Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail Tour des Fiz : les ingrédients d’un succès…

Vous prenez un beau dimanche d’été dans les Alpes, le Plateau d’Assy au panorama unique sur le Mont-Blanc, 2 parcours de Trails tracés au coeur du massif des Fiz et des réserves naturelles, un partenaire impliqué (Quechua), des coureurs très satisfaits, des bénévoles souriant, du public, 2 speakers qui animent l’espace ….. et voilà un événement qui pourrait prendre rapidement de la grandeur.

La journée idéale, peut-être, mais il en faut….. et comme le rappelait Sébastien Talotti (traceur de l’épreuve), "si on prend le brouillard à Plaine Joux, tu t’en vas en courant".
Au programme, deux trails très montagneux qui à l’unanimité des finishers sont magnifiques, François D’Haene déclarant même à son arrivée "On m’avait dit que c’était très beau, j’avais envie de faire cette course, c’est peut-être même plus beau que le Tour du Mont Blanc".

Sur le Quechua Tour des Fiz, 65 km pour 5300 m de dénivelé, 124 coureurs se sont attaqués dès le levé du jour à la montée vers Platé.
Jusqu’à la mi course, ils seront 4 en tête, François D’Haene, Benoît Thierry, Grégoire Millet et l’espoir Thibault Baronian (auteur d’une belle course et 6ème au final).
François va peu à peu allonger sa grande foulée pour rejoindre la ligne d’arrivée en 7h55min.
Grégoire Millet (frère de Guillaume Millet, qui prépare le Tor des Géants et qui vient de perdre 16 kilos en 6 mois) prend une belle seconde place en 8h14min.
Après la participation de Guillaume en 2010, c’est Grégoire qui sera au départ de ce défi pour également faire une étude scientifique lors de cette épreuve.
Il vient par ailleurs de sortir un ouvrage très intéressant "s’entraîner en altitude" (éditions DeBoeck Université).
Benoît Thierry, déjà second de l’Aravis Trail termine troisième 25 minutes plus tard.
Chez les dames, Suzanne Perche seconde en 2010, monte d’une marche en l’emportant en 10h57min17s, elle devance Marie Christine Pasero et Sabine Morand.
Les deux premières ont également fait la moitié de la course ensemble avant que Suzanne ne se détache dans la montée vers le refuge d’Alfred Wills.

Sur le P’tit Tour des Fiz, 30 km pour 2 400 m de dénivelé positif, un parcours sélectif qui n’est pas malgré son nom une "petite course".
Un vrai trail de montagne ou l’on retrouve tous les types de terrains, des montées raides, un beau plateau calcaire, des descente techniques, des dévers, des passages en forêt….
Un peu plus de 400 coureurs se sont élancés à 8 heures, avec 3 favoris sur le papier, Damien Vouillamoz (le jeune Chamoniard vainqueur de la première étape de l’Aravis Trail, et de l’Altispeed à Val D’Isère), Jules-Henri Gabioud (le Suisse, vainqueur cette année du Grand Raid 73, du difficile Trail des Allobroges, du Trail de Valdigne et du Trail du Gypaëte en relais avec son frère) et l’expérimenté Manu Ranchin (entraîneur au Club des sports de Chamonix, vainqueur du 10 km du Marathon du Mont Blanc, second à Névache il y a 15 jours).
Damien Vouillamoz va prendre un départ canon, peut-être lié à un excès de confiance…. et au 10ème kilomètre, la cheville qui tourne et l’abandon immédiat.
Manu Ranchin va parfaitement gérer sa course, doublant son jeune élève en dolori, et distançant progressivement le jeune Suisse, d’abord 4 min puis 8min puis 12min.
Sur la ligne d’arrivée, il l’emporte en 3h29min51s, 19 minutes devant J.H Gabioud et 25 minutes devant le jeune fondeur Théophile Camp.
Chez les dames, Christel Dewal, en tête dès le départ alors qu’elle n’apparaissait pas dans les classements officiels mais seulement dans le suivi live Endurance Mag sur Facebook (erreur de dossard élucidé après la mi-course), s’impose en 4h18min21 seconde devant la raideuse Sandrine Monier (1min22s plus tard pour son premier trail de montagne), Rachel Bontaz montant sur la troisième marche.
Christel Dewal, une "inconnue" dans l’univers du Trail qu’il faudra suivre…. Mariée et maman de deux enfants, elle habite en Haute Savoie et s’est mise à courir il y a tout juste 4 mois, et s’est déjà imposée sur la Verticale du Môle, sur la première étape de l’Aravis Trail et a terminé 3ème du X-Trail de Courchevel.

A noter la présence toute la journée des ambassadeurs Quechua, Emilie Lecomte, Sébastien Talotti et Vincent Delebarre qui ont accueilli les concurrents et encadré les courses enfants.

Fred Bousseau