CCC – Le cavalier seul de Engdahl et L’Hirondel

Engdahl CCC 2022

Le Suédois Petter Engdahl a remporté la CCC aujourd’hui, en établissant un nouveau record de l’épreuve en 9h53 :02, au terme d’un exceptionnel cavalier seul.

Ce matin à 9H00, ils étaient plus de 2000 coureurs à s’élancer sur l’édition 2022 de la CCC, à l’assaut d’un « demi-tour » du Mont Blanc, sur un tracé proposant 100km et 6100m D+. Trois vagues se sont élancées successivement de Courmayeur (ITA), sous un ciel couvert et une température relevée à 16°C au moment du départ.

A la lecture des CV et autres pedigree des coureurs Elite engagés, on attendait une domination du Britannique Jonathan Albon, touche-à-tout talentueux de la course à pied, tour à tour champion du monde de Course à obstacles, avant de connaître le même titre de gloire en trail, et de remporter l’an dernier l’OCC. Mais c’était sans compter sur la ténacité d’un Suédois de 28 ans, nommé Petter Engdahl, 3e de l’OCC 2021. Skieur de fond de haut niveau, passé par le circuit de Coupe du monde avant de basculer sur trail, le Scandinave allait pointer en tête dès le premier point de contrôle de Bertone, au 13e km, pour ne plus la quitter jusqu’au terme de l’épreuve.

CCC - Le cavalier seul de Engdahl et L'Hirondel - Outdoor Edtions

La barre des 10 heures cassée sur la CCC

La pluie accompagnera les coureurs durant la majeure partie de l’épreuve, et Jonathan Albon allait se montrer l’adversaire le plus redoutable du Suédois. Parti prudemment, Albon, qui courait son premier 100km tout comme Engdahl, allait revenir petit à petit et pointer durant de longs kilomètres à seulement deux minutes du leader suédois. On semblait revivre un remake de la dernière Maxi Race, où les deux hommes s’étaient livré le même type de duel, où Engdahl avait mené l’essentiel des débats avant de céder face au Britannique, et terminer 2e à 5 minutes…. « Tout se déroulait selon le plan prévu, mais à Champex, j’ai eu de gros problèmes d’estomac, qui ont empiré dans la descente vers Vallorcine, où j’ai dû m’arrêter » expliquera Albon. Il n’en fallait pas plus pour que Engdahl ne prenne la poudre d’escampette, restant sur un rythme régulier, pouvant même accélérer sur la fin du parcours. « Je n’ai pas vraiment pensé au chrono » dira le Suédois à l’arrivée. Je pensais surtout à garder le rythme qui était le mien, et le bon aujourd’hui. Je n’ai regardé ma montre qu’au Col des Montets, où je me suis dit que je me sentais bien, et que je pourrais peut-être penser à casser la barre des 10 heures… ».

Objectif finalement atteint, puisque Engdahl établit un nouveau temps record sur l’épreuve, en 9h53 :02. Derrière lui, Jonathan Albon se sera battu pour s’accrocher à sa seconde place, menacé par le pâtissier italien du team Asics, Andreas Reiterer. Ce dernier, 4e de l’épreuve l’an dernier, lui chipera la 2e place de la sortie de Vallorcine jusqu’au sommet de la Tête aux Vents, avant que le Britannique ne retrouve un second souffle pour redoubler l’Italien dans la descente de La Flégère. Il conservera ce premier accessit jusqu’à la ligne d’arrivée, qu’il franchira en 10h16 :26, 7 minutes avant Andreas Rieterer, 3e en 10h23 :16.

CCC - Le cavalier seul de Engdahl et L'Hirondel - Outdoor Edtions
Jonathan Albon
Andreas Reiterer CCC 2022
Andreas Reiterer, 3e

Côté français, Thibaut Baronian aura figuré dans le groupe de tête jusque peu après la mi-course, avant d’abandonner après le passage à La Giète (km59) alors qu’il pointait en 6e position. La place de premier Français revient au final à Baptiste Chassagne, 10e en 10h59:55, qui poursuit sa progression vers les sommets de l’Ultra !

Une première victorieuse pour l’Hirondel

La course féminine a offert un finish incroyable, célébrant la Française Blandine l’Hirondel, championne du monde 2019, championne d’Europe 2022, et qui s’attaquait aujourd’hui à son premier 100km. Gynécologue de profession, la Française a largement dominé le début de course, prenant rapidement 23 minutes d’avance à La Fouly (km40). Une avance confortable, mais qui allait s’amenuiser au fil des kilomètres.

CCC - Le cavalier seul de Engdahl et L'Hirondel - Outdoor Edtions
Blandine l’Hirondel / photo Evadict

En effet, alors que l’on croyait l’histoire « pliée » depuis longtemps, l’issue de la course a été remise en cause dans les derniers kilomètres par la jeune Népalaise Sunmaya Budha, 23 ans. Blandine L’Hirondel jetait ses dernières forces dans la bataille pour finalement l’emporter avec 5 minutes d’avance sur la jeune Népalaise, en 11h40. « C’était mon premier 100 km, j’étais curieuse de savoir comment l’allais réagir, mais je sentais que ce format était pour moi, même si on ne peut pas dire que ce fut une balade de santé aujourd’hui » dira L’Hirondel. « Il y avait aussi beaucoup d’appréhension par rapport à ma blessure passée, mais finalement tout s’est passé pour le mieux », dira Blandine l’Hirondel, 24e du classement scratch.

La révélation Budha

Vainqueur en 2021 de Thailand by UTMB (110km), devant sa coach et mentor Mira Raï, la jeune Népalaise SUnmaya Budha, originaire de Jumla, dans l’Ouest du pays, terminera donc 2e, et a bien failli créer la surprise. Elle terminera finalement à 5 minutes seulement de Blandine l’Hirondel, mais s’est révélée aux yeux du monde entier, franchissant un pas supplémentaire dans son ambition de devenir une coureuse de premier plan. Promise très jeune à un mariage « arrangé », elle avait demandé à ses parents de retarder ce mariage, et en a profité pour fuir ces « obligations » et se consacrer à la course à pied.

CCC - Le cavalier seul de Engdahl et L'Hirondel - Outdoor Edtions
Sunmaya Budha

Forgée aux courses scolaires, du 500 au 1500m, Sunmaya Budha a ensuite été repéré par Richard Bull, fondateur de Trail Running Nepal, avant de passer sous la coupe de The North Face, après un enchaînement de bons résultats. Dominatrice sur les courses au pays disputées parfois à très haute altitude, Sunmaya a ensuite découvert les courses internationales avec succès. 7e du 80km du Mont Blanc en 2017, elle a ensuite enchaîné avec une victoire sur l’Oman by UTMB en 2019, et sur le 50km du Gaoligong by UTMB, notamment, poursuivant sa progression avec cette 2e place sur la CCC.

L’Américaine Abbie Hall complète ce podium féminin, à la 3e place.

Par Luc Beurnaux – Photos UTMB

novembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X