Championnats du monde de course en montagne : domination Ougandaise

Championnat du monde 2022 de course en montagne

Ce dimanche se tenaient les dernières courses des championnats du monde de course en montagne et de trail running en Thaïlande. Comme nous vous le disions, l’événement se terminait avec la course Up&down de course en montagne. Les Ougandais ont dominé la course en juniors et en seniors, chez les hommes et chez les femmes.

Samuel Kibet champion du monde chez les hommes.

Les Ougandais étaient seuls au monde ce dimanche. En regardant le classement final, il serait presque possible de croire à un championnat national. Parmi les Ougandais Samuel Kibet a été le plus rapide. 11,2 kilomètres avalés en 40’02. Les autres Ougandais 3, 4 et 5e : Timothy Toroitich (40’26), Leonard Chemonges (40’51) et Eliud Cherop (41’27). Le Kenyan Patrick Kipngeno, champion du monde sur la montée sèche jeudi est arrivé 2e en 40’12. Il fait presque figure d’imposteur. Les Ougandais ont, bien évidemment, remporté le titre par équipe, en devançant les Espagnols et les Italiens.

Les Français, eux prennent la 6e place du classement par équipe. En individuel, Théodore Klein se classe 12e en 43’01, Baptiste Fourmont prend la 23e place en 44’01 et Killian Allaire, la 31e place en 44’36. Sylvain Cachard, champion d’Europe l’été dernier, n’a lui pas terminé la course (malade).

Rebecca Cheptegei championne du monde de course en montagne

Chez les féminines, la domination a également été ougandaise. Rebecca Cheptegei s’est imposée en 46’25. Elle a devancé sa compatriote Annet Chemengich Chelangat (46’52) et l’Américaine Allie McLaughlin a complété le podium (48’31). Rispa Cherop, la troisième Ougandaise n’a pas terminé la course, ce qui a empêché sa nation de remporter le titre par équipe. Ce titre est finalement revenu aux Suissesses, qui ont devancé les Britanniques et les Américaines.

Les Françaises terminent pour leur part au pied du podium avec la 10e place d’Adeline Roche (51’01), la 16e place de Marie Nivet (52’06) et la 22e place de Clémentine Geoffray (53’03). Christel Dewalle a, quant à elle, terminé 31e en 54’32.

Idem chez les Juniors

Chez les juniors hommes, la domination a également été masculine avec quatre Ougandais aux quatre premières places. Leonard Chemutai a été le plus rapide d’entre eux et a été sacré champion du monde. Les Français réalisent tout de même une belle performance en prenant la 2e place par équipe (Baptiste Cartieaux : 7e ; Pierre Boudy : 11e et Mélaine Le Palabe : 15e. Antonin Therond termine 20e).

En individuel, il n’y a que dans la catégorie des juniores féminines que le titre n’est pas revenu à l’Ouganda puisqu’aucune athlète n’était engagée. Jessica Bailey a été titrée devant sa compatriote Rebecca Flaherty. L’Italienne Axelle Vicari complète le podium. Par équipe, les Britanniques devancent également les Italiennes. Les Françaises prennent le bronze avec Lili Beck (7e), Pauline Trocellier (8e) et Nélie Clément (14e). Fannie Sapet prend la 16e place.

Cette domination ougandaise s’explique notamment par leur absence sur la montée sèche. Ils auraient loupé le départ. Ils avaient donc un surplus d’énergie, aussi bien mentalement que physiquement !

Championnats du monde Uphill de course en montagne

Comme nous vous l’avions partagé sur nos réseaux sociaux jeudi, le Kenyan Patrick Kipngeno a été sacré champion du monde chez les hommes. Il a devancé son compatriote Philemon Kiriago et l’Espagnol Alejandro Garcia. Les Italiens ont été titrés par équipe, devant les Suisses et les Espagnols. Aucun Français n’était engagé.

Chez les féminines, c’est Allie McLaughlin qui a été titrée devant l’Autrichienne Andrea Mayr et la Suissesse Maude Mathys. Les Françaises ont pris la 4e place de la course par équipe avec Christel Dewalle (8e), Adeline Roche (15e) et Clémentine Geoffray (22e). Ce sont les Américaines qui ont été titrées, devant les Britanniques et les Suissesses.

Killian Tanguy

novembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X