{OFF INÉDIT} – Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc

Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc

Ce week-end, dans l’anonymat le plus complet, Magali Lachaux et Bram Van Heugten ont réalisé le parcours intégral de l’Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc, un parcours de 102 km pour 6 200 m de dénivelé…..soit l’équivalent d’une CCC hivernale.
Ce défi, imaginé, dessiné et minutieusement préparé par François Lachaux, une figure de l’Alpirunning, est le fruit de plusieurs années de réflexion, d’une parfaite connaissance de la montagne en toutes saisons, de plusieurs semaines de repérage, d’entrainements et de préparation, avec notamment un road-book soigneusement dessiné “à l’ancienne” sur une feuille A4.

Carte Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc 2022
Carte Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc 2022

Plus de 22h en desous de 0°, de 545 m à 2 000 m en duo, 95% sur neige.

-5°, un dimanche matin de Janvier à Sallanches, au pied du Mont-Blanc. La ville s’éveille, les trottoirs, les toits, les espaces verts encore pris par le givre.
Au loin, du côté de Saint-Martin, au pied des aiguilles de Warens, 2 silhouettes apparaissent, il est 8h30, Magali Lachaux et Bram Van Heugten trottinent en bord de route, ils vont boucler leur périple de 102 km et 6 200 m de dénivelé dans la neige en moins de 25h (24h51min exactement).

Ils sont partis la veille, devant la maison, le portail en guise de ligne de départ et d’arrivée.
Partis à 3 avec Cédric Iratcabal, ils seront finalement 2 à boucler le parcours complet, ce dernier contraint à l’abandon aux Houches.

Amis dans la vie et complices dans ce défi, Magali Lachaux, 42 ans, comptable à la compagnie des guides de Chamonix et Bram Van Heugten, 43 ans, responsable des produits hiver chez Quechua connaissent parfaitement les lieux et ces conditions difficiles l’hiver.
« Faire ce défi en duo est indispensable pour la sécurité, on a une responsabilité l’un vis-à-vis de l’autre, on doit rester solidaire » rappelle Bram quelques minutes après l’arrivée.
Ils ont été réguliers et ont bénéficié de conditions parfaites pour ce défi enneigé à 95%, une nuit étoilée et la trace de piétons ou de randonneurs en raquettes arrivant même avec plus de 3h d’avance sur les prévisions de François, qui les a assisté tout au long du parcours avec 9 points de ravitaillements.

Bounty pour l’un, déodorant pour l’autre !

Debriefing Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc
Debriefing Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc 2022

C’est ensuite autour d’un café…..suivi d’une bière et de quelques viennoiseries, heureux d’avoir bouclé la boucle, qu’ils commencent à débriefer leur aventure et revenir sur leur plus beau moment, « au sommet du Prarion, on était seuls après une longue montée de 1000 m, plus de bruit et le coucher de soleil sur le Mont-Blanc….un moment magique ».
Mais aussi des moments plus compliqués, « le plus dur était de repartir après chaque arrêt, les 15 premières minutes on a un peu froid avec l’humidité et les muscles sont groggys, car le corps se met en pause » rapporte Magali, qui n’a par ailleurs jamais connu de passages à vide.
Des ravitaillements où chacun prenait le temps de s’alimenter avec du chaud, de changer de chaussures et de chaussettes (3 fois pour Bram, 1 pour Magali) et de s’accorder un petit plaisir, les bounty maisons pour Magali et du déodorant pour son coéquipier….une habitude !

Aidés par Cindy (la femme de Bram), François Lachaux montait une tente équipée d’un réchaud, sur 5 des 9 points du parcours, sous le regard ébahi de quelques passant qu’ils croisaient, « un ravitaillement 7 étoiles » selon Bram.

Le plus difficile est de gérer le froid et tout ce qui va avec, « on mettait de l’eau chaude pour retarder le moment où elle allait geler », puisque dans ce défi, les températures ont été négatives pendant plus de 22h avec sans doute -10°C en pleine nuit sous Croisse Baulet et le vent qui recouvrait certaines traces de neige poudreuse.

Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc - sommet Prarion

Habitués à ces conditions extrêmes et parfaitement équipés, ils n’ont pas souffert du froid pendant le périple et les longues sections en montagne.

Equipés d’une balise Garmin Inreach, de téléphones portables, d’équipements pour lutter contre le froid (gants, moufles, bonnets, sur-pantalon…) et de bâtons, le matériel de sécurité n’avait pas été négligé avec une couverture de survie sarcophage, des batteries de remplacement pour les frontales, et des mini crampons pour les zones verglacées.

François Lachaux, coureurs de très bon niveau, connu pour ses sorties engagées en alpirunning dans le massif des Fizs et des Aravis, a tracé un parcours autour des communes du Pays du Mont-Blanc en privilégiant la sécurité : « on est toujours assez proche d’une zone de vie, on a aussi respecté les horaires pour ne pas déranger les dameurs sur certaines portions du côté du Prarion (1 969 m), point culminant de la boucle » et de compléter « il faut être montagnard, ce n’est pas un parcours dangereux, on s’adapte aux conditions de neige et à la météo ».

Il ajoute « on ne se met pas en danger, tout cela est le fruit d’un long travail de repérage et d’analyse du terrain, on choisit aussi un peu la date au dernier moment pour avoir les meilleurs conditions météos »

Un challenge ouvert à quelques équipes sélectionnées en 2023 !

Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc-Magali Lachaux et Bram Van Heugten
Ultra Snow Trail des Pays du Mont-Blanc-Magali Lachaux et Bram Van Heugten

Faire l’équivalent d’une CCC en plein hiver n’est pas donné à tout le monde, mais François Lachaux réfléchit déjà à cette idée de l’ouvrir à quelques binômes, sélectionnés sur dossier en fonction de leur parcours sportif et de leur expérience de la montagne. La date ne serait pas connue à l’avance, les barrières horaires seraient assez strictes et il faudrait avoir un assistant par binôme capable de réaliser une assistance respectant des certains critères de sécurité.
François ajoute pour conclure « ce ne serait pas une course mais un challenge, on a envie de refaire des choses plutôt normales que d’être suspendu à des passages trop techniques et parfois dangereux. Le snow running est aussi un moyen de faire découvrir la montagne autrement ».

Il va sans doute naître de ce dimanche 22 janvier 2022, un projet dont François orchestrera de la meilleure manière, avec le recul et l’expérience qu’il a acquis, et toujours cette envie de faire découvrir autrement SES montagnes.

*Le challenge avait déjà été tenté en 2020, mais les mauvaises conditions et un risque d’avalanches élevé, avaient conduit le même duo à un parcours de repli de 97 km pour 5 000 m de D+ en 24h.

Magali Lachaux a remporté Le Grand Trail du Lac 2021, l’Aravis Trail 2020 et terminé 39ème de l’UTMB 2018.
Bram Van Heugten participe à des trails depuis plus de 10 ans, il est aussi à l’origine du premier Défi Everesting du Sallanches Trail Club et a réalisé 8849m D+ sur 42 km.

Par Fred Bousseau – ©Fred Bousseau & Sallanches Trail Club.

mai, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X