont moins accidentées c’est sûr, avec des côtes courtes et  fréquentes qui sont usantes  au niveau musculaire. Sur le Glazig, le sentier côtier est typique de ce terrain, il est cassant avec des portions roulantes où la vitesse est importante et des côtes bien raides. Ici la course de la veille rajoute de la fatigue. Demain c’est une course de rentrée pour moi, je vais donc voir où j’en suis mais dans ma préparation, mais elle  s‘est bien passée  et je sors des cross où j’ ai fait 21 ° dans ma région des Pays de Loire avec un super niveau. Mais rentrée ou pas, je suis un peu le favori et c’est une course ASICS  alors il faudra bien faire le boulot et aller devant! Je vais essayer d’assumer ce rôle, mais heureusement,  je ne suis pas tout seul du team ASICS avec Vincent FAILLARD qui vient de bien "gazer" sur un Trail Blanc où il arrive avec Pat Bringer et  Franck BUSSIERE qui revient après quelques ennuis de santé.

Qu’as-tu fait évoluer en perspective de la saison 2011 au niveau de ta préparation ?

Cette année, j ai décidé de repenser complètement l’ organisation de mon entraînement. Nous avons tous remis à plat et je m’appuie sur tout le staff du team  ASICS pour mieux aborder  l’ensemble des paramètres de ma préparation. Sur le plan mental, je n’arrivais pas assez serein sur les objectifs et même si je me faisais mal, peut être que je peux aller un plus loin dans l’effort. Je pense que parfois , j’ai aussi ressenti comme une peur de gagner. On bosse bien là-dessus et j’ai confiance. Côté nutrition, il y avait pas de mal de boulot d’après les coachs ! Je n’y croyais pas trop, car j’ai fait 4° à la Réunion en mangeant de la glace à la Menthe et en buvant du Cacao, mais le peu que j’ai changé, un peu sous la pression, semble tellement bénéfique que  je mange maintenant pour gagner tout au long de l’année. J’ai commencé par faire un bilan de ce que je mange (ou mangeais)  intuitivement avec Ben Nave, le conseil en nutrition du team. Il  est parti de mon bilan pour faire évoluer mon alimentation, sans m’imposer des choses venues de l’extérieur. C’est une approche globale, mais qui porte aussi sur des points très précis, avec des aliments interdits. J’ai beaucoup réduit le lait, le chocolat, le gluten et tous les aliments sucrés. Je mange plus sain, j’ai maigri  et je me sens mieux, on verra si je cours plus vite !
Au niveau entraînement, j’ai conservé la base qui  m’a servi en vélo et en triathlon pendant des années , mais on a remis en  place la structure des séances de course, en exploitant d’autres filières énergétiques avec de la vitesse et de vraies séances lactiques, alors que je ne faisais que de la VMA longue. Le test de fatigue avec l’analyse de ma variabilité de fréquence cardiaque fait aussi partie de mon quotidien . On collabore à une étude d’un jeune Doctorant et j’arrive ainsi à mieux adapter mon travail à mon état de fatigue. L’an dernier on s’est aperçu que j’avais passé mon pic de forme 5 jours avant les Templiers, on va essayer de ne pas refaire la même erreur, mais tout ça me passionne et je ne me sens ainsi pas tout seul face aux objectifs.    

Quels sont tes gros objectifs 2011 ?

Les Championnats du Monde en Juillet en Irlande évidemment. J’ai une sélection à honorer, c’est une vraie chance, j’en ai conscience,  de même que Manu Gault mon équipier. Tout le staff s’est mobilisé pour nous. On ira d’ailleurs en Avril faire une reconnaissance des parcours  avec les coachs. Cette reco’ sera un élément important de notre préparation mentale, le fait de visualiser les parcours et l’environnement. On pourra aussi mieux cibler notre travail par apport au type de terrain. Je vise aussi les Templiers, car c’est le RDV et je serai sur le TTN long mais plus comme préparation, avec moins de pression…enfin l’Eco Trail de Paris me motive bien !