Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Trans Aq’ 2011 : J-3 pour la traversée de l’Aquitaine en courant

Pour sa 7ème édition, la Trans Aq’ s’apprête à recevoir ses 142 trailers. 11 nationalités différentes participeront à cette grande classique du mois de juin. Un trail trans-aquitain cosmopolite en perceptive qui offre la possibilité aux compétiteurs de courir dans des endroits sauvages et peu accessibles au public.
Coureurs confirmés et débutants se retrouveront lundi 30 mai à 9 heures sur la ligne de départ de la 1ère étape à Piqueyrot (commune d’Hourtin).
 
Du sur-mesure pour les sportifs inconditionnels de la nature.
Depuis sa création en 2005, la Trans Aq’ a séduit d’emblée les coureurs férus de sensations fortes et d’émotions nouvelles. Pour rien au monde la plupart de ces aficionados de trail ne laisseraient filer cette belle opportunité qui est de courir en pleine nature dans des sites idylliques préservés et de toute beauté.
Jusqu’à aujourd’hui un peu plus de 700 sportifs ont parcouru les quelques 220 kms de ce raid pédestre dessiné le long du littoral aquitain et landais. La volonté de l’organisateur, Gérard Caupène, étant de partager avec les « Trans Aquitains » ces paysages rares et protégés (85% en forêt et 15% sur la plage).
Ces hommes et femmes venus d’univers différents ont la même motivation : se retrouver sur une même ligne de départ pour un parcours découpé en 6 étapes dont une nocturne (5 bivouacs à la belle étoile), avec le même désir de concilier le goût de la performance et l’attrait des grands espaces.
Le programme de compétition, particulièrement riche et varié, permet en effet aux pratiquants de tous les niveaux de trouver la distance et le rythme qui leur correspondent. Petit conseil de Gérard C. : « Partir lentement puis ralentir encore ! », citation de Serge Cottereau.
Les participants seront en autosuffisance alimentaire pour toute la durée de ce trail d’envergure et une équipe de médecins sera mise à leur disposition.
 
A 3 jours du départ, l’effervescence est bien là ! Gérard Caupène et son équipe de bénévoles, gèrent les détails de « dernière minute » : transport du matériel sur site, installation des bivouacs, pose des rubalises pour les marques de parcours, prévisions météo….
 
Infos utiles :
Contrôles des sacs : dimanche 29 mai, à partir de 9h, les sacs seront pesés.
Contrôles médicaux : dimanche 29 mai, de 9h à 15h.
Tendance météo: La semaine de course semble devoir être épargnée par la pluie (quelques orages lundi ?) et devrait être chaude (26°C pour la grande étape).
Lieu du bivouac de départ : c’est à Piqueyrot, au bord et au Nord-ouest du lac de Hourtin.
Hourtin est à 70km au Nord-Ouest de Bordeaux.
 
Rappel du Parcours :
– Etape 1 – Lundi 30 mai – Départ à 9 heures
Piqueyrot (Hourtin) / Maison Forestière de la Gracieuse (Hourtin)
26,3 km, dénivelé 342 m. Temps limite 4h47 (5,5 km/h)
– Etape 2  – Mardi 31 mai – Départ à 9 heures
Maison Forestière de la Gracieuse / Maison forestière du Lion (Lacanau Sud)
40,6 km, dénivelé 410 m. Temps limite 8h08 (5 km/h)
– Etape 3 – Mercredi 1er juin – Départs à 7h30 et 9h (deux vagues)
Maison Forestière du Lion / Pointe du Cap Ferret (plage)
58.1 km et 310 m de dénivelé, temps limite 12h55 (4,5 km/h)
– Etape 4 – Jeudi 2 juin – Départ à 21h30
Le Pyla sur Mer (Club nautique) / Lac de Cazaux (Esplanade Labat)
28,1 km et 409 m de dénivelé, temps limite 5h36 (5km/h)
– Etape 5 – Vendredi 3 juin – Départ à 11h15
Maison forestière de Leslurgues (Mimizan Plage) / Saint Julien en Born (camping de la lette fleurie)
28 km et 459 m de dénivelé, temps limite 5h06 (5,5km/h)
– Etape 6 – Samedi 4 juin – Départ à 9h30
St Julien en Born / St Girons plage
22,8 km et 142 m de dénivelé, temps limite 4h09 (5,5km/h)