Actus courses

CCC – Luis Alberto Hernando, enfin !

Partager
Poste Le 30 août 2019 par Luc Beurnaux

L’Espagnol Luis Alberto Hernando, triple champion du monde de trail, avait toujours échoué dans ses tentatives de victoires sur les courses de l’UTMB auxquels il avait participé jusque là, notamment sur la course phare du programme (2e de l’UTMB en 2015). Aujourd’hui, à 42 ans, il a enfin vaincu le signe indien, en remportant la CCC sans vraiment trembler, après 10h28 de course.

Après avoir laissé le Chinois Shen s’époumoner sur la première heure et demie de course, l’Espagnol a rapidement pris les commandes de l’épreuve de 101km et 6100m D+ pour ne plus les lâcher, jusque la ligne d’arrivée. Voilà qui redonne de l’éclat à une saison 2019 compliquée, aux dires de l’intéressé, qui l’avait vu échouer dans une 4e quête mondiale en juin dernier au Portugal, sur un parcours certainement trop court et trop rapide pour lui. Entre Courmayeur et Chamonix, l’Espagnol, ancien biathlète olympique, a sans doute trouvé le format idéal à ses qualités, pour faire cavalier seul jusqu’à l’arche d’arrivée. « Courir devant, tout seul, cela ne m’a pas forcément dérangé. C’est vrai que parfois on se sent seul, mais j’aime bien courir avec la pression » expliquera Hernando.

Thibaut Garrivier fait, lui, un peu figure de miraculé, à la 2e place de cette CCC. Après son étincelant succès à la Transvulcania en débit de saison, l’étudiant en médecine a ensuite enchaîné les blessures, lui pourrissant la suite de sa saison. « On peut dire que depuis avril, j’ai enchaîné 4 blessures » expliquera Thibaut. «  Mentalement, ça a été dur. Mais j’ai continué d’espérer je n’ai rien lâché, et c’est seulement il y a 10 jours que j’ai vraiment été convaincu que je pourrai m’aligner sur mon premier 100 km, ici à Chamonix ». Un apprentissage ultra-rapide pour ce surdoué, qui n’a jamais vraiment pu jouer la gagne face à Hernando. « Il n’y a pas eu de discussion possible » racontera Thibaut. « Je suis revenu à un moment à 3 minutes de lui, et ça l’a sans doute énervé, et il m’a recollé de suite 8 minutes dans les deux montées qui ont suivi. Mais je suis honoré de terminer derrière lui. ».

A la troisième place, on retrouve la surprise du jour, le Tchèque Jiri Cipa, 8e et 9e des Mondiaux de trail 2017 et 2018, qui lui aussi s’alignait sur son premier 100km. «  Au 30 e km, franchement, j’étais mort, je me sentais mal, jamais je n’aurais cru pouvoir finir ainsi. Mais c’est revenu au fur à et mesure, je me suis senti de mieux en mieux », explique celui qui avait couru jusqu’ici des formats de 80km maximum. « A Vallorcine, j’avais 10 minutes sur le 4e, je me suis dis que ça commençait à sentir bon. Au sommet suivant, j’avais gagné encore du temps. C’est là que j’ai vraiment commencé à penser au podium » racontera le Tchèque, qui prendra du temps, sur la ligne d’arrivée, à enfiler correctement sa veste de finisher offerte par Catherine Poletti. Avant d’aller l’offrir à son jeune fils qui fêtait son premier anniversaire aujourd’hui ?

Sur le coup des 21 heures, Ragna Debats franchissait en vainqueure la ligne d’arrivée et remporté le classement féminin de cette CCC 2019. La Hollandaise, championne du monde de trail et de skyrunning en 2018, vainqueure du Marathon des Sables 2019,découvrait elle-aussi pour l’occasion l’une des courses de l’UTMB, et affichera sa polyvalence, quelque soit le terrain. La filiforme résidente espagnole aura caracolé en tête du 1er au dernier kilomètre de l’épreuve, sans laisser aucune chance à ses adversaires. L’Américaine Amanda tentera bien de coller à ses basques, mais dans le Grand Col Ferret, la skyrunneuse allait faire la différence, et prendre ses distances avec l’Américaine. Alisa MACDONALD et Rachel Drake allaient aussi bientôt se laisser déborder par la Française Camille Bruyas, tandis que Maryline Nakache, championne de France de trail Long en 2018, effectuait une belle remontée entre Champex et La Giète, pour se positionner dans le 5 Majeur. Des positions de tête qu’allait quitter définitivement Emelie Forsberg, pour sa course de reprise après sa grossesse, contrainte à l’abandon à Trient. Au final, Debats l’emporte en 12h10, devant Amanda Bashma à 17 minutes, et Camille Bruyas à 24 minutes.

 

Luc Beurnaux  – Photos MIchel Cottin, Franck Oddoux / UTMB

X