Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trail World Championships 2016

Trail World Championship 2016

Cette année les Championnats du Monde de Trail se déroulent au Portugal, 85 km et 4700 m D+ au programme ce samedi 29 octobre sur un terrain technique, les chemins du Peneda Gérès Trail Adventure organisé par Carlos Sa.
Une course en ligne, une première dans l’histoire des Mondiaux, qui partira de Rio Caldo, près de Gérès, pour rejoindre Arcos de Valdevez en traversant le magnifique Parc National de Gérès au Nord du Pays à la frontière avec l’Espagne.
Des montagnes peu élevées (1 500 m maximum), mais un relief chaotique et sans répit, qui présente sans cesse des relances avec des ascensions entre 400 m et 700 m à répétition, avec des secteurs très sauvages tantôt roulant, tantôt techniques qui useront les organismes.

Profii Championnats du Monde de Trail 2016

Retour sur les mondiaux* depuis 2007, la France dominatrice

Après 2 challenges mondiaux en 2007 aux Etats-Unis, remportés par Jarolsaw Janicki et Norimi Sakurai dans l’anonymat le plus complet, et 2009 à Serre Chevalier, avec les succès de Thomas Lorblanchet et Cécilia Mora, au terme d’une course open ou Ludo Pommeret et Maud Gobert s’étaient déjà illustrés, sans être en équipe de France.

=> 2011, l’Irlande accueille le premier opus de la version « Championnat du Monde », sur un circuit en aller / retour en raison des conditions météos pluvieuses et de la crue d’une rivière, Erik Clavery et Maud Gobert s’étaient imposés, Patrick Bringer avait terminé 3ème, la France avait aussi récolté les 2 titres par équipes.

Favoris Trail World Championships 2016=> 2013, c’est au Pays de Galles, que 20 nations s’affrontent, sur un circuit en boucle peu palpitant qui ne restera pas dans les annales.
La victoire individuelle revenant à Ricky Lightfoot et Nathalie Mauclair, Aurélia Truel termine seconde chez les dames et Julien Rancon 3ème.
La France conservant son titre par équipe chez les dames et la médaille d’argent chez les hommes.

=> 2015, Annecy, un tournant dans l’histoire des Mondiaux, une organisation parfaitement maîtrisée, une médiatisation internationale, la présence de 35 nations au départ pour près de 250 athlètes.
Les victoires Françaises de Sylvain Court et Nathalie Mauclair, une seconde place pour Caroline Chaverot et une nouvelle médaille de bronze pour Patrick Bringer.
La France s’adjugeant au passage une nouvelle fois 2 médailles d’or par équipe.
Lire l’article des Mondiaux 2015 à Annecy – texte, photos, résultats et réactions

=> 2016, le Portugal confirme la réussite d’Annecy, avec plus de 40 nations au départ et 300 athlètes et surtout une densité de coureurs de haut niveau jamais atteinte et offrant l’une des plus belles confrontations internationales de l’année sur ce format de 85 km.

=> 2017 et 2018, les mondiaux sont déjà programmés malgré la volonté des coureurs d’avoir un mondial tous les 2 ans et d’alterner.
Ce sera donc en Italie le 10 juin 2017 sur la course Badia Prataglia, un profil de 50km pour 2800 m D+ au cœur de la Toscane.
Et en 2018, direction l’Espagne au mois d’avril pour un parcours de 70 km sur l’épreuve Penyagolosa Trails au Nord de Valence.

36 heures avec l’équipe de France 2016 en stage

La revanche L.A Hernando / S. Court ?

La course promet d’être animée et palpitante avec pas moins de 20 coureurs pouvant prétendre à une médaille.
Sylvain Court - Luis Alberto HernandoLuis Alberto Hernando second à Annecy en 2015, sera le grand favori, il a remporté La Transvulcania et les Mondiaux de Skyrunning – A LIRE ICI – sur des distances similaires, il a abandonné à l’UTMB 2016 qu’il avait terminé en seconde position en 2015.
L’ancien biathlète, sélectionné aux JO de Turin, est habitué des grands rendez vous internationaux et retrouvera le lauréat 2015 Sylvain CourtA LIRE ICI
Le récent Champion de France, d’une édition controversée – A LIRE ICI, sait se préparer pour les objectifs qu’il se fixe, même s’il n’a pas fait la saison qu’il attendait.
Tom Owens, 4ème à Annecy, auteur d’une saison régulière en Skyrunning avec une victoire à Tromso, une 7ème place à Zégame, va vouloir grimper sur le podium tout comme son compatriote Andy Symonds, vainqueur du Lavaredi Ultra Trail, 4ème de La Transvulcania, 2nd aux Mondiaux de Skyrunning, trouvera un parcours à sa convenance.
Le jeune Allemand Stephan Hugenschmidt, 6ème de La Transvulcania, capable de sortir des grosses courses, il a aussi abandonné à l’UTMB après 4 victoires au printemps.
Tofol Castaner, le guerrier Espagnol qui aussi abandonné à l’UTMB, il sera à suivre de près et peu prétendre à un podium sur ce temps de course idéal pour lui.
L’armada espagnole sera complétée par le jeune Pau Capell, vainqueur en 2016 de la TDS et du North Face 100 Australie mais aussi de Dani Garcia, le Canarien et expérimenté Yeray Duran et Cristofer Clemente (forfait) qui a remporté le classement Skyrunning Ultra 2016 après sa victoire à L’ultra Madeira et sa 3ème place à l’Ultra Pirineu.

Côté Américain, pas de grands noms dont on a l’habitude en Europe, mais 2 coureurs de talents, Alex Varner, vainqueur du Lake Sonoma 2015 et spécialiste des distances de 50 km et Ryan Bak qu’il faudra assurément surveiller pour un TOP 5 avec aussi Mario Mendosa.

Et les Français dans tout cela auront leur mot à dire avec une équipe très homogène, Sylvain Court en premier pour défendre Equipe de France de Trail 2016son titre, mais aussi Ludo Pommeret, le vainqueur de la Maxi Race 2016 et de l’UTMB – A LIRE ICI – semble avoir récupéré de ses efforts et il est en confiance, Nicolas Martin, second de La Transvulcania – A LIRE ICI, vainqueur de l’High Trail Vanoise – A LIRE ICI, second aux France de Trail, a misé sa préparation sur cet objectif et semble plus fort que jamais.

Michel Lanne, 3ème de la Maxi Race ou il a décroché sa sélection, vainqueur de la CCC – A LIRE ICI – et du Trail des Aiguilles Rouges, il est monté en puissance au 3ème trimestre et a travaillé sa vitesse, il sera aussi un outsider pour le podium.
Benoit Cori, après une année 2016 blanche suite à une blessure, a remis le couvert fin août avec l’abnégation qu’on lui connaît, il sait se faire mal et donnera tout le jour J, quant-à Aurélien Collet, 2ème de la Maxi Race, Vainqueur de l’UT4M en 4 étapes et très en jambes jusqu’à fin août, sa préparation a été perturbé par une douleur au mollet, mais il a pu enchaîner les kilomètres à vélo.

On citera aussi parmi les favoris au Top 10, le Népalais Bhim Gurung, un incroyable talent sur les courses montagneuses, il a remporté Troféo Kima en battant le record de Kilian Jornet, le parcours est peut-être trop rapide pour lui, mais qui sait ?
Les Norvégiens, Didrik Hermansen (forfait), vainqueur de La Transgrancanaria 2016 et 10 ème à Annecy en 2015 et Torbjørn Ludvigsen, Erik Haugsnes et Lars Erik Skjervheim peuvent aussi jouer un TOP 15 mais surtout le classement par équipe.

Mais aussi l’Islandais Thorbergur Jonsson, 9ème à Annecy en 2015, le Suisse au nœud papillon Diego Pazos auteur d’un début de saison remarquable avec sa victoire au 80 km du Mont-Blanc – A LIRE ICI , de l’Eiger Ultra Trail et de l’Humani’Trail et le Néo Zélandais Scott Hawker peuvent créer de belles surprises.

Caroline Chaverot favorite légitime

Chez les dames, elles sont une petite quinzaine à pouvoir prétendre au TOP 5.
Caroline Chaverot - Nathalie MauclairCaroline Chaverot, 2nde des Mondiaux 2015 à Annecy, vainqueur en 2016 de l’UTMB – A LIRE ICI , du 80 km du Mont-Blanc, de la Transgrancanaria, des Mondiaux de Skyrunning – A LIRE ICI – et qui vient de terminer 1ère de l’Ultra Trail World Tour peut couronner une année exceptionnelle, si elle a récupéré de sa saison et ne se pose pas trop de questions avant la course.
Nathalie Mauclair, double championne du Monde – A LIRE ICI, elle n’a pas fait de course avec de la confrontation en 2016, aura t-elle retrouvé son niveau de 2015 pour rivaliser au plus haut niveau ?

Emelie Forsberg, sera aussi l’interrogation de ces mondiaux, après son opération du genou, elle peut-être repris trop vite, a quand même remporté Troféo Kima et le Kendall Mountain Trail, mais semble souffrir de ce genou opéré.
Yiou Wang, l’Américaine méconnue en Europe, elle a remporté le Lake Sonoma et 13ème à la Western states 2016.

Elle sera accompagnée de Devon Yanko (forfait), 3ème de la Western States et vainqueur de l’American River 50K 2016.
Emelie Forsberg - Trail World Championship 2016Coté Espagnol Maité Maiora (forfait) est incertaine, 3ème aux Mondiaux 2015, régulière sur le circuit Skyrunning avec une victoire aux Mondiaux 2016 sur 42km, si elle et au départ samedi, elle sera a surveiller pour une nouvelle médaille.
Avec aussi Azara Garcia, Gemma Arena, Ohianna Kortazar (forfait) habituée des formats plus courts ou encore Uxue Fraile, 3ème de l’UTMB 2016 et plus à l’aise au delà de 10h de course.

Coté Français, il faudra compter sur la jeunesse et la talent de Anne Lise Rousset, rapide sur les parties roulantes et agile dans le technique, elle avait terminé 4ème en 2015, a pris la seconde place de La Transvulcania et a remporté l’High Trail Vanoise – A LIRE ICI, un parcours similaire à Nicolas Martin.
Maud Gobert (titrée en 2011) et Aurélia Truel (seconde en 2013), l’expérience au service du collectif, elles ont toutes 2 fait les 3 derniers mondiaux, ont remporté plusieurs médailles par équipe, quoi qu’il arrive elles seront à l’arrivée avec pourquoi pas un TOP 10.

Sophie Gagnon, la dernière arrivée en équipe, elle s’est parfaitement intégré au collectif, une seconde place à La Maxi Race qui lui a valu sa qualification – A LIRE ICI.

Parmi les outsiders on citera aussi Ruth Croft (forfait) 3ème de la Transvulcania 2016 , vainqueur de la CCC 2015, elle a couru la semaine passé en Asie avec une victoire au scratch, sera t-elle au départ ?
Mais aussi les Anglaise Jo Meek et Pascall Beth, la Néeerlandais Ragna Debats que l’on avait vu à son avantage sur la Pierra Menta d’été et l’Italienne Liza Borzani, 3ème à de la Maxi Race 2016 et vainqueur de l’Andorra Ultra Trail.

Parmi les forfaits de dernière minute, les Suèdoises, Ida Nilson lauréate de La Transvulcania et du Marathon du Mont-Blanc et Mimmi Kotkta lauréate de la CCC, une équipe décimée qui avait de réelles ambitions de médaille par équipe.

Un match France / USA / Espagne par équipe

Que ce soit chez les hommes ou chez les dames, les titres par équipe convoitées par les nations devraient logiquement se jouer entre 3 nations, l’Espagne, la France et les Etats Unis.

Pas vraiment une surprise tant on constate au niveau des grands rendez vous internationaux une domination de ces pays.
La logique devrait être respectée chez les dames mais dans quelle ordre, l’Espagne et la France devant se batailler le titre tandis que chez les hommes, si on retrouve la même confrontation Franco / Hispanique, elle pourrait être arbitrée non seulement par les Etats-Unis mais aussi par l’Angleterre et La Norvège.

A suivre samedi ICI

*Les Championnats du Monde de Trail sont organisés par l’IAU (International Association of Ultrarunners), une association sous l’égide de l’IAAF (Fédération Internationale d’Athlétisme), qui depuis 2015 est assistée dans l’organisation par l’ITRA (International Trail Running Association), pour la partie communication et aspects techniques terrain.

Par Fred Bousseau – texte et photos.

Trail Running World Championship 2016

Trail World Championship 2016

Trail World Championship 2016 - Lindoso

Mondiaux de Trail 2016