Nims Purja, au sommet de l’alpinisme.

Nims Purja

Nirmal “Nims” Purja vient de valider deux nouveaux records mondiaux incroyables. l’intrépide alpiniste est devenu la première personne à atteindre trois sommets de plus de 8 000 m – Everest, Kanchenjunga et Lhotse – en un peu moins de neuf jours et à effectuer la traversée Everest-Lhotse en 26 heures ! On voit venir les mauvaises langues qui ont suivi sur Netflix la chasse du record de vitesse pour conquérir les 14 sommets mondiaux de plus de 8 000 mètres en moins de 7 mois… En effet, certains puriste y voyaient là une forme de triche étant donné que Nims grimpait avec oxygène, mai seulement au-dessus de 8000 mètres. Et bien cette fois-ci, Nims  frappe d’une expé deux records, les deux sans oxygène supplémentaire. Voici tout ce que vous devez savoir


Nims Purja, l’intrépide népalais volant

Nims Purja, au sommet de l'alpinisme. - Outdoor Edtions
Nims Purja © Red Bull Media Content Pool

Record du monde des 14 sommets et K2 en hiver

Cet alpiniste né au Népal et naturalisé britannique est connu pour avoir gravi les 14 sommets de 8 000 mètres du monde en sept mois. Un documentaire 14×8000 retrace son incroyable aventure aux limites du possible. Il est également entré dans l’histoire le 16 janvier 2021, lorsque cet ancien Gurkha et agent des forces spéciales britanniques est devenu, avec son équipe, le premier alpiniste à atteindre le sommet du K2 en hiver.

Everest, Lhotse et Kanchenjunga en moins de 9 jours…

Nims Purja, au sommet de l'alpinisme. - Outdoor Edtions

Après avoir été acclamé dans le monde entier pour ces exploits, Purja s’est lancé dans une nouvelle aventure début mai avec son équipe Elite Exped, qui s’est attaquée aux sommets himalayens de l’Everest, du Lhotse et du Kanchenjunga.

Purja et son équipe sont passés du camp de base au camp 2 le 5 mai, puis ont entamé le 6 mai la poussée – avec une pause de quelques heures au camp 3 – jusqu’au sommet du Kanchenjunga (8 586 m), qu’ils ont atteint à 10 h 50 le 7 mai.

Ils sont passés au camp de base de l’Everest le 10 mai et sont partis à 3 heures du matin le 11 mai pour le camp 2 où ils se sont acclimatés pendant deux jours avant de monter au camp 3 le 13 mai en vue de la poussée finale.

Ils ont quitté le col sud à 23 heures le 14 mai et, en seulement neuf heures, ils ont atteint le sommet le plus célèbre du monde (8 849 m) à 8 heures le 15 mai, achevant ainsi la deuxième étape de leur exploit.

Le Lhotse était le dernier sommet et le 16 mai, l’équipe a quitté le col sud vers 3h30 pour atteindre le sommet de 8 516 m vers 10h. Purja a été le premier à atteindre trois sommets de plus de 8 000 m – l’Everest, le Lhotse et le Kanchenjunga – sans oxygène en un temps incroyable de seulement huit jours, 23 heures et 10 minutes – un nouveau record mondial.

“Je veux inspirer mon prochain pour qu’il sache qu’il peut lui aussi réaliser ses rêves.”

Nims Purja, au sommet de l'alpinisme. - Outdoor Edtions

L’homme de 38 ans, qui a pleinement profité de la bonne fenêtre de sommet de l’Everest cette saison, a révélé : “Comme j’étais concentré sur le fait de guider et d’aider notre équipe à atteindre son nouveau possible, tout s’est déroulé de manière détendue. Ma mission a toujours été d’inspirer les gens et de montrer ce dont les êtres humains sont capables, c’est ce qui me donne de l’énergie et de l’excitation – montrer aux gens que rien n’est impossible. Je suis un pionnier et je veux inspirer mon prochain pour qu’il sache qu’il peut lui aussi réaliser ses rêves.”

Il a également réalisé la traversée de l’Everest au Lhotse sans oxygène supplémentaire en 26 heures pour établir un autre record du monde, malgré la toux du Khumbu avant le Kanchenjunga, en raison du faible taux d’humidité et des températures en haute altitude.

Nims Purja, au sommet de l'alpinisme. - Outdoor Edtions

Il a ajouté : “Je dirigeais et guidais sans oxygène – je vérifiais et m’assurais que tout le monde allait bien, était nourri, reposé et fort. Et pour moi, quand je fais une poussée au sommet, c’est du camp de base au sommet, puis du sommet au camp de base. Il faut que ce soit authentique – pas d’hélicoptère pour retourner au camp de base – sauf si le sommet est vide ou s’il y a une urgence ou un sauvetage.”

Nims Purja parle de ses aventures

novembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X