Actus courses

Crêtes Vosgiennes 2018…la 43ème !

Partager
Poste Le 22 août 2018 par Fred Bousseau

Inspirée fin des années 70 de la célèbre Sierre-Zinal suisse, la doyenne des courses en montagne du massif vosgien a fêté cette année son 43ème anniversaire. Depuis plus de 40 ans, vosgiens et alsaciens viennent ici se disputer la victoire sur la ligne des crêtes entre le Markstein et le Lac Blanc, lorsque ce n’est pas un coureur d’une autre région ou de l’étranger qui vienne mettre tout le monde d’accord.

Cette année en l’absence des anciens vainqueurs Sébastien Spehler et Julien Sapy (blessé), la victoire semblait ouverte.
Mickaël Baradel, 10ème des derniers championnats de France de Trail court à une poignée de secondes du Top 5 et tenant du titre, gardait néanmoins l’étiquette de favoris sur une distance de 33km. Un kilométrage que le jeune vétéran, Emmanuel Allenbach, multiples vainqueurs des mini-crêtes, comptait bien dompter cette année. Si la distance était en faveur du plus jeune, on allait enfin voir s’affronter les 2 ténors qui enchainent les victoires sur trails courts et autres courses en montagne du massif ces derniers années.

M. Baradel et C. Mougel étaient les plus forts.

Chez les féminines, on n’aurait presque pensé à un « remake » des France disputés l’année passée à Gérardmer avec un duel entre la championne de France 2017, Sarah Vieuille, et la 3ème Claire Mougel, qui depuis s’est offert un podium lors des mondiaux en mai dernier – A LIRE ICI
C’est dire que cette 43ème édition allait tenir encore une fois toutes ses promesses.

Sur les 21 premiers kilomètres entre le Markstein et le col de la Schlucht, Sarah Vieuille montait et dévalait en tête la succession de sommets entre 1100 et 1300m d’altitude, enchainement qui fait toute la particularité de cette épreuve. Elle sera contrainte à lever le pied dans la dernière partie du parcours, où les chaumes laissent place à un terrain plus technique. Claire Mougel, suivie de près par l’espoir Lucille Germain, revient alors sur sa coéquipière de l’équipe de France de Trail. Parti plus prudemment et entrainé pour des distances supérieures (après sa 3ème place aux mondiaux de Trail en Espagne sur 85km, Claire termine au pied du podium des France 2018 sur 65km), la Bressaude franchi la ligne d’arrivée sous les 3h et signe sa 2ème victoire d’affilée sur les mythiques Crêtes Vosgiennes. Lucille Germain (1ère espoir) prend la 2ème place, devant Sarah Vieuille.

Chez les hommes, le scénario n’aura pas été aussi palpitant. Dès la première montée Mickaël Baradel prend la tête de course, suivi par Driss El Himer. L’ancien international sur marathon, octuple champion de France de cross, était à nouveau au départ de cette classique, suite à sa première expérience plutôt réussie l’an dernier sur la discipline (11ème et 1er vétéran). Il tiendra le rythme jusqu’au col de la Schlucht, passant 3ème à 3min du leader Baradel.
En seconde position le nancéien Florian Léon, qui restait en embuscade et tiendra sa 2ème position jusqu’à 3 km de l’arrivée. Il aura fallu attendre la derrière grimpette sur les hauteurs du Gazon du Faing pour qu’Emmanuel Allenbach revienne prendre la 2ème place. Devant, Mickaël Baradel était intouchable, finissant en 2h25’36’’, avec près de 7 minutes d’avance sur le second, Emmanuel Allenbach, et 7’30’’ sur Florian Léon qui complète le podium 2018.

Sur les mini-crêtes (13km), Maxime Rauner aura été le plus rapide en 1h00’44’’, ainsi que Chloé Lalevée (1h11’19’’). Enfin le relai, rajouté l’année dernière, consistant à enchainer à 2 coureurs les premiers 21km et les derniers 12 km, est remporté par Thomas Martelle et Yoann Gilbart en 2h38’24’’. Un nouveau succès pour le Spiridon Club d’Alsace avec près de 1500 arrivants pour cette 43ème édition de la doyenne vosgienne.

SITE DE LA COURSE

Texte et Photos : Nicolas Fried – www.alsace-en-courant.com

Résultats crêtes vosgiennes 2018

 

X