Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB Femmes – Rory Bosio, American Express

IMG_7095

Faire un tour du Mont-Blanc, versant course à pied, en moins de 24 heures, c’est maintenant devenu possible pour une femme. Pour preuve, Rory Bosio (29 ans) a fait la boucle mont-blanaise en 22 h 37’26. Avec une moyenne de 7,46 km/h, elle s’est classée 7e au général. C’est la première fois qu’une féminine rentre dans le Top 10 de l’UTMB.

Quatrième l’an passé, Rory avait mis toutes les chances de son côté pour faire mieux cette année. Elle a passé six semaines à Chamonix et tout l’été dans les Alpes Françaises, Suisses, Italiennes L’occasion d’intégrer plus de verticalité dans son entraînement course à pied. Cinquième de la Western States cette année, l’Américaine avait besoin de mettre du  » positif  » dans son physique. Car au niveau du mental, sa pratique régulière du yoga (15 minutes par jour), la préservait de toute perturbation.  » Avant la course, j’ai fermé les yeux afin d’oublier le vacarme qu’il y avait autour de moi… » Et lorsque Rory a posé son regard sur la ligne du départ, elle n’avait plus que les samples du gansta-rap entre les oreilles.

Run, yog, rap… La trilogie Bosio a fait merveille sur ce Tour du Mont-Blanc en moins de 23 heures !  » Si la course peut paraître incroyable, c’est un jour de chance pour moi, expliquait-elle à son arrivée. C’est aussi une belle journée, même si j’ai souffert après Vallorcine et dans les rochers de la Tête au Vent…. D’ailleurs, je ne pensais pas courir aussi vite, ni même terminer à cette place. Septième, c’est la cerise sur le gâteau !  » Infirmière dans le civil, Rory est la troisième Américaine à remporter l’UTMB, après Kristin Moehl (2003, 2009) et Nikki Kimball (2007). A ce sujet, interrogée sur les victoires féminines US à Chamonix, alors que ses compatriotes masculins n’ont toujours pas gagné, Rory fut d’abord étonnée, avant d’analyser :  » C’est parce qu’il y a moins de concurrence chez les femmes.  »

Ce manque de concurrence est aussi à comparer avec le niveau moins dense que d’habitude chez les hommes. Le premier ajouté au second explique le troisième : la septième place de Rory. D’autant plus que la jeune femme préfère courir que concourir.  » Si je fais de la compétition, c’est pour les sponsors « , précisait-elle. D’ailleurs, Rory n’est pas une globe-runneuse, contrairement à Kristin Moehl.  » Je n’ai pas un gros palmarès, confiait-il. Aux Etats-Unis, je ne gagne que des petites courses. L’UTMB est ma première victoire sur une course de 100 miles « , constatait-elle, laissant l’impression de ne pas se rendre compte de sa performance. Car si elle a dejà fait seconde (2012), quatrième (2010) et cinquième (2013) de la  » WS 100 « , Rory est la première femme à faire le Tour du Mont-Blanc en moins de 23 heures. American Express, elle l’est, puisqu’elle relègue l’Espagnole Nuria Picas, championne du monde d’Ultra Sky Running, à près de deux heures sur la ligne d’arrivée.

Bruno Poirier – Photos JM Mouchet

LA GALERIE PHOTOS DE LA COURSE ICI

One Comment

  1. Emmanuel Constant

    4 septembre 2013 at 8 h 56 min

    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>