Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB – 10 questions à Antoine Guillon…

Retour ce jeudi avec un coureur participant à l’UTMB.
Un coureur calme, discret mais toujours souriant et disponible, qui depuis de nombreuses années fait preuve d’une belle régularité sur les épreuves auxquelles il participe.
4ème UTMB 2005, 11ème en 2007, 6ème en 2008, 16ème en 2009, vainqueur de la Montagn’hard 2009 et 4ème de la Diagonale des Fous 2008 et 3ème en 2009.

Antoine Guillon (Lafuma), fait partit des favoris pour une place dans les 10, qu’on lui souhaite d’accrocher.

Demain, rendez vous avec Julien Chorier, avant de retrouver Kilian Jornet et Maud Giraud lundi.

Poids de forme ?
Mon poids de forme se situe à 52 kg

Fréquence cardiaque au repos ?
39 pulsations / minutes le soir

Comment as tu préparé l’UTMB en août ?
Je me prépare pour l’UTMB depuis la fin du dernier UTMB !
Super motivé, j’ai beaucoup enchaîné l’alternance vélo et trail, placé des blocs en montagne dont un de quinze jours en juillet aux Saisies, à l’occasion du Festival de l’Endurance, et des week-end en altitude.
Au final, beaucoup plus d’heures d’entraînement en fréquence basse, davantage de dénivelé en puissance, et beaucoup de plaisir.

Quel est le dernier livre lu pendant tes vacances ?
Je n’ai pas le temps de lire avec toutes mes activités
(Antoine est agent immobilier dabs le Sud de la France)

Le film qui t’as le plus marqué ?
On a pas de télé….

Quel est ton rêve ou projet le plus fou que tu souhaiterais réaliser (sportif ou autre) ?
Rien de trop fou, je pense l’être déjà assez…

Sur quel plat te jetteras tu après la course ?
Les légumes dont je me prive quelques jours avant la course.

Prends tu au fond de ton sac un "grigri" porte bonheur ?
Tant que ça ne figurera pas dans le matériel obligatoire, la réponse est non.

Ton meilleur souvenir en trail ?
Mon arrivée 2008 de l’UTMB partagée avec mes enfants en est un, mais beaucoup d’autres.

Quel dernier conseil souhaites tu donner ?
Bien se reposer la dernière semaine, visionner et re-visionner mentalement la course qui se prépare.
Puis profiter de cet événement exceptionnel qui nous est donné de vivre.

Fred Bousseau