Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Ultra Trail du Mont Blanc® en 10 chiffres pour les 10 ans

Cette 10ème édition de l’Ultra Trail du Mont Blanc® s’est achevée sous le soleil dimanche dernier après avoir connu une nouvelle fois de nombreuses péripéties liées aux conditions météo.
Retour en 10 chiffres sur ce grand week-end de l’Ultra Trail.
5
The « Queen of Mont Blanc », tel pourrait être désormais le surnom de Lizzy Hawker.
L’Anglaise du Team The Norh Face a remporté 5 des 10 éditions (3 sur le tour complet et 2 sur un parcours de repli), quelques soient les distances et les conditions météo elle confirme qu’elle fait bien partie des 3 meilleures mondiales sur 100miles.

1
En 2003, le Népalais Dawa Dachirri Sherpa était le premier à inscrire son nom au palmarès de cette course, qui s’était déroulée dans des conditions très pluvieuses et devenue aujourd’hui une référence mondiale.
Symboliquement c’est lui qui pour la 10ème édition à franchit le premier la ligne d’arrivée de la TDS®, le premier rendez-vous de ce long week-end d’Ultra.
3
Maud Gobert, 5ème de l’UTMB® 2011, s’alignait pour la troisième fois sur la CCC® et après une victoire en 2010, une seconde place en 2008, elle s’offre cette année la troisième marche devant s’incliner face à Ellie Grennwood et Maud Combarieu.

10
Une 10ème édition marquée par une internationalisation de plus en plus forte avec plus de 70 nations au départ avec une très forte délégation Japonaise.
Un peu plus de 60 « finishers » la première année presque dans l’anonymat alors qu’aujourd’hui l’événement est couvert par plus de 150 journalistes de tous médias, contribuant à sa notoriété planétaire.
100
C’était la distance moyenne des courses qui ont, malgré la météo, pu avoir lieu.
La TDS® affichait 112 km et a connu une course perturbée par la pluie et le froid, la CCC® qui a eu les têtes coupées (Tête de la Troche et Tête au vent) affichait 90 km avec de la neige et du froid au Grand Col Ferret, quant-à la version corrigée de l’UTMB®, les GPS affichaient autour de 102 km pour 5300 m de D+.

34
L’internationalisation de la course est plus que confirmée, puisqu’on retrouve seulement
34 français dans le Top 100 masculin dont déjà 4 dans le Top 10, à l’image de François D’Haene le vainqueur mais aussi des belles places d’honneurs pour Arnaud Lejeune, François Faivre et Sébastien Buffard….la relève est là.

7
Le nombre de nationalités différentes dans le Top 10 de l’UTMB® que ce soit chez les hommes ou chez les dames lors de cette édition.
Mais si l’on regarde plus loin ce sont pas moins de 11 pays représentés dans le Top 20 masculin et 23 dans les 100 premiers alors que chez les dames elles sont de 12 nationalités différentes dans les 23 premières.
40
Une perturbation très active est venue perturber l’événement dès jeudi en fin de matinée pour apporter ensuite de l’air froid et de la neige dès 1800m d’altitude.
Des températures très froides étaient enregistrées aux dessus de 2000m, mais avec le vent, la neige accumulée atteignait par endroit 40cm au niveau du Col de la Seigne.
30
Le nombre de personne travaillant sur la web TV mise en place en quelques semaines, et qui permettait de suivre la course en live sur la ligne de départ et d’arrivée, sur certains ravitaillements avec les experts Seb Talotti, Bam Mayol et Vincent Delebarre, mais aussi un plateau au Majestic animé par Pierre Etienne Léonard qui a pu recevoir de nombreux invités.
Une belle première sans aucun couac.
5500
Plus de 5500 personnes, soit plus de 80% des fans de la page Facebook Endurance Mag (qui compte 7000 fans), ont suivi pendant ce week-end les différentes courses, partagés les galeries photos, commentés les actus….ce qui confirme la place de leader du titre également partenaire de l’événement.
Fred Bousseau