Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Verticausse : du runner débutant au champion du monde !?  

A trois petites semaines  de la 11éme édition de la Verticausse (25 mars), un petit point avec Bernard Balagué sur la mise en place de l’événement….

??Sans tourner autour du pot, comment ça se présente ?

Plutôt bien, les inscriptions s’accélèrent, on cale les postes bénévole, on a validé le repas d’après course (gastronomique !!!!), on peaufine la répartition des nombreux lots qui seront remis aux coureurs, bref, un dernier mois intense comme chaque année.?  ?
La Verticausse est bien installée dans le paysage sportif local. Qu’est ce que vous pourriez dire aux coureurs qui hésitent à venir ?
On pourrait leur dire qu’ils côtoieront ce jour sur la ligne de départ un champion du monde de trail  2009, Thomas Lorblanchet, une des plus grandes championnes de la discipline, Karine Herry. Ce n’est pas commun dans un sport de pouvoir se mesurer, ou juste prendre le départ d’une course avec les "stars" de la discipline. On pourrait leur dire que cette année, il y aura des petits et des gros changements : une nouvelle arrivée, un village partenaire et puis surtout une nouvelle épreuve, la Verti-cool.?  
?Verti-cool, ça voudrait dire une course "cool" ?
C’est complètement ça. La Verticausse (35km) a une réputation de course difficile. C’est légitime et c’est aussi notre volonté de créer un trail technique, avec pas mal de dénivelée. Mais comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, on a voulu cette année tendre la main à tous ceux qui ne se sentent pas capable de faire la Verticausse. L’idée, c’est de faire venir sur Saint George de Luzençon, tout type de coureur. On en a parlé plus haut, du champion du monde, au joggeur débutant.?  ?
Qui dit cool, dit parcours facile ??
Absolument. Un trail accessible à tous. 10 km, 200m de dénivelée, une boucle dans la vallée de Saint Géniez de Bertrand. A l’heure où beaucoup de coureurs scrutent vers la fameuse course du Viaduc du mois de mai, la Verti-cool peut être un premier test, une sortie vallonnée, un terrain idéal en vue de préparer cette grande fête qui ne sera pas toute plate.
Un petit mot sur le 16 km ??
C’est vrai qu’on parle beaucoup de la Verticausse et de la petite nouvelle, la Verti-cool. Il ne faut pas oublier la Verti. C’est un intermédiaire entre les deux. Le gros plus de cette course, ça va être le point de vue unique sur le Viaduc. Peu de gens connaisse le petit sentier qui frôle la pile P7. Du promontoire rocheux, on surplombe l’ouvrage, on voit la courbe qui se dessine, c’est probablement un des plus beaux points de vue du viaduc. Et puis là aussi, pour environ 2h d’effort, ce peut être compatible avec la préparation de la fameuse course qui ferra courir les coureurs sur le viaduc.

?Pour conclure, qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour cette édition ?

?Que la météo soit avec nous météo. C’est toujours un peu le stress de l’organisateur. La pluie, et c’est beaucoup de coureurs qui ne viennent pas. Si la météo est là, la fête sera belle. L’équipe est rodée, dynamique, hyper enthousiaste, on a prévu des animations et même un balisage routier pour permettre aux spectateurs de suivre leurs coureurs ou plus simplement de voir la course au plus près.?