Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Viva Espana au trail des Citadelles !

Ah, le pauvre Thomas Saint-Girons ! Lui qui l’an passé s’était fait voler la vedette par un Thomas Lorblanchet en pleine préparation pour l’UTMB, cette fois, il aura dû faire face à un étonnant catalan qui a littéralement survolé les débats. Iker Karrera Aranburu, puisque c’est son nom, ne s’est pas posé de questions. Il a pris les commandes et ne s’est jamais retourné. Résultats des courses sur le 73 km des Ciatdelles, épreuve reine de la journée comme on le sait, il met 6h25′ et laisse Thomas à plus d’une demi-heure. Bref on aurait presque aimé que Lorblanchet revienne en Ariège cette année. Bonjour le spectacle ! En tout cas on signale d’emblée que les conditions météos étaient tout de même un peu moins dantesques qu’à l’accoutumée. Cela arrive aussi ! Sébastien Buffard monte sur le podium. Mais une heure est passée entre le premier et lui. Ouf ! Bruno Bareilles, beau vainqueur du 40 en 2010, finit lui sixième et la première féminine est aussi espagnole. Il s’agit d’Olga Manko. Sur le 40km, toujours très disputé comme on le sait, qui rassemble en tout cas le plus de coureurs avec presque 400 partants, contre 300 sur le long et  450 sur le court, Laurent Brossard l’emporte mais lui, du coup, aura dû batailler ferme face à Carlos Dos Santos. Florent Ferrand, le revenant, que l’on aime bien au magazine, mais qui ne court que par chez lui, est bon troisième après quasi un sprint face à Pascal Masson. Thierry Ennebeck, monsieur Top Performance, est bon sixième après sa victoire la semaine d’avant à "Entre Save et Galop". Preuve qu’il retrouve la grande forme peu à peu. On le reverra bientôt au plus haut niveau ! Vincent Grimmiaux, notre ami expatrié à la Rochelle, rentre encore dans le Top 10 alors qu’Agnès Francastel l’emporte chez les filles, quelques minutes devant, seulement, Emmanuel Borthier-Mouret. Sur la distance de 20km enfin, en l’absence de la bête noire locale, Michel Rabat, et de celle de Maxime Durand pris lui par le TTN, c’est ni plus, ni moins que Pierre-Laurent Viguier qui crée la sensation. Il a donc bien récupéré de sa performance du marathon de Paris : 2h25′. Et à vrai dire, en 1h31′, n’a pas été inquiété. Tant pis pour Gary Devine qui gagne tant et plus en Ariège. Pierre-Lo c’est du haut niveau. Philippe Antiga, le vieux lion, maintenant V2, lui qui a déjà gagné ici plusieurs fois, est encore sur le podium. Jérôme Amathieu, du Team Running-Olivan, échoue de peu mais il a chuté à deux reprises… Cécile Claudel, enfin, pour être tout à fait complet gagne cette distance !