Avis et Test de la Brooks Catamount

Test Brooks Catamount femme et homme

Brooks et le trail, c’est la Cascadia, et ses 15 versions. Mais pas que. L’été dernier, la marque de Seattle a présenté son modèle Catamount. Retour d’expérience. Voici notre Test Brooks Catamount.

Brooks Catamount, une chaussure qui détonne

Brooks a créé la sensation l’été dernier, au sortir du premier confinement, en présentant son nouveau modèle de trail, la Catamount. Après le succès rencontré par la Cascadia, son modèle phare dans le domaine du trail, qui continue de rencontrer son public après 15 versions, Brooks a bouleversé un peu ses habitudes en produisant ce nouveau modèle. 

Si la Cascadia pouvait lasser visuellement, avec son look manquant parfois de fantaisie, c’est l’exact opposé avec cette Catamount. Son esthétique tranche avec ce qui se fait traditionnellement en trail, avec des couleurs pastel, dont un bleu « lagon » des plus réussis et une empeigne d’un blanc immaculé… Du moins avant les premières sorties. Car rapidement, évidemment, le mesh change de couleur au fil des rencontres avec la poussière et autre boue qui se fixe dans les alvéoles du mesh.

Une chaussure uniquement pour l’Ultra Trail ?

Mais ces considérations esthétiques ne sont pas primordiales quand on s’intéresse à une chaussure à 160 euros. Ce que l’on veut surtout savoir, c’est si l’investissement est rentable à moyen-long terme, pour l’utilisateur. En bref, si la chaussure résistera aux sollicitations dans le temps. En cela, la phrase inscrite sur la languette moelleuse de la Catamount peut prêter à confusion : « Designed and Built for 100 miles of Run Happy ». Est-ce que cela signifie que la chaussure est faite pour les courses de 100 miles, ou qu’elle a une durée de vie égale à 100 miles ?

Contacté par nos soins Brooks nous a rassuré : « Catamount est une chaussure pensée, imaginée et conçue pour les très longues distances et les ultra trails. On peut s’engager sans soucis sur un 100 miles avec cette paire » nous a-t-on-confirmé.

C’est sans doute pour cela que la Recherche et Développement de Brooks ont surtout œuvré sur une meilleure protection du pied, corde sensible de la célèbre Cascadia, et sur la durabilité du modèle.

Sur la Catamount, on trouve notamment une gaine thermoplastique censée protéger le pied des roches et des racines, tout en restant flexible sur n’importe quel terrain. Cette fine pellicule recouvre ainsi le mesh sur 4 à 5 cm, tout autour du pied, ne rajoutant pas trop de poids à la chaussure. Côté efficacité, cela a l’air assez probant.

Le pied est aussi mieux protégé des infiltrations d’humidité, grâce à une ouverture de drainage pour évacuer l’eau, constituée par de petites stries sur la semelle intermédiaire ; des renforcements sont également placés à l’intérieur du chaussant pour un maintien du pied à 360°. Mais si cela reste encore un peu perfectible à notre goût.

Une semelle innovante

Test Brooks Catamount
Semelle innovante de la Brooks Catamount

Cette Catamount présente aussi une semelle innovante qui permet une adhérence maximale, avec de nombreux crampons (37 sur le medio et l’avant pied, et 20 au niveau du talon). De quoi rester stable sur un terrain humide, dans les dévers, ou sur les rochers ou cailloux.

La grande force de cette chaussure reste le confort de l’ensemble, son dynamisme et son retour d’énergie, pas forcément des qualités que l’on exige pour une chaussure de 100 miles. Au point que même sur la route, elle se comporte plutôt bien pour une chaussure typée trail…

Destinée aux terrains plutôt roulants, sa légèreté, combinée à son dynamisme en font une chaussure destinée à la performance, mais sans être trop exigeante, ni traumatisante. Sa semelle en mousse DNA Flash intègre de l’azote, ce qui lui confère cet amorti hyper appréciable, notamment sur longue distance, et ce retour d’énergie qui ne vous rend pas « pataud ». Des qualités qui en font un modèle polyvalent à la fois sur Longue et courte distance. On finira sur un détail, mais qui a son importance : on a vraiment apprécié les lacets qui peuvent se caler, une fois serrés, sous un élastique placé sur la languette. Et le confort de la languette, hyper moelleuse, qui protège parfaitement le coup de pied, et absorbe idéalement des lacets même très serrés.

Test Brooks Catamount Big Test Shoes de Trails Endurance

Synthèse des testeurs du Big Test Shoes

Au chaussage, les lacets traditionnels se révèlent efficaces pour obtenir un serrage précis et rapide. L’accueil est moelleux et la toe box large laisse le pied s’épanouir. L’amorti est étonnamment généreux dans cette catégorie, ce qui laisse penser à nos testeurs que le modèle aurait aussi sa place en Road to trail.

Le dynamisme est, de ce fait, en retrait par rapport à ses concurrentes, au bénéfice du confort et de la protection car le terrain est très bien filtré et les renforts permettent d’évoluer sereinement sur tous les terrains. Le grip modéré remplit très bien sa fonction d’accroche et d’adhérence, tandis que la stabilité est au rendez-vous sur tous les sentiers. Plutôt lourde par rapport à ses rivales, la Brooks Catamount Homme plaira aux compétiteurs débutants ne souhaitant pas sacrifier le confort et la protection sur l’autel de la légèreté et de la performance.

Ce qu’il faut retenir du Test Brooks Catamount

La Brooks Catamount Homme est un modèle inédit qui joue la carte du compromis, alliant confort et poids contenu, polyvalence et tendance compétitive.

Retrouvez le Test Brooks Catamount Femme du Big Test Shoes

Rubrique du Magazine : Test Matos – Test Brooks Catamount – Trails Endurance Mag n° 143

juillet, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X