Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail Hivernal Sancy, Etienne Diemunsch était trop fort !!

L’hivernal du Sancy a connu une édition boueuse, pluvieuse et venteuse.
Des conditions exécrables qui n’ont cependant pas entamer l’enthousiasme des 1200 coureurs engages ( 700 sur le 20 km et 500 sur le 30 kms) qui ont au final pris un certain plaisir a affronter cette météo et un terrain rendu tres glissant et difficile.
L’Auvergne en hiver, c’est bien souvent de la neige mais parfois aussi du brouillard, du vent et de la bruime.
Mauvaise pioche cette année donc, un trail hivernal mais pas blanc, malgré quelques passages encore enneiges particulièrement piégeux et cassants. Un parcours finalement très exigeant, notamment en raison d’une visibilité faible et des rafales de vent sur les sommets.
Au niveau sportif l’épreuve fut archi-domine par Etienne Diemunsch, venu en voisin de Clermont, qui n’a attendu que deux kilomètres pour s’extraire du peloton de tête. Une accélération qui assomme d’entrée ses principaux adversaires qui se résigneront bien vite aux accessits.
L’avance du sociétaire de Clermont Auvergne Athlétisme ne cessera en effet de croître. Pourtant le jeune homme (23 ans) n’était venu la que par amitié avec les organisateurs de XTTR 63 et pour remplacer une sortie longue, programmée dans sa préparation pour la saison de cross.  " Je devais courir 2h… C’est plus sympa de les faire avec du monde et un peu vite." Expliquait il ensuite.
On peut même dire qu’il l’ai a couru très vite ces 2h à peine rallongées de 18 minutes.
Une allure de crossman qui a fait merveille sur les terrains et les descentes techniques du Puy de Dome. " Dans les descentes, c’était à moitié sur les jambes et à moitié sur les fesses. Je fais limite du ski…" Souriait il.
A la deuxième place, on retrouve Nicolas Martin tandis que Yohan Meudec prenait la 3e place mais a tout de même 25 minutes du vainqueur.
Il est vrai que les deux hommes se sont égarés quelques minutes dans le brouillard auvergnat, mais tout de même l’écart est impressionnant.
Etienne Diemunsh va pouvoir poursuivre sa saison de cross ou il espère rentrer dans le top 15 aux France le 4 mars prochain, une perf qui lancerait sur les chapeaux de roues sa future saison de triathlon.
Chez les filles si l’écart est moins impressionnant la manière fut la même pour la tenante du titre Stéphanie Guilho qui a fait la course en tête de bout en bout pour devancer, en 3h10 et d’un quart d’heure une Karine Herry en rodage : "il y a actuellement trop de neige chez nous pour bien s’entrainer" expliquait son entraîneur Bruno Tomozsyck et la jeune sociétaire de l’équipe de France de CO Laurianne Foulet Moreau.
Résultas complets du 20km et 30 km dans la rubrique résultats.
Sylvain Bazin