Actus courses

OMAN by UTMB®, triplé Français !

Partager
Poste Le 29 novembre 2019 par Fred Bousseau

OMAN by UTMB®, Victoire de Romain Olivier et triplé Français

Ce n’est qu’une demie surprise qu’ont créé les 3 Français, candidats au podium, engagés au départ de la seconde édition de Oman by UTMB®.
PODIUM OMAN by UTMB 2019Mais c’est le plus jeune, Romain Olivier, qui aura eu les honneurs à l’arrivée et s’impose devant Julien Chorier et Seb Chaigneau, 2 coureurs d’expérience. Il confirme ses pré-dispositions athlétiques en montagne, comme le rappelle son nouvel entraîneur Pascal Balducci « c’est un super gars, avec un gros potentiel physique ».

Une course de 130 km et 7 400 m D+, « hyper technique » voire même « violente » souligne Seb Chaigneau heureux 3ème de cette édition au terme d’une remontée régulière.
Une épreuve digne d’un GR 20 en Corse, avec beaucoup de cailloux, la chaleur et des passages très techniques.

« une course magnifique mais violente » : Seb Chaigneau

Et ce n’est pas Romain Olivier qui va contredire cela, 6ème du grand Raid de La réunion 2018, vainqueur de l’Ultra du Beaufortain 2019 et de l’UTPMA mais surtout qui sort du Tor des Géants avec une 13ème place.
« C’est une course aussi difficile que La Réunion, le terrain est usant et fait mal, il faisait chaud et c’était étouffant, mais les paysages et les panoramas incroyables font oublier les difficultés ».
Il aura mené la course de bout en bout, d’abord avec un groupe à 3 puis seul après le 30ème kilomètre : « j’ai essayé de maintenir un bon rythme dès le départ, avec quand même quelques interrogations sur ma récupération après le Tor des géants, mais c’est passé »

Ces mots du vainqueur en disent long sur la course, Julien Chorier second de l’épreuve qui connaît tous les terrains de jeu du monde est lui aussi surpris « c’est une course vraiment difficile, par son profil, la météo, mais surtout le terrain, un mélange de GR20 nord et de lapiaz pendant plus de 100 km », et il ajoute « terminer second est une belle satisfaction, j’avais pas de supers sensations et j’ai eu quelques soucis gastriques, Mike Foote m’a doublé et je pensais finir 3ème, mais il s’est trompé à une bifurcation ».

Seb Chaigneau vient compléter ce podium Franco-Français, lui qui a aussi collectionné les victoires et les podiums sur tous les continents sait de quoi il parle quand il raconte avec son cœur et ses tripes une course « c’est relativement simple, c’est vraiment très très technique, très exigeant avec beaucoup de caillasses, énormément de blocs, tu montes, tu descends, tu es en permanence en instabilité », mais il n’oublie pas non plus ce qu’il vient chercher « c’est surprenant et très beau, les paysages sont fantastiques,  on voit que les organisateurs locaux connaissent bien les sentiers ».

Un parcours atypique qui pourrait faire référence dans les années à venir pour les amateurs d’ultra engagés quand on sait que sur la distance du 130 km, un kilomètre vertical  avec des passages en via ferrata attend les concurrents au 107ème kilomètre.
Les meilleurs mettront près de 1h30 pour parcourir les 3 km et 1000 m de D+.

Et Seb Chaigneau de conclure « c’est vraiment une course magnifique, mais c’est violent » !

Chez les dames Francesca Canepa (Uglow), vainqueur de l’UTMB 2018 s’impose en 26h11’46 suivie de Mere June Edwards en 26h18’06 et Kathleen Leguinen 27h40’09

1/ Romain Olivier – Cimalp : 18h18’46
2/ Julien Chorier – Hoka : 20h29’04
3/ Seb Chaigneau – The North Face : 21h05’06

Par Fred Bousseau – ©organisation – Crédit Oman Sails – Lloyd Images / Vincent Curutchet.

 

X