On Running, sur un petit nuage…

On Running

Créée en 2010 à Zürich (SUI), en catimini, la marque de chaussures On Running a subi une croissance dignes des start-up à succès, grâce à son concept de « Clouds » positionnés sur la semelle. Et ambitionne désormais de venir concurrencer les plus grands…

Courir sur les nuages avec On Running

Venir défier les mastodontes du marché du running tels que Nike ou Adidas, voilà le pari fou qu’est en passe de réaliser la société suisse On Running. Du moins, c’est l’objectif clairement affiché par les dirigeants de l’entreprise née à Zürich, en 2010. Pour parvenir à ses fins, et « coller » aux marques leader d’un marché du running en pleine croissance, il fallait se différencier.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les chaussures On Running se démarquent au premier coup d’œil. Si Hoka One One, autre start-up brillante en pleine expansion, a misé sur l’Oversize pour créer une chaussure différenciante et exclusive. On Running a misé sur son concept de « Cloud », pour prendre des parts de marché à ses concurrents, et créer une vraie identité dans le milieu.

Cette « success story », on la doit d’abord à Olivier Bernhard. Durant les années 1990-2000, cet athlète âgé aujourd’hui de 49 ans, était l’un des plus brillants triathlètes européens. En témoignent ses 6 victoires à l’Ironman Zürich, ses 8 victoires sur le mythique Duathlon de Zofingen, son double titre mondial de duathlon Longue distance, ou sa 5e place à l’Ironman d’Hawaii, en 1999.

Durant ces années à haut niveau, Olivier Bernhard a toujours, de son propre aveu, recherché la chaussure de course à pied idéale. Sans la trouver réellement. Il lui fallait souvent faire le choix, en effet, entre une chaussure au bon amorti, mais lente, idéale pour l’entraînement, et une chaussure rapide, mais raide, parfois génératrice de blessures… Difficile pour lui de trouver le mix de ces qualités dans une même chaussure.

 Chaussure trail On running
© On Running, Mountains Legacy

On Running : Un nouveau concept de chaussure de running

Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, Bernhard va plancher lui-même sur cette chaussure idéale. Celle qui procurerait les bénéfices d’une chaussure d’entraînement confortable et le dynamisme d’une chaussure de course…

De 2005 (date de la fin de sa carrière) à 2009, il rumine l’idée et croise la route d’un ingénieur suisse, David Allemann, qui envisage de développer un nouveau concept de chaus­sure de running. Au fil des échanges, les deux hommes allient leurs forces : celle de l’expérience de la course à haut niveau, et celle de l’expertise en ingénierie, pour finalement mettre sur les rails On running, avec un 3e, Caspar Coppetti, ancien manager sportif de Bernhard.

L’idée est de proposer un système d’amorti qui absorbe les forces verticales et horizontales exercées lors de la course, combiné à un retour d’énergie immédiat et quasi sans déperdition après l’impact du pied sur le sol. Une réception en douceur, suivie d’une propulsion ferme. Il va donc falloir imaginer une technologie qui amortit l’atterrissage, et amplifie la propulsion.

Le premier prototype de chaussures fait sourire, mais il en découlera la réussite d’aujourd’hui. Sur la semelle, David et Oliver collent en effet des morceaux de tuyau d’arrosage préalablement découpé en petite rondelles… La « légende » veut que, après plusieurs essais sur cette curieuse semelle, Olivier Bernhard, ne ressente plus ses douleurs aux tendons d’Achille qui lui pourrissaient la vie à chacune de ses sorties…

La Technologie Cloud, signature des On Running

On running
© On Running, Mountains Legacy

En janvier 2010, la société est officiellement créée, et avec elle le premier modèle de la marque, la Cloud Runner. Le monde du running découvre les désormais célèbres « nuages » de la technologie CloudTec® disséminés sur la semelle. Une sorte de plots circulaires tridimensionnels en caoutchouc, hautement flexibles. Ces «nuages» offrent un amorti s’il le faut, et quand il le faut : le coureur a l’impression d’atterrir sur du sable, et de décoller d’une piste très dure. Une technologie inédite, qui donne de surcroit à la chaussure un look ravageur, reconnaissable entre mille. Un concept qui interpelle, interroge, détonne.

A l’ISPO de Munich (ndr – le plus grand salon de sport au monde), un mois après le lancement du premier modèle, On Running remporte déjà un Award de l’innovation. En juillet 2010, les premiers magasins présentent la gamme dans leurs rayons. Surtout en Suisse. Le début du succès, qui fut long à se mettre en place, la marque restant plusieurs années confidentielle. Mais aujourd’hui, sa popularité ne se dément pas.

Pour sortir de l’anonymat, ON aura débauché plusieurs stars de la course sur route et du triathlon : Tegla Loroupe, l’une des meilleures marathoniennes, de l’histoire, vante les mérites de la marque hors des frontières helvétiques. Aux JO de Londres, en 2012, David Hauss réalise le 3e meilleur temps pédestre, avec ses ON. Nicola Spirig, championne olympique de triathlon en 2012 à Londres, devient une autre égérie de la marque en 2013. Cette même année, Frédérik Van Lierde remporte l’Ironman d’Hawaii chaussé de ON.

On running déjà chez les grands du triathlon

On running
© On running, Mountains Legacy

Des succès sur route et triathlon des porte-drapeaux de la marque qui influent logiquement sur les ventes grand public. L’horizon s’est dégagé au fil des ans pour la marque aux « nuages ». ON est aujourd’hui présent travers le monde, dans ses bureaux développés à Portland (Etats Unis), Yokohama (Japon), et Melbourne (Australie).

Si la production d’origine était basée en Suisse, la forte croissance de la production a contraint ON à délocaliser la production en Asie, à l’image des grandes marques. « Nous n’avions plus la capacité d’exploiter une usine en Suisse » regrette Olivier Bernhard. « Mais dès que nous le pourrons, nous reviendrons produire sur nos terres » promet le chef d’entreprise à succès.

La marque continue de se développer, d’innover et de s’améliorer. On Running a inventé la première chaussure sur Abonnement, aves la Cyclon, qu’on renvoie au fabricant lorsqu’elle est usée, contre une paire neuve, moyennant un abonnement. ON a aussi développé sa chaussure à lame carbone, la Cloudboom Echo.

De la route et du triathlon, ON a rapidement posé ses jalons dans le trail. Les problèmes initiaux d’accroche ont rapidement été résolus, notamment sur les dernières éditions des modèles CloudUltra et CloudVenture. La marque est désormais fiable également sur les chemins les plus escarpés et techniques, et soutient des trailers référents comme Xavier Thévenard, ou Germain Grangier et Katie Schide, en France. Accessoirement, On Running vient d’entrer à la bourse de New York. L’aventure peut continuer sereinement !

Par Luc Beurnaux © Photos On Running, Mountains Legacy

juillet, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X