Trails Endurance Mag
Le fil d'actus

Twitter: ENDU_MAG

Ueli Steck décède dans l’Himalaya

Ueli Steck décède dans l’Himalaya

Selon The Himalayan Times, l’alpiniste bernois Ueli Steck, 41 ans, est décédé à l’abord du Camp II de l’Everest ce dimanche matin, un accident confirmé par de nombreuses sources présentes sur le camp de base, affirme le quotidien népalais.

Un groupe de 6 sauveteurs auraient retrouvé le corps de l’alpiniste suisse près de la face du Nupste, où Steck semblerait avoir glissé et dévalé la pente. Plusieurs témoins l’avaient vu grimper ce matin à partir de 4h30 le Nupste (7 861 m).

L’alpiniste suisse, détenteur de plusieurs records dans l’Himalaya et adepte du fast hiking était dans la région du Khumbu pour tenter avec son sherpa d’établir un nouveau record en gravissant deux des plus hautes montagnes du monde en 48 heures, l’Everest (8 848 m par le couloir Hornbein) et le Lotse (8 513 m), sans oxygène.

Steck avait notamment obtenu l’un de ses deux Piolets d’Or en 2014, après avoir gravi en solo l’Anapurna. Il avait aussi gravi les 82 sommets de plus de 4000m des Alpes, en 2015, en 61 jours. Il détenait également le record de l’ascension de la Face Nord de l’Eiger, en 2h47:33, effectué en 2008.

L’alpinisme perd aujourd’hui sans nul doute son plus illustre représentant du moment. Adepte du trail running également, on l’avait vu courir les épreuves de l’Ultra trail Eiger en 2016, ou de l‘OCC en 2015 et 2016 (31 ème).

Ironie du sort, sa disparition intervient quelques jours après que Kilian Jornet, star de l’ultra trail tout aussi fasciné par les sommets et les records d’ascension, soit arrivé lui-aussi au Népal, où il doit à son tour préparer une ascension express de l’Everest…