GTWS, J. Albon et S. Laukli plus forts dans le technique.

Jonathan Albon-GTWS 2022-jsaragossa

On l’annonçait comme la course la plus technique de la Golden Trail World Series 2022 (GTWS), la Stranda Fjord Trail Race a tenu toutes ses promesses : de la pluie, des températures flirtant avec les 0° C au sommet, des montées à pic, des descentes dans les cailloux, de la boue, bref, un vrai piège dont Jonathan Albon et Sophia Laukli sont sortis victorieux !

Jonathan Albon, encore !

Il avait déjà remporté le Marathon du Mont-Blanc, il vient de récidiver avec une deuxième victoire remportée sur son terrain de prédilection. Le Britannique Jonathan Albon (Team The North Face, Grande-Bretagne) semblait intouchable aujourd’hui, lui qui vit en Norvège depuis plus de sept ans. « C’était fun, j’ai décidé de venir ici seulement la semaine dernière parce que je me suis dit que la course était vraiment à côté de la maison et que je ne pouvais pas ne pas m’y rendre, surtout que c’est la première fois que la GTWS vient en Norvège. La course est vraiment différente de ce qu’on trouve ailleurs en Europe, des sentiers différents, un terrain différent. C’était intéressant de voir les meilleurs athlètes du monde sur ce type de terrain. J’ai essayé de gérer le départ qui a été très rapide et puis je suis revenu comme prévu dans la partie technique. Je ne suis pas tombé, enfin, pas dans la descente. J’ai fait une chute dans la montée, ce qui est assez ironique… Je vais prendre une douche, boire un verre, et je verrai si je vais à Sierre-Zinal la semaine prochaine ! »

En deuxième position on retrouve un autre coureur spécialiste des terrains accidentés : Manuel Merillas (Team Scarpa, Espagne). « C’est parti trop vite et, même si je voulais m’accrocher, j’ai préféré laisser filer pour garder des forces pour la descente. Là j’ai commencé à rattraper des gens. Mais une fois que j’étais avec Bart j’ai souffert… On a fait des kilomètres à 2’40 min/km ! Je suis super content de cette deuxième place derrière Jon parce qu’il connait ces terrains par cœur. Je dois maintenant réfléchir si je vais à Zinal et aux États-Unis ou pas pour la suite de la series. »

Pour compléter le podium on retrouve un autre gros spécialiste des terrains techniques, Bart Przedwojewski (Team Salomon, Pologne). « Quel combat ! Quelle course ! J’ai peut-être trop donné dans la montée mais j’avais de bonnes sensations. Dans la descente, Jon a été très fort dans la première partie puis je suis tombé plusieurs fois, je pense même que je me suis cassé le poignet… Mais je suis content de voir que je suis bien de retour ! »

Sophia Laukli, nouvelle star du trail

L’année dernière on découvrait Nienke Brinkman, cette année voici Sophia Laukli (Team Salomon, États-Unis).

Sophia Laukli - GTWS 2022

Membre de l’équipe olympique américaine de ski de fond, elle avait remporté quelques courses aux États-Unis dont la fameuse Broken Arrow. Mais qui aurait cru qu’elle puisse survoler cette épreuve de la GTWS avec toutes ces descentes techniques ? Pourtant, c’est bien l’Américaine qui franchit la ligne en première position avec plus de 2’30 d’avance sur Élise Poncet (Team Sidas x Matryx, France). « C’était certainement la course la plus dure que j’ai faite de ma vie, confiait-elle à l’arrivée. Je savais que les filles étaient particulièrement fortes sur les parties techniques donc j’ai tout donné dans la montée. Finalement ça a tenu et je suis très contente de ce résultat. Je pense que je vais faire les courses aux États-Unis et après on verra. La finale est très proche de ma saison de ski, mais c’est sûr que si je mène la series en octobre, ce sera dur de ne pas y aller…on verra. »

De son côté Élise Poncet reconnaît avoir misé sur ses qualités techniques pour décrocher cette deuxième place. « J’ai beau être une coureuse en montagne, ce que j’aime moi c’est le technique ! Je savais qu’il y avait un coup à jouer ici donc j’ai tout donné dans la descente. Je suis tellement contente de cette deuxième place. Maintenant je vais tenter de faire de mon mieux sur les courses américaines. Je sais que ce ne sont pas des terrains qui me conviennent, mais parfois il faut savoir sortir de sa zone de confort et faire des choses différentes. »

En troisième position on retrouve Emelie Forsberg (Team Nnormal, Suède), très solide sur ces terrains qu’elle connait bien. « Wouah, je suis super contente de ce résultat. Ça prouve que l’entraînement réalisé ces dernières semaines paye même si je pense que s’il y avait eu encore quelques kilomètres j’aurais complètement explosé. Il faut continuer à s’entraîner comme ça mais c’est sûr que ça me motive plus que jamais ! »

RÉSULTATS STRANDA FJORD TRAIL 2022

1 – JONATHAN ALBON (GBR – THE NORTH FACE) : 02:24:02
2 – MANUEL MERILLAS (ESP – SCARPA) : 02:26:45
3 – BART PRZEDWOJEWSKI (POL – SALOMON) : 02:26:59
4 – FRÉDÉRIC TRANCHAND (FRA – SCOTT) : 02:27:40
5 – DAVIDE MAGNINI (ITA – SALOMON) : 02:29:48
6 – THIBAUT BARONIAN (FRA – SALOMON) : 02:30:39
14 – ADRIEN MICHAUD (FRA – SCOTT) : 02:37:00
17 – NOE ROGIER (FRA – SIDAS-MATRYX) : 02:39:05

Women

1 – SOPHIA LAUKLI (USA – SALOMON) : 02:57:36
2 – ÉLISE PONCET (FRA – SIDAS – MATRYX) : 03:00:13
3 – EMELIE FORSBERG (SWE – NNORMAL) : 03:01:34
4 – BLANDINE L’HIRONDEL (FRA – EVADICT) : 03:01:50
5 – SARA ALONSO (ESP – SALOMON): 03:03:52
7 – JULIE ROUX (FRA – SALOMON) : 03:08:15
15 – LUCILE GERMAIN (FRA – SIDAS – MATRYX) : 03:18:07
19 – IRIS PESSEY (FRA – SCOTT) : 03:26:23

Communiqué de presse GTWS – aout 2022 – ©J. Saragossa / organisation

septembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X