GTWS : la Norvège accueille la 3ème manche, les Français (es) en lice.

GTWS 2022 en Norvege

Jamais la Golden Trail World Series (GTWS) ne s’était rendue dans un pays nordique… Elle le fera pour cette troisième manche de la saison 2022. Et c’est le parcours de la Stranda Fjord Trail Race en Norvège qui a été retenu.

Cette course, également manche de la GTNS Nordics, propose en effet un parcours extrêmement technique et exigeant le long des fjords norvégiens de 25 km et 1 700 m D+.

Si de somptueux paysages attendent les coureurs il ne faudra cependant pas se laisser surprendre par le terrain et ses pièges. Les coureurs rapides habitués aux sentiers accidentés, aussi bien en montée qu’en descente, pourront donc particulièrement tirer leur épingle du jeu sur cette étape inédite. Au vu du plateau particulièrement relevé cette année, les records de la course sont en danger, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Qui fixera les nouveaux temps de référence ?

Les temps à battre :

Record hommes : 2:31:01 Anders Haga en 2021

Record femmes : 3:12:17 Anita Lilleskare Iversen en 2021

Du côté des femmes, duel S. Alonso / B. L’Hirondel

Forte de sa dernière victoire sur la GTWS au Marathon du Mont-Blanc, la leader du classement général, Sara Alonso (Team Salomon, Espagne), sera présente pour encore marquer de précieux points. Mais encore devra-t-elle confirmer après cette victoire et faire face à des coureuses qui lui mettront la pression sur ce parcours plus court et plus technique.

Blandine L'Hirondel
Blandine L’Hirondel

On pourra notamment compter sur Blandine L’Hirondel (Team Evadict, France) pour tenter de la challenger. En effet, après un début de saison ralenti par une opération à la jambe, la Française a confirmé son grand état de forme en remportant notamment les championnats d’Europe de trail et en terminant seconde du Nid d’Aigle
Caitlin Fielder (Team Salomon, Nouvelle-Zélande) fait également partie des favorites après sa très belle deuxième place au Marathon du Mont-Blanc. Si elle n’a pas signé de gros résultats majeurs cette saison, Karina Carsolio (Team Salomon, Mexique) peut elle aussi tirer son épingle du jeu sur un terrain technique au profil similaire à celui de la Dolomyths Run où elle avait fini troisième en 2021.
Toutes ces filles devront se méfier de coureuses comme Marcela Vasinova (forfait – Team Salomon, République Tchèque), Julie Roux (Team Salomon, France), Fabiola Conti (Team Salomon, Italie), Joyce Njeru (Forfait – Team Run2gether, Kenya) qui a notamment battu Blandine L’Hirondel il y a quelques semaines sur la fameuse Montée du Nid d’Aigle en France, Sophia Laukli (Team Salomon, USA) membre de l’équipe de ski de fond des États-Unis et qui a remporté la très prestigieuse Broken Arrow 26K cette année, Emelie Forsberg (Team Nnormal, Suède) qui joue à domicile, ou encore Patricia Pineda Cornejo (Team La Sportiva, Espagne) 4e à Zegama cette année.
Côté Françaises, Elise Poncet et Lucile Germain (Sidas-Matryx), Iris Pessey (Scott) et Maeva Danois (Asics Trail – Top 15 au marathon du Mont-Blanc).

Un terrain technique favorable à J. Albon

C’est le match retour ! Perturbé par de mauvaises sensations en début de course au Marathon du Mont-Blanc, Davide Magnini (Team Salomon, Italie), actuel leader de la GTWS, n’avait pas pu suivre le rythme de Jonathan Albon (Team The North Face, Grande-Bretagne), victorieux à Chamonix.
Résultats du marathon du Mont-Blanc 2022

Jonathan Albon
Jonathan Albon


Mais pour s’imposer ils devront devancer des garçons comme Manuel Merillas (Team Scarpa, Espagne), 3e à Zegama et habitué à ce genre de parcours en tant que champion d’Europe et champion du monde de Skyrunning en 2021.
On ne l’avait pas encore vu sur la GTWS cette année, mais Bart Przedwojewski (Team Salomon, Pologne) fait également partie des favoris, lui le vainqueur du Golden Trail Championship en 2020 et qui ne déçoit que très rarement sur les parcours techniques. Elhousine Elazzaoui (Team Pini Mountain Racing, Maroc) a lui aussi montré qu’il était en forme cette saison avec deux quatrièmes places sur les deux premières manches. Un autre garçon qui aime les courtes distances techniques et de qui il faudra se méfier : Frédéric Tranchand (Team Scott Running, France), lui le spécialiste de la course d’orientation. On retrouve ensuite des garçons comme Jan Margarit (Team La Sportiva, Espagne), Anders Kjaervik (Team Salomon, Norvège), Geoffrey Ndungu (Forfait – Team Run2gether, Kenya), Thibaut Baronian (Team Salomon, France), Andy Wacker (Team Adidas Terrex, USA).
Mais aussi Adrien Michaud (Scott), toujours placé et à l’aise dans le technique, mais aussi Johan Baujard (Forfait – Salomon) – 6ème de la montée du Nid d’Aigle, Julien Michelon (Forfait – Salomon), Maxime Rauner (18ème au Marathon du Mont Blanc), Titouan Galland et Rémy Gardier (Team Merrell by TPE), Paul Ogier, Louis Parent et Noé Rogier (Sidas – Matryx).

aout, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X