Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail des Piqueurs – La boue au rendez-vous

trail des piqueurs 2015

1002 coureurs inscrits sur la 7ème édition du trail des Piqueurs : un record atteint grâce, principalement, au bouche à oreille.

Si les baliseurs ont posé les cordes, fignolé le fléchage et construit les ponts de singe sur les cours d’eau sous un soleil radieux leur permettant d’admirer les nombreux points de vues sur les massifs du Sancy et du Forez encore enneigés, cela n’a pas été le cas pour les coureurs… Dès le vendredi, le ciel a ouvert ses vannes et (heureusement) a permis aux valeureux trailers de faire joyeusement ce que l’on leur interdisait gamin : sauter à pieds joints dans les flaques pour éclabousser les copains ou bien se vautrer dans la boue avec délectation. Il faut dire que la boue AOC « les Piqueurs » est maintenant célèbre et est venue, une nouvelle fois, pimenter de façon plus que ludique, des parcours qui ne manquent déjà pas de « particularités ». Les caractères sauvage, varié et technique (parfois très technique) sont les principaux traits à mettre en avant avec en point d’orgue, l’escalade des deux chaos de pierre, qui en laissent plus d’un dubitatif lorsqu’ils découvrent « le chantier » !

Mais les coureurs le disent tous: outre ces parcours qui « valent le déplacement », ce trail a une âme, forgée par les 180 bénévoles qui, par leur encouragement, leur sourire apportent du soleil à tous les coureurs quelque soit les conditions météo ou l’état du terrain. Par ailleurs, les 50 habitants de ce petit village du Parc du Livradois, Saint Jean des Ollières, voient, avec plaisir, leur nombre multiplié par 30 l’espace de ce week-end. C’est aussi ça le trail des Piqueurs.

Côté course, sur la distance reine, Benoit CRETIEN a suivi les traces de Patrick BRINGER en s’imposant en 4h 39’26’’. Benoit passe ainsi de la 3ème place acquise l’an dernier à la première, talonné de près par Christian MAHE, vainqueur quant a lui du 23km en 2014 mais aussi de l’ultra trail du Puy Mary. Christian, qui est passé V2 cette année, a donc encore de belles années devant lui. La victoire s’est dessinée dans l’ascension du chaos basaltique du Pic de la Garde, à 10km de l’arrivée. Benoit a su résister au retour de Christian dans le 2ème chaos du Courdeloup, placé à seulement 5km de l’arche. En troisième position arrive Sylvain LE BERRIGAUD en 4h58’56’’. Benjamin BEAUME, fidèle de l’épreuve depuis la première édition, toujours placé et donc cité parmi les favoris au départ, a été contraint à l’abandon cette année, sans doute n’ayant pas totalement récupéré de sa dernière victoire sur le trail des étoiles le 7 mars dernier.

Chez les filles la lutte a été acharnée entre Valérie BRESON et Chloé SCHMITT. Valérie, vainqueur l’an dernier sur le 23km, est restée longtemps en tête mais elle a dû laisser sa place à Chloé qui termine en 6h04’24’’. Le podium est complété par Françoise BOUCHAMA, arrivée radieuse sur la place du village avec cette phrase venue du fond du cœur : « Ce parcours : que du bonheur !!! »

La course de 23 km, la plus prisée, a vu s’aligner sur la ligne de départ, plus de 450 trailers impatients d’en découdre ou de découvrir, c’est selon, les trois principales difficultés : les 2 chaos et la remontée de la cascade de la Cruche, au débit particulièrement fourni cette année. Fabien DEMURE a pris brillamment sa revanche. En effet, l’an passé, alors en tête à quelques kilomètres de l’arrivée, il avait terminé 9ème , victime d’une terrible hypoglycémie. C’est dans les défaites que l’on forge les victoires dit l’adage et cette année, pour la 5ème fois, il inscrit son nom au palmarès des Piqueurs en 1h 56’ 28’’ devant un vaillant Sébastien DOS SANTOS pourtant très en forme après sa récente 2ème place, sur le même format, du Défi Vellave. Sylvain AZEVEDO monte quant à lui sur la 3ème marche en 2h00’34’’. La bataille a été âpre, les trois hommes se tenant en moins de 4’.

Concernant la course des Dames, Françoise BAUBET explose de joie en franchisant pour la 5ème fois aussi la ligne des Piqueurs en vainqueur. Venue à Saint Jean des Ollières pour une reprise, elle n’avait pas l’ambition de gagner, mais les jambes étaient là et de plus, Françoise connait parfaitement tous les pièges des Piqueurs. Elle franchit la ligne 4’ devant Catherine COSTE et 9’ avant Karine ROUSSARIE.

Sur le 11km, la course la plus violente pour ceux qui veulent en découdre, Stéphane CHANTELAUZE, spécialiste régionale de cette distance arrive 32’’ devant Maxime BERTHELIER talonné par Yvon FONTBONNE. La violence de l’effort se lisait sur les visages, il faut dire que Saint Jean des Ollières est situé sur une crête atteinte par un sentier particulièrement boueux. Mathilde WENDLING s’impose quant à elle, chez les filles, en 1h03’ 54’’ devant une brillante Martine BARADEL (première vétérane 2 ) et Audrey WELZBACHER située à moins de 3’ du podium.