Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB – C. Poletti – "Nous ne pouvions pas envoyer les concurrents dans une galère"

Du fait de difficiles conditions météo, l’équipe d’organisation a officialisé cet après-midi la mise en place d’un nouveau tracé pour l’UTMB 2012. « Nous ne pouvons pas faire passer le peloton de coureurs au niveau du Col de la Seigne en toute sérénité et sécurité. Sur cette section et au-dessus de 2000m d’altitude, on nous annonce plus de 15 cm de neige, du grand froid, du grand vent. Et pour quitter l’Italie, il faudrait emprunter le Grand Col Ferret : or les conditions sont encore pires à cet endroit » a expliqué Catherine Poletti, directrice de course, pour justifier cette modification de parcours. « Nous sommes tous frustrés de ne pas pouvoir emprunter le parcours original » a-t-elle poursuivi. « Mais il ne serait pas raisonnable d’embarquer les concurrents dans une vraie galère ».

Un nouveau parcours a donc été tracé, uniquement sur le territoire français. « Nous avons travaillé toute la nuit pour proposer un parcours de 100km intéressant, d’environ 6000m D+, pour tous ceux qui ont traversé des océans et des mers pour venir ici, et tous ceux qui se sont préparés » poursuit la directrice de l’UTMB. « Ce parcours s’élancera de Chamonix à 19h vendredi, et empruntera le parcours original jusque La Balme. Ensuite, les coureurs passeront sous le col du Joly, redescendront vers les Contamines, puis prendront la direction de La Vilette, Bellevue, Les Houches. Ils emprunteront ensuite le petit Balcon Sud, passeront par Tré lé Champs, et se dirigeront vers l’arrivée à Chamonix via Argentière et le Petit Balcon Nord ». Les premiers seront attendus vers 5h30 samedi sur la ligne d’arrivée.

« Coureurs, organisateurs, bénévoles et partenaires doivent être solidaires dans cette difficulté » a conclu Catherine Poletti. « Et l’on doit tous respecter la montagne ; et notamment ne pas s’y rendre quand elle ne le veut pas. C’est un peu comme dans une expédition : on n’est jamais sûr d’atteindre le sommet malgré toutes les précautions prises ; mais ce qui est sûr, c’est que les concurrents vont vivre des instants héroïques sur ce nouveau tracé ».

La barrière horaire finale de l’épreuve est prévue à 21 heures, samedi.

Ce matin, le départ de la CCC a été donné comme prévu à 10 heures de Courmayeur. « Comme il y avait de la neige au grand Col Ferret, nous n’avons pas fait passer les concurrents par la Tête de la Tronche, pour gagner une heure » explique C. Poletti. «  De la même façon, avec la nuit et des conditions dégradées, ils ne passeront pas par la Tête aux Vents sur la fin de parcours ».
Luc Beurnaux – Photo Raph Thiebaut