A la une Actus courses

{DOPAGE} – L. Manfredi de nouveau positif

Partage

Inconnu il y a encore un peu plus d’un an, le trailer Italien Lucas Manfredi a fait parlé de lui à 2 reprises.Le 13 juin 2020, il battait provisoirement le record du monde de dénivelé positif avec 17 020 m de D+ / D- en 24h avec une forte médiatisation de sa performance.Il devenait le

Inconnu il y a encore un peu plus d’un an, le trailer Italien Lucas Manfredi a fait parlé de lui à 2 reprises.
Le 13 juin 2020, il battait provisoirement le record du monde de dénivelé positif avec 17 020 m de D+ / D- en 24h avec une forte médiatisation de sa performance.
Il devenait le premier à franchir la barre symbolique des 17 000 m, record qui allait tomber le 27 août  avec la performance de Patrick Bohard(1) (17 130 m) puis celle de Aurélien Dunand-Pallaz(1), détenteur de la meilleur performance avec 17 218 m.
Article sur les records 24h D+ / D-

Controlé positif pour la seconde fois

Le 26 juin 2021, ce coureur a été soumis à un contrôle anti-dopage dans le cadre du Lavaredo Ultra Trail, épreuve qu’il a abandonné après 67 km et 6h56’ de course.
La substance détectée est le Triamcinolone Acetonide, un glucocorticoïde interdit uniquement en compétition (classe S9 dans la liste des substances interdites de l’AMA), comme le rapporte la FIDAL (Fédération Italienne d’Athlétisme) ; il a été suspendu à titre provisoire.
Après ce premier résultat positif au niveau de l’échantillon A, il peut désormais soit accepter une sanction, soit organiser sa défense en demandant l’analyse de l’échantillon B et ensuite tenter de justifier la présence de cette substance.

L’histoire se répète puisque Lucas Manfredi a déjà été pris par la patrouille en 2010 dans le cyclisme lors de la course « Gran Fondo delle Alpi », il avait écopé d’une suspension de 2 ans pour la prise d’ amphétamine et d’ éphédrine – voir ci-dessous (2).

Cette nouvelle affaire fait planer le doute sur ses performances en trail et sur son record en 24h de D+ / D-.

Par Fred Bousseau – © Facebook L. Manfredi

(1) P. Bohard, A. Dunand Pallaz, M. Granet ou encore E. Delannoy ont subi lors de leur performances des contrôles anti dopage 48h avant et 72h après qui se sont avérés négatifs.

(2) ” Renvoi de l’athlète Luca Manfredi (inscrit au CSAIN-UDACE – ASD Team Pianeta Bici Society) devant le Tribunal national antidopage du CONI pour la reconnaissance de la responsabilité de la violation de l’art. 2.1. du Code de l’AMA, en relation avec la positivité due à la présence d’amphétamine et d’éphédrine à l’occasion du contrôle antidopage ordonné par la commission ministérielle en application de la loi 376/2000, à l’issue du concours “Gran Fondo delle Alpi” organisé à Sondrio le 9 mai 2010 avec demande d’ interdiction pour 2 anss’inscrire et / ou occuper des fonctions ou des postes au sein du CONI, de la FSN ou de la DSA à l’avenir, ou fréquenter des installations sportives en Italie, des espaces destinés aux athlètes et au personnel ou participer à des événements sportifs ou à des événements organisés sur le territoire national ou sont organisés par les organismes sportifs susmentionnés, conformément aux dispositions combinées de l’art. 10.2 du Code de l’AMA et art. 2.11. du Règlement Sportif Antidopage du CONI, ainsi que l’invalidation automatique du résultat obtenu dans la compétition en question conformément à l’art. 9 du Code de l’AMA et celles postérieures au retrait du 9 mai 2010 conformément à l’art. 10.8 du Code de l’AMA .”

Poste Le 2 août 2021 par Fred Bousseau
X