Actus courses

Favoris CCC® et TDS®, les chances Françaises.

Partage

Après avoir présenté, il y a quelques jours les favoris de l’UTMB®, il est temps de s’intéresser aux “petites sœurs“ de la course Reine en portant un œil sur la startlist de la CCC® (Courmayeur-Champex-Chamonix : 100km ; 6 100 m D+) et la TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie : 145km ;

Après avoir présenté, il y a quelques jours les favoris de l’UTMB®, il est temps de s’intéresser aux “petites sœurs“ de la course Reine en portant un œil sur la startlist de la CCC® (Courmayeur-Champex-Chamonix : 100km ; 6 100 m D+) et la TDS® (Sur les Traces des Ducs de Savoie : 145km ; 9 100m D+).

Grosse bataille en perspective sur la CCC®

En ce qui concerne la CCC, l’Espagnol Luis-Alberto Hernando, vainqueur en 2019 (10h28min49s) tentera d’être le premier coureur à remporter la course deux fois, et pourrait donc par la même occasion, être le premier à conserver la victoire. Il a d’ailleurs montré son ambition sur la course qu’il a réalisée en juin en s’imposant sur le marathon du Patou Trail (42km ; 3210m D+). Lui qui est triple champion du monde de trail (2016, 2017, 2018), il avait eu du mal à conquérir son premier succès sur l’UTMB (https://www.trails-endurance.com/actualites-courses-trail-running/ccc-luis-alberto-hernando-enfin) et aura donc à cœur de faire cet exploit.

Pour cela, il devra faire face au Norvégien Stian Angermund, vainqueur de l’OCC en 2019, et qui sera son plus grand rival cette année. Il a remporté les 3 premières courses de la Golden Trail World Series (https://www.trails-endurance.com/a-la-une/et-de-3-pour-s-angermund) : la Olla de Nuria (21,5km ; 1720m D+), le marathon du Mont-Blanc (38km ; 2630m D+) et la DoloMyths Run (22km ; 1700m D+).

Thibaut Garrivier – Hoka

Thibaut Baronian jouera également les premières places et se mêlera très certainement à la victoire finale. Sur le podium de l’OCC à 2 reprises (3e en 2016 et en 2e en 2017), sa participation à la CCC cette année pourrait être l’occasion d’enfin inscrire son nom au palmarès de l’une des courses de l’UTMB. Côté français, on retrouvera également un autre Thibaut : Thibaut Garrivier, cette année arrivé 2e du 65km du Trail Des Passerelles Du Monteynard et 2ème de cette épreuve en 2019.
A suivre aussi côté Français, Hugo Deck, Paul Mathou, Baptiste Chassagne, Benjamin Roubiol et Benoit Chauvet

La concurrence viendra également hors d’Europe avec les Américains : Matt Daniels, vainqueur sur la Smith Rock Ascent en mai (50km ; 1440m de D+) et Jared Hazen, deuxième de la Western States Endurance Run en 2019, juste derrière Jim Walmsley, avec qui il s’entraîne. Les Chinois seront également présents avec Jiasheng Shen, Longfei Yan et Peiquan You, et tenteront d’imiter leur homologue féminine Miao Yao qui avait remporté la course en 2018.

Elle ne sera néanmoins pas présente cette année, puisqu’elle s’est engagée sur la CCC. En revanche, arrivée 1ère en 2019, la Néo Zélandaise Ruth Croft tentera d’étoffer son palmarès après sa victoire sur l’OCC 2019. Elle est une nouvelle fois en grande forme cette année : elle est arrivée première féminine du 50km de l’Ultra-Trail Australia et a même remporté le Tarawera Ultra-Marathon (102km ; 3860m D+) en devançant de près de 20 minutes les premiers hommes et seconde de la Western States 2021.

Ruth Croft, vainqueur CCC 2019

D’autres tenteront tout de même de la détrôner comme la Polonaise Dominika Stelmach, l’actuelle détentrice du record d’Europe du 100km sur route en 7h04min36s, ainsi que les Espagnoles Azara García de Los Salmones (1ère féminine du Transgrancanaria 2021 *https://www.trails-endurance.com/actualites-courses-trail-running/aurelien-dunand-pallaz-fier-dy-etre-arrive* et du Ultra Sierra Nevada : 97km ; 5460m D+) et Marta Molist (1ère féminine du Teneriffe Blue Trail, du 61km de l’Ultra Sierra Nevada et de la Montserrat Skyrace). Les Américaines seront également au départ avec Yiou Wang, Abby Hall et Amanda Basham.

En ce qui concerne les Françaises, elles seront 4 au départ de la CCC : Emily Cambier, Julie Brand, Anthea Juin et Sylvaine Cussot. Il faudra notamment suivre la course de cette dernière puisqu’elle a non seulement remporté la course féminine de 80km de l’Ecotrail Paris mais a surtout remporté l’Ultra Cabo Verde Trail en arrivant avec Manon Bohard (engagée sur la TDS) devant François D’Haene. En 2014, lors de sa première participation à la CCC, elle avait terminé 4e féminine en 15h47min50s : pour faire mieux, il faudra qu’elle monte sur le podium.

TDS, les Français(es) en embuscade pour la victoire ?

Pour la TDS, le plateau sera également international, et le favori aurait dû être britannique avec Tom Evans, vainqueur de la CCC en 2018 et 1er du 102km du Tarawera Ultramarathon cette année. Il s’est néanmoins fait opérer au genou à la la mi-août et a donc dû déclarer forfait.

Ses rivaux viendront du côté de l’Espagne avec Borja Fernández (2e du 71km du Teneriffe Blue Trail) et Cristofer Clemente Mora (forfait – 2e au 125km du Trail 100 Andorra-Pyrenees), mais aussi d’Italie avec Daniel Jung (victoire sur le 83km de la Grossglockner Ultra-Trail, sur le 70km du Doppiaw Ultra, et sur le Garda Trentino Trail long de 63 kilomètres cette année) ainsi que de Scandinavie avec le suédois Simen Hjalmar Wästlund et le Norvégien Erik-Sebastian Krogvig, 3ème du Lavaredo.

Enfin, de nombreux Français prendront le départ de la TDS Benoît Girondel, le double vainqueur de la Diagonale des Fous (2018 et 2019), ainsi que Martin Kern, vainqueur du 90km du Marathon du Mont-Blanc et de Gautier Airiau qui avait, lui, abandonné sur cette même course.
Egalement Arthur Joyeux Bouillon, Tony Moulai, Kevin Michaud et le Réunionnais Nicolas Rivière 2nd du Grand Raid 2019.

Manon Bohard

La première femme pourrait être britannique. Holy Page, 9e de la CCC en 2019 et 2e du Oman by UTMB la même année, se présente comme la favorite.

Ses principales concurrentes seront deux Italiennes : Giuditta Turini et Martina Valmossoi, arrivées 3e et 4e féminine du Porte di Pietra 2021 (72km ; 4240m D+). Giuditta Turini est également arrivée 2e féminine du 90km du Marathon du Mont-Blanc, et Martina Valmossoi 1ère femme de l’UltraDolomites du Lavaredo Ultra Trail (78km. ; 4000m D+).

Du côté des Françaises, elles seront 5 au départ : Manon Bohard, Julia Rezzi, Juliette Blanchet, Morgane Cretton et Carine Loyer (forfait), et elles auront leur carte à jouer. 

Par Kilian Tanguy – © Fred Bousseau

Poste Le 23 août 2021 par Fred Bousseau
X