Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTAT®, un pari en passe d’être gagné

L’Ultra Trail Atlas Toubkal (UTAT) est parti d’un défi osé: vouloir organiser un grand trail international dans une région, l’Atlas marocain, qui offrait certes une multitude de sentiers et un terrain incroyable pour la pratique du trail, mais qui ne disposait d’aucune infrastructure ni d’expérience pour la mise en place d’un événement d’une telle envergure.

Ultra Trail Atlas ToubkalAprès quelques années de rodages, les deux dernières éditions ont commencé à propulser l’épreuve marocaine dans le concert des grands rendez-vous.
Aujourd’hui, la 5e édition est en passe d’accueillir 500 coureurs, qui est cette année la limite raisonnable pour une organisation en plein développement qui vise les 1000 coureurs pour 2015 mais qui veut aussi se laisser le temps de grandir.
Ainsi, les hébergements et le village de tentes seront plus nombreux et confortables cette année, au départ d’Oukaimeden, station de montagne authentique, perchée à plus de 2600 mètres d’altitude mais à seulement 1h30 de Marrakech, ville d’arrivée des concurrents internationaux.

C’est une nature très sauvage, des sentiers vraiment très techniques et traversant une nature préservée et des villages isolés où la vie s’écoule paisiblement malgré des conditions de vie rudes qui s’offrira encore une fois à la foulée des trailers venus bien entendu de France, pays d’origine des instigateurs de l’évènement, du Maroc, mais aussi d’Espagne, d’Italie, de Belgique ou d’Allemagne où l’UTAT est aussi reconnu comme un grand rendez-vous de fin de saison. Il est vrai que si dépaysant que soit le parcours de l’UTAT, y venir depuis les principales villes européennes ne tient pas de l’expédition, les vols sont nombreux et courts.

Les couleurs ocres et vertes, les panoramas grandioses sur le Toubkal, sommet d’Afrique du Nord, le défi de taille représenté par un ultra de 105 kilomètres et 6500 mètre positifs ou par des courses « authentiques » de 42 et 26 kilomètres (que l’on peut cumulé pour un bon challenge), ont déjà attiré 400 inscrits cette année, à quatre mois du départ.
Les inscriptions restent ouvertes, mais il ne faudra sans doute pas trop tarder pour pouvoir s’assurer un des 500 dossards.

La sécurité sera à nouveau une des grandes priorités de l’organisation qui a mis en place un système de radio presque incroyable dans un tel milieu. De nombreux CP médicaux émailleront le parcours qui présente un dénivelé très important, une technicité notable et des passages à des altitudes non négligeables au-dessus des 3500 mètres. Cependant la semi-autonomie restera de mise pour les coureurs, qui devront gérer de longues portions sauvages sans ravitaillements solides, pour une vraie immersion dans le massif et une réelle aventure pédestre.

Un aventure qui sera encore plus belle cette année avec un parcours modifié sur le 105 kilomètres, qui fera découvrir un sentier d’altitude encore plus beau et plus agréable pour atteindre le point culminant de l’épreuve vers le col Tagharat, à plus de 3650 mètres et une vue fantastique sur le mont Toubkal.

Dawa SherpaCôté élite, cette 5e édition sera sans nul doute très disputée. Outre les coureurs marocains toujours très affûtés, on notera la présence de Sébastien Talotti, à la tête d’une bonne délégation de coureurs de Chamonix. D’autres tête d’affiche viendront certainement le rejoindre bientôt pour prétendre à la succession de Dawa Dacchiri Sherpa, vainqueur l’an passé et qui sera sans doute présent encore mais dont on ignore à l’heure actuelle si sa blessure au genou lui permettra de disputer l’épreuve.

Toutes les informations et inscriptions : www.atlas-trail.com

La viree d'ikkis