Actus courses

High Trail Vanoise, Pasero facile sur le HTV, Heloury et Dewalle titrés sur KV.

Partage

La commune avaline a sorti le grand jeu ce week-end des 10 et 11 juillet pour accueillir plus de 1000 participants sur l’ensemble des 7 courses proposées à Val d’Isère. Samedi sur l’épreuve phare le High Trail Vanoise Mickael Pasero et Oana Mihalcea épinglent la course à leur palmarès, alors que les titres de champions

La commune avaline a sorti le grand jeu ce week-end des 10 et 11 juillet pour accueillir plus de 1000 participants sur l’ensemble des 7 courses proposées à Val d’Isère. Samedi sur l’épreuve phare le High Trail Vanoise Mickael Pasero et Oana Mihalcea épinglent la course à leur palmarès, alors que les titres de champions de France de KV ont été décernés le lendemain à Y. Heloury chez les hommes et C. Dewalle chez les femmes.

Le Club des Sports de Val d’Isère avait concocté un programme riche en trails pour tous les passionnés avec sept épreuves au total. La course principale, le High Trail Vanoise (72km pour 3800m D+) est une boucle magnifique mais qui se mérite avec ses passages mythiques sur le glacier de la grande motte, la Daille, le Col du Picheru, le lac de Sassière, le col de l’Iseran ou encore l’aguille Pers. On l’attendait parmi les favoris et il n’a pas failli.
Mickael Pasero le coureur du lac de Paladru est en jambes ce début de saison. Après un podium au trail de Bozel, il a mené la danse samedi matin sur les sentiers de haute tarentaise. D’abord chatouillé par ses poursuivants, il a creusé l’écart après le passage de la daille et assommé la concurrence. Pointé avec 8min d’avance au passage du col de l’Iseran, il la doublera sur la ligne d’arrivée, franchie après 10h33’ de course. « Je suis parti prudemment ne connaissant pas le parcours. Et en trail il y a toujours une part de poker. La nuit, j’ai géré les parties techniques et les descentes. » Un bonheur partagé lorsque son frère Mathieu en charge du chronométrage le voit passer la ligne d’arrivée les bras levés, avec un sourire fraternel qui en dit long. Derrière Pasero, le podium fut très disputé avec trois hommes qui se sont livrés une bataille serrée pendant plus de 10h de course. Mais « après avoir laissé quelques plumes dans la dernière montée » le sort a finalement tourné au bénéfice du marseillais Elie Besson Pithon qui termine seulement avec une petite minute d’avance devant Clément Mugnier. « Je suis très satisfait de cette 3° place car je me suis battu pour que Quentin ne revienne de l’arrière, mais je n’aurai jamais pensé que le second était si près devant, c’est une belle surprise » avoue Mugnier. De bonne augure pour ces deux garçons qui préparent la Maxi Race du côté d’Annecy cet automne. Quant au coureur du 13° Bca Quentin Collombet longtemps à la lutte pour le podium il a du se résoudre à se contenter de la 4° place incapable de suivre le rythme des deux hommes qui le précédent. « Je suis complètement fracassé, j’étais pourtant bien au début mais j’ai très mal aux articulations ce fut une longue et dure journée pour moi » avoue-t-il à l’arrivée.

Trail des six cols

Sur le trail des six cols (43km pour 3400m D+) tout s’est joué dans un mouchoir de poche, le coureur encore espoir Benjamin Roubiol s’impose d’un cheveu (5h59’04) devant Rémi Loubet (6h01’19) alors qu’Alexis Come complète le podium en 6h12’45. Chez les filles, l’Ukrainienne Anna Darmograi remporte la course haut La main en 6h52’25 devant Stéphanie Reymond (7h28’24) et Marie Cuzin (7h55’07). « Je n’avais pas d’objectif particulier sortant d’une période plutôt chargée avec le concours du capes de Physique Chimie. J’ai eu du mal avec l’altitude surtout les passages à plus de 300m, mais avec un peu d’expérience c’est passé. C’était un trail formidable» commente la roumaine radieuse et heureuse de sa performance à l’arrivée.

Trail des 5 Vals

Une nouvelle épreuve a vu le jour cette année, le trail des 5 vals, organisé en partenariat avec les vallées italiennes, un trail en deux étapes de 74,70km et 5540m de D+ (49,3km le premier jour et 25,4km le second). Soutenue pas les maires des villages français et italiens, c’est une course hors du temps entre France et Italie mariant deux cultures, à la rencontre des villageois le tout au cœur d’un terrain de jeu idyllique/ Les coureurs évoluent sur des zones glacières à traverser : Glacier Rhêmes Golette, Glacier du Pissalias et ont quelques beaux cols à franchir : Col de Picheru, Col de Rhêmes-Golette, Col du Rosset, Col du Carro, Col de l’Iseran, Aiguille pers. Et après deux belles journées à crapahuter entre France et Italie, Vincent Gendrel remporte la première édition en 12h51 devant Simon Barlet (13h17) et la première femme Daphnée Guibert Alglave (13h20’54). Egalement dans le top 10, Sandrine Merckaert termine 2ème.

Championnat de France de Course Verticale Heloury et Dewalle titrés

Podiums Championnat de France de KV 2021

Dimanche matin avait lieu le championnat de France de course verticale FFA (nouvelle appellation du KV). Il fallait depuis Val d’Isère rejoindre le sommet de Bellevarde en grimpant cette face mythique sur un parcours de 3,5km pour 100m de D+. Chez les hommes, le jeune breton de Paimpol Athlétisme Yves Heloury encore espoir a crée la surprise en s’imposant au scratch en 36’31et devançant Vincent Loustau des Foulées du Bassin de Lacq (36’47) et Benoit Gandolfi du Team Ceramiq (37’36). Mathieu Le Fur de Velay Athlétisme termine 1er junior en 38’41.

Chez les féminines c’est avec moins de surprise que la haut-savoyarde Christel Dewalle remporte le titre de championne de France en 39’48(11° temps au général) devant l’Albertvilloise Jessica Pardin (42’11) et la junior de l’ASJ74 Margot Ravinel (46’31).

Par Alexandre Garin – ©Alexandre Garin – Fabrice Ravinel

Poste Le 13 juillet 2021 par Fred Bousseau
X