Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB 2015 – favoris et outsiders

UTMB 2015 - Ultra Trail du Mont-Blanc 2015

Cette 13ème édition de l’UTMB® s’annonce sans doute comme l’une des plus ouvertes de ces 5 dernières années avec un joli plateau de favoris au départ, comme chaque année, mais aussi beaucoup de forfaits et d’incertitudes sur certains prétendants.

Décryptage complet course par course des favoris et outsiders, sans oublier l’ensemble des 7 500 concurrents qui prendront part à cette grande fête, avec un seul et même objectif, devenir finisher de l’édition 2015.
Comme dans tous les ultra, ces courses longues sont soumises à tellement de paramètres et d’incertitudes qu’elles peuvent sourire à des coureurs pas forcément favoris, mais qui sans trop de pression auront parfaitement gérés leur challenge pour venir chercher un Top 20 ou mieux.

SUIVEZ LES COURSES ET TOUTES LES INFOS ICI

RETOUR SUR TOUTES LES COURSES DE L’UTMB 2014 ICI
(COMPTE RENDU, PHOTOS, RÉSULTATS…)

#OCC – départ jeudi 27 août à 8h15 – 53 km / 3 300 m D+

Sylvain Court - UTMB 2015Qui succèdera à Nicolas Martin, brillant vainqueur de la 1ère édition, l’espagnol Marc Pinsach, 3ème en 2014 sera là pour grimper un peu plus sur le podium, il aura face à lui 2 redoutables adversaires, l’Américain Dylan Bowman, vainqueur en 2015 du TNF 100 en Australie et du Tarawera Ultra 100 et le champion du Monde de Trail 2015 Sylvain Court (photo), engagé de dernière minute et qui revient en forme après sa 3ème place au Canigou.

Roland Claverie devrait jouer avec la tête de course au regard de sa forme actuelle et de sa belle 22ème place à Sierre Zinal, mais aussi Bertrand Brochot de retour après une blessure, Stéphane Ricard 5ème à la 6000 D 2015, l’italien Mattéo Lucchese, ou encore Augustin Guibert, Manu David et Romu De Paepe plus habitué aux parcours roulants, ou encore Jean Christophe Bette le champion Olympique d’aviron en 2000 et 5 fois Champion du monde, Germain Grangier et Yoan Meudec.

L’alpiniste suisse Ueli Steck, qui vient de gravir les 82 sommets de plus de 4 000 m des Alpes en 62 jours, signant le record, sera lui aussi au départ.

Chez les dames, on devrait assister à un duel franco-américain entre Yiou Wang et Megan Lizotte d’un côté et une forte délégation française emmenée par Celia Chiron qui découvrira une distance aussi longue, Sarah Vieuille lauréate des Forts de Besançon 2015, Virginie Govignon, vainqueur de la CCC 2011, mais aussi Caroline Benoit lauréate de la Trans-Aubrac 2015 et Malika Coutant plus habituée à des courses avec moins de dénivelé.

#TDS – départ mercredi 26 août à 6h – 119 km / 7 250 m D+

Antoine Guillon - Fred Bousseau

Antoine Guillon – Fred Bousseau

On s’oriente vers un nouveau duel Franco / Espagnol, Xavier Thévenard l’avait emporté en 2014 réussissant un grand chelem historique, ce millésime 2015 devrait se jouer entre Pau Bartolo, vainqueur de la CCC 2014 et 5ème des templiers 2013, Jordi Bes, 3ème de la TDS 2014 et vainqueur de la CCC 2013 et Francisco Javier Rodriguez et Antoine Guillon (photo), 2 fois 2ème qui aura a cœur de triompher en terre chamoniarde, Christophe Perillat, l’ancien fondeur 2ème de la CCC 2014, Stéphane Brogniart 10ème de l’UTMB 2014, Guillaume Peretti, recordman du GR 20, mais aussi Cyril Cointre, Christophe Le Saux, Lionel Trivel, Alexandre Daum et Patrice Pajean récent 2nd de l’Ultra du Beaufortain.

Chez les dames, il faudra compter avec l’Américaine Janesa Taylor vainqueur en 2015 de la Badger Mountain Challenge, la Suissesse Andrea Huser 5ème des Mondiaux 2015 à Annecy et 2e sur l’Eiger Ultra Trail 2015 et l’Espagnole Cristina Bes Ginesta.

Les Françaises ne seront pas en reste avec la montagnarde Delphine Roux, 3ème de l’Ubaye Trail Salomon, Juliette Blanchet vainqueur de l’Ultra Sky Race 2015 et seconde de la MaxiRace, Agnès Hervé vainqueur de la TDS® 2012, Christine Denis-Billet, Aline Grimaud, Laurie Azteni et l’expérimentée Josiane Piccolet vainqueur du Grand Raid 73 2015.

#CCC – départ vendredi 28 août à 9h – 101 km / 6 100 m D+

Sur cette épreuve, l’opposition sera Franco / Américaine, et si un Américain inscrivait pour la première fois son nom au palmarès d’une des courses des l’UTMB ?

Nicolas Martin - Fred Bousseau

Nicolas Martin – Fred Bousseau

Ils seront 4 à défier le ½ tour du Mont-Blanc version Suisse, avec les rapides Américains Zach Miller, 5ème de La Transvulcania 2015 et vainqueur du Lake Sonoma 2014, Chris Vargo, vainqueur en 2014 de l’UROC 100, Tim Tollefson, 8ème à San Francisco en 2014 et Paul Hamilton, mais face à eux 2 français qui découvriront une distance qu’ils n’ont jamais pratiqués, Sébastien Spehler, vainqueur de la 6000 D 2015 et champion de France 2013 qui a manqué ses derniers grands rendez vous, Nicolas Martin, vainqueur de l’OCC 2014, 7ème des mondiaux 2015 et vainqueur du Matheysin, il sait se préparer pour ses objectifs et semble avoir récupéré du Mondial avec une seconde place à l’X-trail Courchevel et une victoire sur une coupe de france de montagne début août.

Parmi les outsiders, on retrouvera Nico Pianet, 3ème de la CCC 2012 et récent 2nd du X-Trail Courchevel, les montagnards Clément Molliet, 3ème de l’Ice Trail Tarentaise 2015 et Matthieu Brignon vainqueur de l’EDF trail Cenis Tour et le local de Vallorcine Sacha Devillaz, les jeunes têtes Julien Navarro, Yoan Stuck, Clément Barret, Léo Béchet et les expérimentés Hervé Giraud Sauveur et Thomas Saint-Girons.

Chez les dames, le niveau n’est pas des plus relevés, Magdalena Boulet semble au dessus du lot et pourrait être aussi la première Américaine à inscrire son nom au palmarès de cette course, vainqueur de la Western States 2015 et du TNF 50 de Sans Francisco en 2014 avec sa compatriote Alicia Shay, la Néo Zélandaise Rush Croft ou encore Sonia Glarey vainqueur de l’OCC 2014.

Sylvaine Cussot côté Français, de retour de blessure, la Népalaise Manikala Rai (en l’absence de Mira Rai), l’Espagnole Maria Martinez Lopez, la Canadienne Tina Lewis et l’Italienne Daniela Bonnet seront les outsiders.

#UTMB – départ vendredi 28 août à 18h – 170 km / 10 000 m D+

Une édition des plus ouvertes pour succéder à François D’Haene qui avait dominé l’édition 2014 tout comme Rory Bosio, tous les 2 absents de ce 13ème opus.

On notera tout d’abord les forfaits de l’icône Américain Anton Krupicka (blessé – fracture de fatigue), du Canadien Rob Krar, vainqueur de la Western States 100 en 2014 et 2015 et du TNF san Francisco et UROC 2013 et pas suffisamment remis, du Français Ludo Pommeret (douleur au mollet) et de l’Espagnole Javier Dominguez Ledo (3ème en 2013 – blessé au genou).

Les regards se porteront vers une armada espagnole solide qui semble peut-être un peu dans l’incertitude, Tofol Castanyer, second en 2014, de retour de blessure pourra t-il accrocher le podium ? Miguel Heras, 2nd en 2013, pourra t-il suivre le rythme sur 21h ? Luis Alberto Hernando pourrait être le plus sérieux prétendant, vice Champion du Monde, vainqueur de La Transvulcania et de l’ITT, s’il trouve les ressources pour passer les 12 heures de courses.

L’Américain Sage Canaday est un sérieux client mais la configuration de l’UTMB est loin des schémas des courses Américaines, il faudra gérer près de 10 h de nuit, l’altitude et les ravitaillements, il devrait animer la course sans aucun doute quant-à David Laney, le profil ne correspond pas forcément à ses qualités athlétiques.

Xavier Thevenard - UTMB

Xavier Thévenard – UTMB

Au milieu de ces incertitudes, les chances tricolores pourraient se porter vers Julien Chorier (lire son interview ICI), qui a travaillé depuis le début de la saison dans le but de préparer cet objectif ou il a déjà terminé 3ème en 2008 et 6ème en 2013, mais aussi à Fabien Antolinos qui semble avoir résolu ses problèmes de crampes, vient de remporter l’X trail Courchevel et sait aussibien se préparer.

Xavier Thévenard, vainqueur en 2013, est un outsider de luxe, il ne réalise pas une grosse saison mais pourrait réaliser un coup d’éclat dont il a le secret, tout comme Erik Clavery qui s’est focalisé sur cet objectif après avoir terminé 2ème du Lavaredo 2015 et emmagasiné de l’expérience en terminant 26ème en 2014, et quid de Seb Chaigneau, 3ème en 2011 et 2ème en 2009, après une année blanche en 2014, il est venu à bout du 80km du Mont-Blanc en Juin dernier, il a l’expérience des ultra mais aura t-il les ressources pour les 160 km ?

Sans oublier un sérieux candidat au podium avec le Lituanien Gediminas Grinius, lauréat de la Transgrancanria 2015, mais aussi l’allemand Stephan Hugenschmidt, le Sud Africain Ryan Sandes, le norvégien Sondre Amdahl toujours placé sur les ultras, l’Italien Franco Collé vainqueur du Tor des Géants 2014, 2nd du 80km du Mont Blanc 2015, ou encore les Frenchies Mika Paséro, Sylvain et Seb Camus, Alexandre Mayer, Pascal Giguet toujours prêts à relever le défi pour boucler la grande boucle et l’inusable Pascal Giguet qui souhaite revoir chamonix le samedi sans prendre de voiture !

Chez les dames, la course promet un gros suspens, 4 athlètes sortent du lot, Nuria Picas 2e en 2013 et 2014, Vainqueur de l’Ultra-Trail® World Tour 2014, elle a remporté en 2015 The North Face Transgrancanaria et terminé 4e sur The Western States Endurance Run, 2015 pourrait être son année.
L’Américaine Stéphanie Howe, 3e sur The Western States Endurance Run 2015 découvrira l’UTMB, un profil un peu trop montagneux qui ne convient pas forcément à ses qualités.
Nathalie Mauclair, championne du monde de trail 2015, 3e sur l’UTMB® 2014, aura t-elle récupéré de sa saison 2014 et des dernières courses pour aller chercher un nouveau podium ?
Caroline Chaverot, vice Championne du monde 2015, vainqueur de l’Eiger Ultra-Trail® et du The North Face Lavaredo Ultra Trail®, sera sans doute la grande rivale de Nuria Picas, mais il faudra gérer un peu plus de 24 heures de courses sans se mettre trop de pression.
Parmi les outsiders candidates au Top 10, on citera les Italiennes Francesca Canepa et Liza Borzani, la solide espagnole Uxue Fraile (5ème en 2014 et 4ème à l’Eiger 2015), la brésilienne Fernanda Maciel (4ème en 2014, et 3ème au Lavaredo 2015, la française Mélanie Rousset qui a peut-être un peu trop couru ces dernières semaines, Darcy Piceu Africa qui vient de terminer seconde de la Hardrock 100 et l’Australienne Gill Fowler.

Par Fred Bousseau – photos Fred Bousseau

Nuria Picas - UTMB - Fred Bousseau

Nuria Picas – UTMB – Fred Bousseau