Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Transvulcania 2017, Ida Nilsson et Tim Freriks en leaders intouchables !

Transvulcania 2017 - Tim Freriks et Ida Nilsson

C’est sur l’île de la Palma, aux Canaries, que s’ouvrait la saison 2017 des Skyrunner World Series, catégorie Ultra, avec la course de la Transvulcania Ultramarathon  (75km / 4400D+) ce samedi 13 mai 2017 !
Comme pour chacune des éditions,  on y retrouve un plateau de coureurs élites internationaux d’une grande densité ! Tous étant prêt à en découdre sur les chemins de cette terre volcanique avec des paysages à couper le souffle !

Cette année,  en l’absence du vainqueur des 3 dernières éditions, l’espagnol Luis Alberto Hernando, il était difficile de faire un pronostic au regard du nombre de coureurs susceptibles de monter sur le podium, notamment du côté des français – LIRE LA PREVIEW COMPLÈTE ICI.

Un Américain peut en cacher un autre !

Après un départ donné en bordure de mer au phare de Fuencaliente, ce sont 2 américains, Hayden Hawks et Tim Freriks, qui assurent le spectacle au 1er ravitaillement de Los Canarios, en imposant un rythme soutenu à leurs poursuivants proches Transvulcania 2017 - Ludo Pommeretparmi lesquels on retrouve les français Nico Martin, Ludovic Pommeret et Xavier Thévenard, l’anglais Tom Owens et le russe Dimitry Mityaev (+20″) ! Derrière, le catalan Pau Capell est avec l’américain Jason Schlarb à +2′ !
Au premier gros ravitaillement d’El Pilar (km24), les deux américains arrivent ensemble !
Derrière eux, c’est Ludovic Pommeret qui se retrouve en 3ème position (+3’30 ») à sa grande surprise : « J’étais derrière Xavier et Nico avant d’arriver à El Pilar, et, quand on m’a dit que j’étais 3ème, j’ai été surpris car je ne les avais pas doublés ! »
Le groupe des 4 coureurs (X. Thévenard, N. Martin, T. Owens et D. Mityaev) s’est égaré et aura perdu 3’, « on a du perdre 3’ environ, et mentalement, c’était assez compliqué à vivre ! » analysait Nico Martin à l’arrivée.
Ces 4 coureurs pointaient alors à 4’30″ derrière le 3ème.
Ludovic Pommeret bénéficiait de ce fait de course, « J’ai eu de la chance finalement de me retrouver 3ème à El Pilar. Du coup, je suis reparti de ce ravitaillement avec l’objectif de bien avancer, tout en gérant au mieux les écarts sur la partie centrale du parcours ! »

Coup de chaud pour L. Pommeret, crampes pour N. Martin

Le tournant de la course se joue à Pico de la Neve (km42) ! L’américain Hayden Hawks n’arrive plus à s’alimenter et à boire ! Transvulcania 2017 - Tim FreriksSur la partie finale autour du volcan, menant au point culminant de la course, Roque de Muchachos, il se fera alors distancer par son compatriote Tim Freriks qui passera au km51 avec 13’ d’avance !
Hayden Hawks essaie de s’alimenter, repart, mais connaîtra une fin de course sera très difficile loin de la tête de course, il ira au bout en 76 ème position en 9h16’24 » (photo à droite – dossard 3)!
Ludovic Pommeret arrive alors en 3ème position, fatigué mais motivé :« vu que je descends plutôt bien, j’ai attaqué très vite cette longue descente, doublé Hayden Hawks ! Puis j’ai eu un coup de chaud et je me suis alors calmé ! ».

Nico Martin passe en 4ème position au Roque de Muchachos à 1’30″ derrière L. Pommeret ! Une place sur le podium est Transvulcania 2017 - Hayden Hawksjouable et il le sait :« je pensais être assez frais pour faire une bonne descente ! Après 15’, je dépasse H. Hawks (il passe donc 3ème), mais je sens que je ne vais pas vite. Au niveau musculaire, j’ai des crampes et la douleur me bride un peu. » Derrière, le marocain Zaid Ait Malek revient fort et il double Nicolas Martin au port de Tazacorte à 7 km de l’arrivée !
L’Americain Tim Freriks franchit la ligne d’arrivée en 1er au bout de 7h02’03″, une victoire de prestige pour ce coureur de 27 ans, 2ème de Lake Sonoma 50 en 2016 derrière Jim Walmsley !
Ludovic Pommeret termine 2ème en 7h18’15″ ! Il se sera accroché jusqu’au bout pour conserver cette place :« j’ai pensé que la place sur le podium était jouable quand je me suis retrouvé 3ème  alors je me suis accroché jusqu’au bout. Mais, sur une telle course,  quand tu sais la densité d’élites qu’il y a et que tu sais que ça va partir vite, tu n’arrives pas serein ! »
Le marocain Zaid Ait Malek complète le podium en 7h26’31 » !
Nicolas Martin termine à la 4ème place en 7h28’08 » et un peu déçu : « ce n’est pas une énorme contre performance sur le papier, mais, à titre personnel je suis déçu de ma performance chronomètrique ! Je mets 18’ de plus qu’en 2016 (7h10’40 ») ! cela dit, ça met en valeur ma 2ème place de l’an passé où tout s’était bien passé ! »

Xavier Thévenard se classe à la 7 ème place en 7h39’07 », « jusqu’à El Pilar j’étais dans les clous au niveau de mes temps de passage puis j’ai eu un coup de barre ! La course s’est faite ensuite en dent de scie et je n’ai pas été bon dans la grosse descente finale ! Cela m’a rappelé la course des Templiers de l’an passé … J’avais encore le MIUT dans les jambes car mes séances d’entraînement précédent la Transvulcania étaient irrégulières au niveau des sensations avec des phases positives et Transvulcania2017-Thomas Angelinégatives ! Ça permet de m’alerter sur mon état de forme. Maintenant je vais essayer de remettre les compteurs au vert avant mon prochain objectif : le 80km du Mont Blanc ! Même si j’aime cette course (NDLR : la Transvulcania), je préfère courir dans les Alpes ! »
À noter la très belle performance du jeune Corse Thomas Angeli (21 ans en octobre prochain) qui termine à la 16ème place en 7h58’45″ ! « je peux être que satisfait par ce résultat, il y a 10 jours, je m’étais blessé au genou droit à l’entraînement et je n’avais pas pu courir pendant 1 semaine ! Sur cette course je n’avais rien à perdre ! C’est la 1ère fois que je faisais aussi long ! J’ai eu de bonnes sensations hormis un coup de moins bien après El Pilar ! Je me suis repris ensuite dans la montée vers Roque de Muchachos. J’ai souffert dans la descente finale ! Ce fut une belle expérience pour moi et je remercie mon team pour l’assistance ! Je vais rester sur ce type de course en terme de km et de dénivelé car ça correspond à ma façon de faire du trail et de passer du temps en montagne ! »

Le doublé et le record pour Ida Nilsson

Chez les dames, il y aura eu moins de suspense ! En l’absence d’Emelie Forsberg cette année, la suédoise Ida Nilsson a pris les commandes de la course dès le km 7 !
Transvulcania 2017 - Ida NilssonElle passe en tête à Los Canarios avec 2’ d’avance sur la française Anne Lise Rousset ! 3ème l’américaine Hillary Allen a 4’ et l’espagnole Ragna Debats en 4ème position ! Ce classement de début de course ne changera plus jusqu’à l’arrivée à Los Llanos, les concurrentes tentant simplement de maintenir les écarts entre elles !
Ida Nilsson aura reproduit la même course qu’en 2016, menant de bout en bout, elle s’impose facilement et sans jamais avoir été inquiétée en 8h04’17″, nouveau record de la course à la clé (8h14’18 » en 2016).
Elle confirme là sa suprématie en ce début de saison sur le format ultra !
La française Anne Lise Rousset, au terme d’une très belle course, termine comme en 2016 à la seconde place en 8h32’15 », presque le même chrono qu’en 2016 (8h31’53 »).
Sa réaction :« Avant la course, je ne savais pas trop dans quel état de forme j’étais ! J’espérais faire ce que je pouvais et, du coup, j’ai été étonnée de voir que j’avais des jambes et que j’étais en avance sur mes chronos de l’an passé sur les 30 premiers kilomètres ! Je suis partie derrière Ida au début mais, quand elle a commencé à accélérer, je n’ai pas pu la suivre ! Du coup, j’ai fait ma course ! J’ai été un peu dans le dur entre El Pilar et  jusqu’au km51 à Roque de Muchachos ! Ensuite j’ai fait une bonne descente. Je suis très satisfaite de cette 2ème place car je ne pensais pas renouveler l’exploit de l’an passé ! Maintenant je pars 3 semaines en vacances dans le Colorado. Je vais en profiter pour me reposer, découvrir cette région des États Unis et également me préparer là bas pour les mondiaux de Juin prochain en Italie ! »
Hillary Allen prend la 3ème place en 8h38’46 », elle avait terminée 4ème en 2016.
À noter qu’Ida Nilsson et Emelie Forsberg ne participeront pas à ces mondiaux car ce n’est pas un souhait leur sponsor.

TOP 10 HOMMES
1 Timothy Lee Freriks : 7h02’03 »
2 Ludovic Pommeret : 7h18’15 »
3 Zaid Ait Malek : 7h26’31 »
4 Nicolas Martin : 7h28’08 »
5 Daniel Jung : 7h35’05 »
6 Hector Haines : 7h36’12 »
7 Xavier Thévenard : 7h39’07 »
8 Dimitri Mityaev : 7h40’29 »
9 Jason Schlarb : 7h40’51 »
10 Manuel Anguita Bayo : 7h46’29 »

TOP 5 FEMMES
1 – Ida Nilssons : 8h04’17 »
2 – Anne-Lise Rousset : 8h32’15 »
3 – Hillary Allen : 8h38’46 »
4 – Ragna Debats : 8h45’22 »
5 – Eva Maria Morena Gabaldon : 9h03’45 »

Par Stéphane Sclavo – ©Stéphane Sclavo et Ian Corless

©iancorless.com_Transvulcania2017-Ida Nilsson