Actus courses

Cami de Cavalls – Guillon et Garau toujours inséparables

Partager
Poste Le 23 mai 2019 par Luc Beurnaux

Déjà co-vainqueurs de l’édition 2018, Antoine Guillon et Pere Garau ont de nouveau franchi côte à côte la ligne d’arrivée de la 8e édition de la Cami de Cavalls, disputée le week-end dernier sur l’île de Minorque. Les deux athlètes ont battu le record de l’épreuve, établissant une nouvelle marque référence, en 18h42’33, pour couvrir les 185km de course.

L’épreuve phare du week-end (qui en compte 6 au total) proposait un tour complet de l’île de Minorque, par ses chemins côtiers. Un peloton de 228 athlètes s’est élancé en deux groupes, de  Ciutadella : le premier groupe à 8h30, qui devait boucler l’épreuve en 40 heures maximum. Et un deuxième groupe, plus rapide, de 100 coureurs, est parti à 14h30, avec l’obligation d’en finir au plus tard en 34 heures.

Antoine Guillon, déjà triple vainqueur de l’épreuve, est parti prudemment sur le premier tiers de course, comme à son habitude, mais sans doute encore un peu pus qu’à l’accoutumée, à cause d’une douleur au genou droit.

Javi Pons et Pere Garau ont ainsi mené l’allure la première journée. Au kilomètre 66, Pons chutait, et devait abandonner, laissant Garau seul au monde, dans le fort vent côtier. C’est le moment que choisit Guillon pour débuter sa remontée, distançant alors ses deux compagnons d’échappée Eugeni Roselló et Lluis Ruiz. Alors que le nuit était tombée, le Français allait petit à petit refaire son retard de 15 minutes sur le leader, pour rejoindre Garau au 130e km. Les deux hommes ne se quitteraient plus jusqu’à la lige d’arrivée, et franchirssaient la ligne dans un nouveau temps record.

Chez les filles, la tenante du titre Laia Diez avait rapidement pris les commandes de la coursee, avant de connaître des soucis d’estomac. Devant l’impossibilité de s’hydrater et de s’alimenter, la Catalane devait baisser de rythme, et laissait s’envoler Lucia Pasamar. Cette dernière tenait bon jusqu’au terme de l’épreuve, pour s’imposer elle-aussi dans un nouveau temps référence de 22h07:39, devançant Laia Díez de 16 minutes.

Photos : Maria Baccarit, Jose Miguel Munoz

X