Actus courses

Noctrail 2019, sur un air de Noël !

Partager
Poste Le 26 décembre 2019 par Fred Bousseau

Nocitrail 2019

Pour cette 4ème édition, le club organisateur Noyon Course d’Orientation, a montré ses capacités à gérer avec efficacité une épreuve aussi délicate qu’un trail nocturne. En proposant 3 parcours, 8km (180m de D+), 14km (330m de D+) et 21 km (490 m de D+), l’équipe de Jean-Luc DENOUAL n’a pas eu peur d’accueillir les 1000 inscrits.

Après le briefing transmis près de la zone d’arrivée, le millier de coureurs, dans une ambiance de Noël, s’est dirigé en « bulle » vers le Marché de Noël, lieu du départ réel.
Cette traversée de la ville a donné l’occasion aux trailers de mettre l’ambiance dans les rues Noyonnaises.

A 19h, le départ flamboyant était donné. Pas de temps mort, les prétendants à la victoire sur le 8 km partaient au sprint derrière le père Noël qui promet une bière au premier qui le doublera!

Le ton était donné, un air de Corrida planait sur la cité Capétienne.

Les 2 premiers kilomètres offraient une belle série de difficultés. La rue de la Coulotte permettait au peloton de s’étirer puis l’ascension de la butte à proximité du stade faisait très mal aux coureurs qui n’étaient pas échauffés. L’entrée dans la forêt ne laissait pas de répit avec la montée vers le Mont Saint Siméon. Après 4 km de course et une partie très rapide appelée « les montagnes russes », les coureurs du 8 km prenaient la direction du retour vers l’arrivée. Les circuits des 14 et 21 km s’engageaient vers le village de Salency par une longue descente assez tortueuse. A proximité du petit bourg, les 2 pelotons se séparaient. Les coureurs du 14 km devaient affronter une longue bosse pour accéder aux hauteurs de la forêt. Jusqu’alors, les chemins avaient été épargnés par les conséquences des précipitations abondantes des jours passés.  La seconde moitié du parcours sera beaucoup moins sèche. Les trous d’eau étaient nombreux et malgré les lampes frontales, la meilleure trajectoire n’était jamais facile à trouver.
La visibilité était rendue encore plus difficile avec l’apparition de la pluie.
Néanmoins, il fallait souligner le balisage haut de gamme tout au long du parcours, malgré des actes de malveillance le matin même   Sur les sentiers du massif forestier, la boue était omniprésente et compliquait la progression. Une longue descente en ligne droite avait des allures de patinoire avec ce mélange de feuilles et de boue qui tapissait le sol.

La dernière côte commune au 14 km et au 21 km était à la hauteur de cette Noctrail. Cette belle pente boueuse sur environ 400m a calmé les ardeurs des coureurs qui se voyaient déjà à l’arrivée.

Les 3 derniers kilomètres étaient communs aux 3 pelotons. Ce fut un grand moment de fraternité sur cette dernière partie très glissante.

L’arrivée à proximité du gymnase, le sandwich et la soupe servis à tous les arrivants furent très appréciés par les coureurs.

La 14-18 Noctrail a encore de beaux jours devant elle ! 1000 coureurs au départ avec parmi eux des coureurs locaux mais aussi de Belgique, du Nord et de l’Ile de France prouvent que cette épreuve est devenue un rendez-vous incontournable dans la région.

SITE DU NOCTRAIL

Par Xavier Boulanger

X