Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

UTMB 2017 – N. Picas enfin sacrée chez les filles

Nuria Picas a offert à l’Espagne – et à la Catalogne – sa première victoire féminine sur l’UTMB® au terme d’une course épique qui aura vu fondre son avance comme neige au soleil. A peine 3 minutes, 155 secondes exactement, sépareront Picas de la Suissesse Andrea Huser, sa première dauphine, au terme des 167 km de course.

Après deux secondes places (en 2013 et 2014) et plusieurs désillusions sur cette épreuve, Nuria Picas, double vainqueur de l’Ultra Trail World Tour en 2014 et 2015 sera enfin parvenue à vaincre la malédiction qui semblait s’abattre sur elle lorsqu’il s’agissait de chasser la plus haute marche du podium sur l’UTMB. On l’avait vu triompher en début d’année sur le 100km de Hong Kong, après une année 2016 noire. La suite de sa saison sera beaucoup plus discrète, avant son retour discret pour cette 15e édition de l’UTMB, où Caroline Chaverot et Andrea Huser avait davantage la faveur des pronostics pour la gagne.

L’Espagnole, sans doute avec une dose de pression en moins, a pris néanmoins les choses en main dès le début de course, où elle s’est placée en tête dès les premiers kilomètres, avec Caroline Chaverot et Emilie Lecomte à ses basques. Les deux Françaises devront malheureusement rapidement baisser pavillon. Vaincue par le froid, Emilie Lecomte « mettra la flèche » à Courmayeur. Sans jus ni énergie, Caroline Chaverot, peut-être mal remise de l’exigeante Hardrock disputée il y a un peu plus d’un mois aux Etats-Unis, stoppera, elle, sa course à Arnuva, un peu avant le 100e km.

L’horizon s’éclaircissait donc un peu plus pour Nuria Picas, puisqu’elle réussissait au fil des kilomètres à repousser toujours plus loin Andrea Huser. En haut du col des Montets, ses 40 minutes d’avance semblaient lui ouvrir un boulevard. Erreur. Dans la terrible ascension suivante vers la Flégère, on voyait l’Espagnole zigzaguer, s’arrêter, se masser le ventre, chercher un deuxième souffle. Selon ses dires, une crise d’asthme l’aura ralenti durant une dizaine de kilomètres, jusqu’au sommet de La Flégère, où elle ne disposait plus que de 20 minutes d’avance sur Huser. Par miracle, les 8 derniers kilomètres de descente menant à la ligne d’arrivée lui permettront, pour un souffle, de conserver son leadership et de vaincre le signe indien. A 41 ans, elle s’offrait enfin son rêve de remporter l’UTMB. A vouloir profiter au maximum de l’instant et à parcourir en marchant les deniers hectomètres, elle laissait revenir dangereusement Andrea Huser, à qui il manquera finalement moins de trois minutes, pour faire la jonction sur la ligne d’arrivée.

Cette dernière, déjà 2e l’an dernier, continue sa saison pleine. Vainqueur du Madeira Ultra Trail, et de l’Eiger Ultra Trail, mais aussi 2e la TransGranCanaria, la Suissesse enchaînait avec un nouveau podium sur son 4e Ultra de l’année. Une santé de fer, et quelques regrets à l’arrivée. « Dans la dernière descente, j’étais un peu comme dans un rêve, déconnectée. Je n’ai pas trop réalisé que j’étais si proche de Nuria. Je crois que si je l’avais su avant, j’aurais tout fait pour la rattraper et finir main dans la main sur la ligne ! ». La réelle surprise viendra de la Française Christelle Bard, 3e de l’épreuve, après une seconde partie de course très bien menée. Déjà 3e de la TDS l’an dernier, la Briançonnaise effectuait là le premier 100 miles de sa carrière, avec une réussite insolente !

Résultats UTMB 2017

Luc Beurnaux – Photos : Franck Oddoux/UTMB®