Actus courses

KV 2018, l’engouement diminue t-il ?

Partager
Poste Le 26 juin 2018 par Fred Bousseau

On référençait près de 90 Kilomètre Verticaux* (KV) et Montées Sèches** (MS) il y a 3 ans dans l’hexagone.
En 2018, on en compte plus que 70 (voir calendrier 2018 en bas de page), une baisse de près de 20% avec l’arrêt de certaines épreuves historiques comme le Manigod KV Challenge et les KV de Courchevel, qui avaient mis en lumière la discipline au début de cette seconde décennie.
Retour sur 20 ans de KV, l’histoire, les différents chiffres, les records du monde ….
La moitié des 70 épreuves sont des « vrais KV », là ou l’on retrouve la distance officielle de 1000 m de dénivelé positif, la référence en la matière qui permet de s’étalonner tout comme on peut le faire sur un 10km route.

KV de Val d'Isère
KV de Val d’Isère
Même si les efforts ne sont pas les mêmes au niveau des filières musculaires et physiologiques, les temps d’effort sont comparables entre un 1 000 m vertical et un 10 000 m à plat.
Si certaines épreuves référentes et populaires ont disparu, ils restent quelques incontournables qui mettent la discipline en valeur comme le KV de Chamonix, l’un des plus populaires avec près de 500 participants, le KV de Fully en Suisse, celui où ont été établis les records du Monde, celui de l’Alpe du Grand Serre en Isère, le plus court ou encore le KV de Bellevarde à Val d’Isère l’un des plus anciens.
La diminution du nombre d’épreuves peut s’expliquer par certaines raisons, la première évoquée par un organisateur c’est le manque de bénévoles disponibles en période estivale.
La seconde qui ressort est d’ordre organisationnelle, même si cela reste simple sur le papier, il faut répondre à des contraintes administratives d’autorisations préfectorales ou communales et fournir des dossiers notamment au niveau des secours de plus en plus lourds et aussi coûteux.
Par ailleurs les subventions et partenaires ne se bousculent pas forcément pour soutenir les organisateurs et les budgets sont parfois difficiles à boucler.
Enfin, au regard de l’engouement, suscité les dernières années, n’y a-t-il pas eu « trop d’épreuves » comparativement au nombre de coureurs potentiellement intéressés ?
Le calendrier est-il en train de s’épurer de lui même pour que la discipline retrouve un second souffle ?
* KV : parcours de 1000 m D+ généralement inférieur à 5 km en distance
** MS : parcours entre 2 km et 10 km pour un dénivelé inférieur ou supérieur à 1000 m.

Calendrier KV et montées sèches 2018

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau
Kilometre Vertical - le calendrier 2018

X