Le succès de la chaussure trail Asics

chaussure trail Asics

Leader mondial du running sur route, ASICS a pris naturellement le virage du trail-running il y a plus de 20 ans, notamment avec la fameuse chaussure trail Asics Trabuco. La Trabuco a traversé les âges, et proposera encore des nouveautés en 2020, et 2021. Le signe d’un « vrai » retour aux affaires du trail pour une marque multi-univers, via son programme « Trail Reignition Phase ». Eddy Ferhi, senior sports marketing manager pour ASICS France, et Laurent Ardito, consultant Trail pour la marque, reviennent avec nous sur les grandes innovations de la marque, et sur les évolutions à venir en matière de chaussure trail Asics.

Témoignage : La présence d’Asics dans plusieurs domaines

chaussure trail asics
L’histoire de la chaussure trail Asics

Eddy Fehri & Asics

Oui, nous sommes en effet leaders de la catégorie running depuis longtemps. Je dirais que ce sont nos racines. La marque est née en 1949 dans le Japon dévasté de l’après-guerre, lancée par un pionnier, Kihachiro Onitsuka, cordonnier à Kobe. Il décide d’apporter à la jeunesse japonaise une chaussure pour se reconstruire par le sport ; c’est une chaussure de basket-ball avec comme symbole le tigre. Puis rapidement, en 1951, c’est le début de la « basket pour courir » ; le vainqueur du Marathon de Boston gagne en ONITSUKA TIGER, puis les caoutchoucs se développent avec en particulier la Magic Runners qui, en 1964, remporte le Marathon des JO de Tokyo avec Abebe Bikila (qui avait gagné pieds nus en 1960, les précédents JO de Rome).

En 1968, le « stripe » des bandes latérales apparaît pour accroître le maintien latéral ; il existe encore aujourd’hui et est devenu le graphisme symbolique d’ASICS. Puis la marque s’exporte, se diversifie progressivement, et remporte une nouvelle médaille olympique en 1972 à Munich avec Lasse Viren sur 10 000 m. Le grand virage arrive en 1977 lorsque ONITSUKA TIGER fusionne avec deux autres sociétés, pour donner naissance à ASICS TIGER autour du leitmotiv fondateur « Anima Sana In Corpore Sano ». Mais on voit bien que la course est dans l’ADN de la marque.

Laurent Ardito & Asics

Oui, ASICS est historiquement une marque de produits. En 1986, la création du GEL va lancer la marque et les avancées technologiques vont se succéder autour de ce leitmotiv « In Corpore Sano », l’idée étant la préservation de l’intégrité du coureur. En 1999, une nouvelle mousse apparaît dans les semelles intermédiaires de la chaussure trail Asics, c’est le SPEVA , ainsi que le DUO MAX, une mousse bi-densité qui assure le maintien de l’arche du pied et réduit la pronation de fatigue. En 2001 arrive l’IGS IMPACT GUIDANCE SYSTEME qui améliore le déroulé. En 2006, c’est l’apparition du SOLYTE qui réduit le poids des mousses de 20 %, puis le TRUSSTIC SYSTEM qui assure le soutien de l’arche médio-pieds, ainsi que le ROCK PROTECTION PLATE, qui protège l’avant pied des agressions du sol.

En 2015, on trouve un nouveau système de laçage avec le POCKET LACE, amélioré récemment en 2018 avec le LACING SYSTEM. En 2015 apparaît le FLYTE FOAM, une mousse 55% plus légère qu’un EVA classique. Pour terminer, une des dernières innovations, en 2018, est une nouvelle gomme révolutionnaire sur les surfaces mouillées, le ASICS GRIP… Cette année en 2019 arrive enfin le FLYTE FOAM PROPEL qui propose une mousse avec un effet rebond ; elle est apparue sur la route, mais va arriver demain dans le Trail. Bref, c’est une marque tournée vers l’innovation qui investit en masse dans la R&D.

Et toi Laurent, en quoi consiste ton travail pour la marque ?

Le succès de la chaussure trail Asics - Outdoor Edtions
Laurent Ardito au centre

Laurent Ardito, 15 ans d’histoire chez Asics

Je travaille avec ASICS depuis 15 ans déjà ! J’y suis « rentré » en tant qu’athlète sponsorisé lorsque que j’étais dans le monde du Raid Aventure, avec ma femme Cathy et quelques amis. Puis en 2007, lorsque nous avons pris notre retraite sportive, nous avons travaillé sur demande de la marque à la construction du TEAM ASICS TRAIL ; il a fallu tout inventer. Ca a été passionnant et nous avons gagné quelques courses … et c’est tout naturellement que je me suis mis à collaborer au développement produit. Des chaussures, nous en avons « coupé en deux » un certain nombre ! Je me rappelle la tête des développeurs quand ils voyaient les retours de tests ! En fait, tout m’intéresse dans le sport, mais j’ai toujours été passionné par les technologies appliquées aux sports outdoor. Dans le raid, déjà, nous étions constamment en réflexion que ce soit en Kayak, en VTT, en ski… nous avions créé avec les cellules R&D de nos partenaires nos sacs à dos, nos bâtons, nos voiles pour kayak, nos baudriers, nos portes cartes VTT nos tentes, nos sacs de couchage. Il fallait innover en permanence, pour gagner, alors que nous n’étions pas les meilleurs, et cela m’est resté.

Maintenant c’est plus facile, car les meilleurs athlètes, nous les avons ! Mon job est d’être à l’écoute des attentes de nos athlètes en premier lieu, pour imaginer les produits que vont porter Sissi, Xavier, Benoît en course …. mais aussi et surtout comprendre les besoins de toutes les catégories de pratiquants, et c’est plus complexe. Observer, anticiper les modes, les pratiques nouvelles et garder un œil sur la concurrence. Je suis en relation avec la cellule développement située en Hollande chez ASICS EUROPE, les développeurs Japonais à Kobé ainsi que les chercheurs du centre de recherche de l’Institut Sports of Sciences au Japon, le « cœur du réacteur » de la recherche et développement ASICS. Je participe à l’idée du prototype, puis au développement des échantillons, en général deux éditions espacées de six mois. Chaque création s’étale sur un cycle d’environ 18 à 24 mois, entre l’idée du produit et la mise sur le marché.

Comment Asics est arrivée dans le Trail ?

Le virage du trail selon Eddy Fehri

En tant que leader historique du running au niveau mondial, la marque a toujours produit des chaussures « off-road ». Nous y sommes venus avec notre culture de la course, tandis que les équipementiers issus de la montagne sont arrivés avec une autre culture. Ceux-ci ont rapidement maîtrisé l’accroche et la résistance des matériaux, mais pas forcément le déroulé de la foulée ; ils ont donc dû réussir le challenge de « faire courir une chaussure de randonnée ». A l’opposé, les marques venant du running, comme nous, maîtrisant bien la légèreté et le dynamisme, mais pas forcément le grip et la solidité en milieu extrême, ont dû « apprendre à une chaussure de course à aller en montagne ». Chacun résolvant ses propres paradoxes.

L’histoire de la fameuse chaussure trail Asics Trabuco

Le succès de la chaussure trail Asics - Outdoor Edtions
Voir la chaussure trail Asics Trabuco

La chaussure trail Asics Trabuco selon Laurent Ardito

Il y a des noms comme ça dans l’histoire d’une discipline : en ski de fond c’est le RCS de chez Fischer, en vélo ce sont les composants Shimano de la série XT et bien en trail c’est la Trabuco de chez ASICS, entre autres. Le modèle est apparu en 1998, soit bien avant la naissance du trail running ! ASICS, déjà leader du marché du running sur route, avait déjà la volonté de proposer un modèle capable d’emmener les coureurs dans les chemins. Puis la gamme s’est vite enrichie d’une vraie gamme avec la GEL ORIENT, la GEL MORIKO, la GEL ENDURO, la GEL SENSOR et en 2006 la première GEL TRABUCO.

Comment la chaussure trail Asics trabuco a t-elle évolué au fil de ses éditions ?

L.A

Depuis 1997, le modèle est présent et le développement a été continu avec 14 modèles différents jusqu’en 2011. Puis après la Trabuco 14, arrive une nouvelle série avec les GEL FUJI TRABUCO, de la 1 en 2013, à la FUJITRABUCO 8 en 2019 ; tout cela avec les modèles femmes, qui sont légèrement différents, les modèles Gore-Tex, au rythme de deux collections par an, (qui sont le plus souvent un changement de couleur)…On obtient au bas mot, environ 180 modèles différents  !

E.F

Pour ASICS, la TRABUCO repose sur la transposition des technologies de la route au trail, à savoir en premier lieu le GEL, puis les mousses avec le SPEVA, le SOLYTE, le contrôle de pronation avec le DUO MAX, et demain le FLYTE FOAM.

L.A

Il faut être lucide : un modèle évolue, mais il peut y avoir des ratés sur des séries, des innovations plus ou moins pertinente dans le temps. Il y a donc eu de très bons modèles et d’autres… moins bons ! Je me pose toujours la question de savoir si je peux conseiller les chaussures que nous développons à un ami ; aujourd’hui la réponse est clairement : oui ! Il faut bien comprendre que pour les marques leaders mondiales du sport, il y a 5 grands acteurs, et ASICS est le 4e. Il est illusoire de prétendre maintenir un investissement R&D, marketing, commercial sur tous les fronts en même temps. Car le catalogue d’Asics s’étend sur tous les sports collectifs, les sauts, les lancers, tous les types de courses, tous les sports de raquettes et de combat, et même la course automobile ! Nous sortons d’une phase, depuis 2016, où le trail n’était plus vraiment une priorité. Mais cette page est tournée : « we will be back ! »

Quel avenir pour ce modèle historique en chaussure trail Asics ?

E.F – Comme le dit Laurent, on pense que l’avenir est réjouissant ; nous croyons en ce marché du Trail qui vit bien, surtout en Europe du Sud. Nous sommes en pleine « Trail Reignition Phase » en interne, un programme qui va marquer le grand retour de la marque dans le Trail. Nous avons été présents avec nos top athlètes au plus haut niveau, avec des victoires sur les courses majeures : UTMB, GRR, UTMF, Eco Trail de Paris et beaucoup d’autres…. Mais nous avons marqué le pas en terme de produits, mais c’est du passé ! Ce retour est symbolisé par non pas une Trabuco, mais quatre et bientôt cinq modèles ! En 2020, la famille TRABUCO sera presque au complet avec la TABUCO 8, qui est la vraie héritière de la lignée, mais la gamme aura achevé sa réorganisation avec 4 modèles de TRABUCO et une gamme textile et accessoires qui arrive.

Pourquoi autant de modèles de chaussure trail Asics ?

Le succès de la chaussure trail Asics - Outdoor Edtions

L.A – Parce que les pratiques, les profils, les milieux sont divers, comme dans tous les sports outdoor. Nous avons des coureurs Elite, poids plume, avec un pied hyper tonique, réactif et précis qui avalent les chemins et les dénivelés sur un ultra à 8 km/h de moyenne avec des pointes à 20 km/h ; et à l’opposé, des finishers plus avancés en âge, souvent plus lourds, qui bouclent leurs courses aux limites des portes horaires, soit parfois à moins de 3 km/h ; ou encore ceux qui courent en montagne, ceux qui ont un environnement péri-urbain , ainsi que tous ceux qui ne mettent jamais de dossard… Bref, tous ces pratiquants ont tous des pratiques respectables, mais n’ont pas les mêmes besoins. L’idée est donc de proposer un large panel de produits, qui répondent à chacun de ces besoins spécifiques.

Comment répondez-vous à ces besoins différents ?

E.F – L’idée est de retrouver les technologies majeures créées par ASICS sur tous les modèles, mais de les adapter, de les décliner, pour que chacun ait « sa » Trabuco idéale.

L.A – D’après nous, la catégorie la plus importante est celle des coureurs qui alternent course et marche dans la durée, sur des terrains relativement techniques. Ils ont besoin de confort, de stabilité, de grip, de protection, donc d’une chaussure qui les protège, mais garde un bon déroulé. C’est l’actuelle TRABUCO 8, l’héritière de la longue lignée. Nous sommes probablement à 50 % du marché. La TRABUCO 8 a été la première de la série à disposer de la technologie ASICS GRIP, une nouvelle gomme totalement révolutionnaire pas ses capacités d’accroche sur le mouillé ! Rochers, neige, boue, herbe…rien ne lui résiste sous la pluie, c’est une vraie ventouse.

C’est particulièrement important pour la clientèle visée, qui recherche avant tout accroche et stabilité. Le drop est de 8, ce qui est assez polyvalent, il autorise presque tous les types de foulée et le poids est réduit à 330 grammes. Pour « embarquer » autant de technologique, on ne peut pas descendre bien plus. Depuis Juillet 2019 est apparue la TRABUCO PRO, un modèle dynamique adapté aux terrains difficiles. Un drop de 6mm, un poids de 260 grammes, une mini-guêtre néoprène intégrée. Elle est précise, réactive. C’est cette chaussure qu’a choisi Benoît Girondel, alors qu’elle n’était qu’un prototype, pour remporter le GRR 2017 et 2018 ; mais elle est aussi polyvalente, performante sur le roulant, puisque Sissi Cussot l’a choisi aussi pour la SaintéLyon. C’est une chaussure qui convient probablement à une part importante des pratiquants, environ 20% selon nous.

Le succès de la chaussure trail Asics - Outdoor Edtions
Chaussure trail Asics Trabuco Lyte

En Décembre 2019 arrive la TRABUCO LYTE, un modèle plus léger (240 g), avec un drop de 4 et un cramponnage moins agressif, mais toujours la technologie ASICS Grip pour les chemins plus roulants. Xavier Thévenard en est fan, il s’entraîne avec au quotidien et l’a choisie pour remporter l’UTMF au Japon, car le parcours était assez roulant, avec des parties de goudron ou des larges pistes forestières, mais aussi de la boue. La plage d’utilisation est assez vaste, elle convient bien à des coureurs qui veulent aborder le trail en gardant une vraie chaussure de course, ou aux urbains qui ont une bonne partie de leurs parcours quotidiens sur du goudron, soit probablement 20 % des coureurs, là encore.

En Juillet 2020 arrivera la dernière de la série avec la TRABUCO SKY ; elle est l’héritière de la FUJILYTE qui avait eu tant de succès auprès des coureurs légers et rapides. Xavier a remporté l’UTMB en 2015 et 2018 avec. C’est une bombe de dynamisme et d’accroche.

C’était donc cette chaussure trail que certains observateurs avaient prise pour un modèle femme…

L.A

Exact, les fameuses chaussures roses, un modèle femme, car elles pesaient 10 g de moins ! Je crois que nous avons récupéré en 2018 tous les modèles de FUJILYTE du monde. On a même dû relancer une production de 50 paires ! Mais depuis un an, nous disposons des protos TRABUCO LYTE et SKY. Cette nouvelle TRABUCO SKY pèse 210 g, avec un drop de 4, mais apporte plus de confort et un ASICS Grip bluffant. Xavier l’avait sur l’UTMB cette année à partir des Contamines (km31). C’est sa chaussure préférée en course. Mais tous les athlètes sont fans, Mathieu Delpeuch a remporté le Trail des Aiguilles Rouges avec. C’est un produit presque minimaliste, je dis presque, car nous n’irons pas plus bas en termes de protection, pour suivre la philosophie « Corpore sano ». Il faut du pied et de la précision pour ce produit qui correspond probablement à 10 % du marché.

La famille TRABUCO devrait voir apparaître en 2021 un dernier modèle pour une clientèle qui recherche un confort et une sécurité maximale, mais je ne peux pas en dire plus pour l’instant, si ce n’est que nos certitudes sur la foulée sont en train de bouger, rien n’est figé. On le voit sur le marathon en ce moment, avec des barrières conceptuelles qui tombent : on voit tous les meilleurs marathoniens du monde passer de chaussures « minimalistes et jetables » de 160 g avec un drop de 2 ou 4, à un produit de 250 g oversize avec un drop de 9… Il faut s’interroger. Il y a donc probablement des choses à faire autour de notre METARIDE (route) qui bouscule aussi les codes avec ce modèle bluffant dans la conservation de la vitesse… on y travaille ! On aura ainsi une gamme vraiment complète fin 2020.

Du nouveau concernant les textiles, où vous êtes totalement absents ?

E.F

Vous pointez une réalité. Depuis 2015, nous avons disparu et c’est dramatique, car on ne peut prétendre exister dans le trail si l’on n’a pas une silhouette complète. Trail Reignition Phase comporte bien ce volet « apparel »; nous la présenterons cet été, ainsi que deux sacs. Je laisse Laurent en parler, car il a collaboré au dossier.

L.A

Oui et c’est passionnant. La conception de cette ligne avec les développeurs Japonais a été basée sur un double leitmotiv : « Innovation et tradition ». Ce double questionnement a été permanent : « En quoi on innove ? » et « En quoi on montre l’identité de la marque ? ». Si ces deux facteurs n’étaient pas clairement identifiés pour chaque pièce, alors aucune création n’était envisagée. Ainsi, tous les produits bénéficient d’une technologie inédite, produite par l’ISS : respirabilité, protection, poids, vitesse de séchage, odeur… Les innovations sont majeures, mais en même temps, nous y trouvons des références à l’histoire du Japon et des codes vestimentaires historiques. Il y a vraiment une belle histoire derrière chacun des produits, par exemple le système de serrage interne des capuches des deux nouvelles vestes qui est inspiré du chapeau utilisé par les paysans dans les rizières, le Sandokasa… et ça marche ! Une vraie approche authentique !

juin, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X