Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB 2015 – ITW de Julien Chorier

JulienChorier-UTMB 2015

Julien Chorier sera l’un des grands favoris côté Français de ce millésime 2015, il a acquis l’expérience de l’ultra depuis sa première participation en 2008 à l’épreuve et s’est spécialement préparé sur cet objectif en planifiant sa saison 2015 autour de 2 objectifs.
Rencontre avec le coureur de Chambéry, qui revient sur sa préparation, les derniers réglages et quelques conseils.

Comment as tu préparé ce rendez-vous 2015 ?

Je l’ai préparé autrement des autres éditions et pour moi c’est une saison différente que j’ai essayé de construire en 2 phases.

Une première partie en début d’année basé sur un cycle de vitesse en repassant par des épreuves sur route, j’ai d’ailleurs participé au semi de Paris et au marathon de Paris début avril (NDLR : 1h14’ au semi et 2h35’ au marathon), je voulais retrouver l’aisance de courir car sur les ultras, la vitesse est lente.
J’ai ensuite participé au 100km en Australie mi mai (8ème) pour garder cette vitesse, qui n’est pas mon fort, et augmenter progressivement la distance avec comme premier gros objectif de la saison la Western States 100 (6ème), c’était indispensable pour ne pas subir la course.

Depuis début juillet, j’ai orienté ma préparation avec un travail de dénivelé, j’ai fait plus de montagne ces 2 derniers que de kilomètres
L’UTMB® reste mon gros objectif en terme de performance et on verra Samedi après midi si cela à porté ses fruits.
Je sais que j’arriverai à tenir les 21h ou 22h d’effort, j’arrive avec l’envie et sans pépins physiques…. tous les voyants sont au vert.

Julien Chorier - Western States 2015

Julien Chorier – Western States 2015

Comment se passe la dernière semaine et les 24h avant le départ ?

Ce n’est pas si simple, la dernière semaine, il faut se forcer à se reposer pour « faire du jus », diminuer l’entraînement et gérer le stress.
Je fais juste un petit footing 1 jour sur 2 de 45min.
Je reste très vigilant sur mon alimentation avec une limitation en apport glucidique de J-7 à J-5, ensuite un peu plus riche en glucide de J-4 à J-2.
Les dernières 24h, je mange normalement pour ne pas surcharger l’organisme, mon dernier repas vendredi midi sera composé d’une assiette de riz, avec de la viande blanche et des haricots verts.
Pour finir, je calerai une sieste le vendredi midi.

Julien Chorier : « être prudent et tenace »

Quelles expériences positives ou négatives retires-tu des éditions précédentes ?

Julien Chorier - UTMB 2013

Julien Chorier – 6ème UTMB 2013

Effectivement mes différentes participation* à l’UTMB® et sur d’autres Ultra m’ont appris à être prudent et tenace.
Il ne faut pas s’emballer dès le départ dans l’euphorie de la course mais aussi garder de la lucidité dans les moments difficiles.
C’est un peu comme en surf, quand on est dans le creux de la vague, on peut remonter mais une fois en haut on peut aussi tomber.

Je me suis enrichi de mes déboires, que ce soit au niveau de l’alimentation, du sommeil ou encore de l’équipement pour ne pas prendre froid.
J’ai en souvenir 2009, ou j’ai pris froid dans le Grand Col Ferret, je manquai de lucidité, j’ai tardé à sortir ma veste, aujourd’hui je l’ai à portée de main et je la mets de suite.

Il en est de même pour le sommeil, en 2013 j’étais en forme, tout allait bien mais à Champex je m’endormais en marchant, j’essayais de lutter et j’avançais plus.
C’était une erreur, aujourd’hui, je me pose et je dors 5-10 minutes et je repars en forme.
De toute façon, des aléas il y en aura toujours…mais c’est aussi ce qui fait avancer.

Quels conseils donnerais tu ?

Il faut bien valider son matériel à J-3 et ne pas le faire à H-2, rester vigilant sur son alimentation et son sommeil.
Il faut accepter toutes ces contraintes d’avant course, plutôt que de passer au travers et d’avoir ensuite des regrets, c’est dommage de s’entraîner 6 mois pour claquer sa course sur 1 erreur.
Enfin il faut rester concentré sur son objectif, ne pas se laisser embarquer dans l’euphorie, rester vigilant et ne pas s’enflammer

* 3ème en 2008, 4ème en 2010 et 6ème en 2013, abandon en 2011.

Par Fred Bousseau – Photos Fred Bousseau et HOKA