Actus courses

OCC, TDS, CCC les favoris 2018

Partager
Poste Le 26 août 2018 par Fred Bousseau

L’édition 2018 de l’UTMB® est promise à de belles bagarres sur les 4 courses majeures.
Année après année la densité ne cesse de croitre, au point même d’avoir une liste de favoris qui s’allonge sur la TDS, l’OCC et la CCC avec une internationalisation grandissante et la présence de 100 nationalités sur l’événement.

Les chances de victoires françaises sont bien réelles, une opportunité de médiatisation pour les coureurs qui arriveront à se hisser sur les podiums des courses.

Analyse course par course des favoris 2018.

FAVORIS DE L’UTMB ICI

TDS®=> 121 km / 7300 m D+ / départ mercredi 6h de Courmayeur

Du côté Français, on retrouvera Ludovic Pommeret, vainqueur de l’UTMB 2016, le terrain technique et la distance lui conviennent pour briller une nouvelle fois sur cet événement, il est prêt à se battre pour ensuite profiter des autres courses, seule une petite douleur au genou pourrait le freiner.
Logo TDSAurélien Dunand-Pallaz pourrait confirmer tout son potentiel après sa seconde place au MIUT et son titre de Champion de France de Trail long, il a reconnu le parcours et sait se préparer pour les échéances qu’il planifie.
Fabien Antolinos, vainqueur de l’X-Trail Courchevel 2018 et lauréat du Lavaredo 2017, il s’est préparé en altitude sur le parcours de la course.
Maxime Cazajous (forfait / raisons familiales – MAJ 27/08), 2nd du 90km du Mont-Blanc 2018 et 5ème du Grand Raid en 2016, aura a cœur d’aller chercher un nouveau podium à Chamonix.

A suivre aussi Sylvain Camus 2ème en 2017 de cette TDS et qui arrive toujours en forme à cette époque, l’expérimenté Julien Chorier qui vient de passer lors de son Grand Tour Tarentaise sur certaines portions de la course, Nathan Jovet et Rémi Berchet, les Tarins qui connaissent les sentiers par cœur, mais aussi Manu Gault, Clément Barret, Aubin Ferrari, Arnaud Lejeune, Nicolas Duhail, Baptiste Cazaux, Jérome Mirassou

Mais l’épouvantail Hayden Hawks, vainqueur de la CCC 2017 et du Lavaredo 2018 aura t-il les moyens de contrer les Français sur un terrain plus techniques et de mettre tout le monde d’accord, lui qui vient aussi de faire un A/R aux Etats-Unis pour refaire son visa.
Un américain pouvant en cacher un autre c’est Dylan Bowman qui pourrait surgir, 7ème de l’UTMB 2017 et vainqueur du Mont Fuji 2018, il arrive avec de la fraîcheur.
On suivra aussi Tom Owens , 5ème de la CCC 2017 et pour qui la distance est un peu longue, Tofol Castaner, l’Espagnol vainqueur de la CCC en 2012, ses compatriotes Pablo Villa et Jessed Hernandez, le Suisse Diego Pazos et le polonais Marcin Swierc, 2ème de la CCC 2017.
Et si l’on assistait à une victoire Russe pour la 1ère fois sur l’une des courses de l’événement, Dmitry Mityaev, 2nd de l’Ultra Pirineu 2017, vainqueur de l’High Trail Vanoise 2018 devant Ludo Pommeret, est à l’aise sur ces profils très montagneux….il sera a surveiller de près et proche du podium.

Chez les dames, 2 françaises ont une carte à jouer pour venir accrocher le podium, Audrey Tanguy, la savoyarde, meconnue pourrait bien se faire un nom auprès du public, des médias et des sponsors, 2nde du 90 km du Mont-Blanc 2018 et 2nde au MIUT, elle arrive avec de la fraîcheur et l’envie de courir.
Caroline Benoit, discrète mais régulière, il faudra aussi compter sur elle après sa 3ème place sur l’Eiger Ultra Trail 2018 et sa victoire à l’Ultra des templiers en 2016.
Les autres tricolores à suivre sont Perrine Tramoni, Audrey Bassac, Sylvaine Cussot et Marion Deslepierre.

Les Américaines seront 4 pour tenter de faire monter les Etats-Unis sur le podium, Megan Kimmel, sans doute un peu long et technique, tout comme pour You Wang,
Keely Henninger pourrait avoir un rôle à jouer, quant-à Rory Bosio, double vainqueur de l’UTMB, malgré une grosse préparation, pourra t-elle renouer avec la victoire ?
A suivre aussi Katrin Götz vainqueur de l’Eiger Ultra et 3ème du Lavaredo et la canadienne Alissa Lapierre.

OCC => 55 km / 3500 m D+ / départ jeudi 8h15 de Orsière

On retrouvera Thibaut Baronian, 3ème en 2016, 2ème en 2017, il est en forme pour reproduire les mêmes performances mais reste en dolori avec son genou et une cheville.
Nico Martin est de retour à la compétition après sa fracture de fatigue en Mai, lauréat 2014 de cette épreuve, et 3ème de la CCC 2015, il manque de repère en course après 3 mois d’arrêt mais il aura la fraîcheur et s’est préparé pour suivre les meilleurs.
Adrien Michaud, il retrouve son meilleur niveau après son passage à vide suite aux mondiaux, c’est un format qui lui convient, 2h50’ à Sierre Zinal, jeune papa pour la seconde fois…tout semble baigner !

Logo occ

A suivre aussi Clément Molliet, Gauthier Airiau, Kevin Vermeulen, Benoit Galand, Thomas Cardin et Robin Cattet.
Mais là aussi, l’Américain Tim Freriks, le plus rapide sur le papier pourrait tirer son épingle du jeu et contrer les Français pour succéder à Marc Lauenstein.

Les 4 Espagnols Eugeni Gil (forfait), Pablo Villa, Jordi Bes et Dani Garcia seront solides sur une distance et un profil qui conviennent à leurs qualités sans oublier le fougueux Japonais Ruy Ueda, 2ème de la CCC 2016, le Chinois Erenjia Jia et l’Italien Claudio Del Grande.

Chez les dames, peu de chances de voir une Française succéder à Célia Chiron lauréate de l’édition 2014, Amandine Ferrato est forfait (raisons familiales), Lucie Jamsin retrouve son niveau après son passage à vide aux Championnats de France.
A suivre Stéphanie Manivoz et Morgan Creton.
Ruth Croft, vainqueur de la CCC 2015 et du marathon du Mont-Blanc 2018 et 4ème à Sierre Zinal, elle se focalise sur ces formats courts et aime la confrontation, elle est la favorite de cette épreuve.
L’espagnole Eli Gordon qui avait surpris tout le monde l’an passé sera en lice pour un doublé, elle vient de terminer 7ème à Sierre Zinal.

La jeune australienne Lucy Bartholomew, l’Américaine Kelly Wolf ou encore la Canadienne Marianne Hogan et la Néo Zélandaise Nancy Jiang seront à suivre pour un Top 10 qui s’annonce très international.
La Suissesse Andréa Huser, seconde de l’UTMB 2017, qui devait faire son retour après sa fracture de fatigue est finalement forfait.

CCC®=> 101 km / 6100 m D+ / départ vendredi 9h00 de Courmayeur

Les chances Françaises reposeront sur les épaules d’Aurélien Collet, 9ème en 2017, il est habitué à rendre les courses nerveuses et à partir devant. Il a moins couru que l’an passé, le profil convient à ses qualités, il peut prétendre à un Top 5.
Thibaut Garrivier est forfait (blessé cheville) tout comme Tony Moulai (Aponévrose), on suivra alors Nicolas Bouvier Gaz, 7ème en 2017, Germain Grangier 3ème de l’OCC 2015, Alexandre Mayer et le jeune Thomas Angeli, 4ème du 90 km du Mont-Blanc.
Et les expérimentés, Pascal Giguet et Thierry Breuil qui courent encore avec une envie de cadets.

Logo cccPau Capell, un moment incertain a confirmé qu’il serait au départ, il a déjà beaucoup couru cette saison, Cristofer Clement est forfait (blessé aux côtes), l’Américain Cody Reed monte en puissance, tout comme l’Anglais Tom Evans, 3ème des Mondiaux de Trail ou encore le Léton Andris Ronimoiss, le Lituanien Vaidas Zlabys, le Chinois Min Qi ils incarnent l’internationalisation font partie de la jeune génération qui pourrait figurer dans le Top 5 de cette édition.

A suivre aussi l’Italien Marco De Gasperi qui n’a jamais m’a une course aussi longue de sa carrière mais qui s’est préparé pour, le Marocain Rachid El Morabity 2nd de l’OCC, multiple vainqueur du marathon des Sables habitué des longues distances et le triathlète David Hauss vainqueur du Trail du Bourbon 2017.

Chez les dames, Anne Lise Rousset sera la seule chance Française de figurer en tête de course, elle a remporté l’épreuve en 2014, 15ème de Sierre Zinal, 4ème du Marathon du Mont-Blanc, le parcours convient a ses qualités de vitesse.
Elle aura face à elle de nombreuses athlètes rapides et expérimentées pour une course ouverte, l’Américaine Camille Heron (forfait), la Suédoise Ida Nilsson, les Espagnoles Maité Maiora (forfait), Azara Garcia, et Laia Canes (forfait), , la Chinois Miao Yao , 2nde du Lavaredo et vainqueur du Vibram Hong Kong 100, la suissesse Jasmin Ninige qui sait prafaitement se préparer pour ses objectifs et pourrait bien venir chercher le podium et l’intrépide et toujours souriante Katie Schide lauréate du MIUT, de la Maxi-Race 2018 et de la Pierra Menta été qui sera aux avants postes, à n’en douter au regard de sa saison.

Par Fred Bousseau

X