Actus courses

Pierra Menta Ete – Triplé français

Partage

3 jours – 3 étapes par équipe de 2 sur une distance totale de 70 km avec 7 000 mètres de dénivelé positif… voilà ce que proposait la 6e édition de la Pierra Menta été. Retour sur ces trois étapes qui ont concacré trois duos français dans les 3 catégories. Etape 3 La dernière étape

3 jours – 3 étapes par équipe de 2 sur une distance totale de 70 km avec 7 000 mètres de dénivelé positif… voilà ce que proposait la 6e édition de la Pierra Menta été. Retour sur ces trois étapes qui ont concacré trois duos français dans les 3 catégories.

Etape 3

La dernière étape de cette 6ème “EDF PIERRA MENTA ÉTÉ” s’est déroulée dans les meilleures conditions : une ambiance festive et conviviale et une météo idéale ! Pour ce dernier jour de compétition, 230 équipes de 2 (hommes, femmes et mixtes) ont pris le départ, toujours en format Mass Start, de cette course de sky running unique au monde Cette étape de la Roche Parstite était la plus facile de la compétition sur le papier, mais elle tombait après 2 jours de courses intenses et difficiles, qui ont mis les coureurs à rude épreuve ! Ce matin, il y avait néanmoins beaucoup d’envie de finir cette 6ème édition de la Pierra Menta Été en  beauté pour les 460 concurrents restant ! Et pour se faire, ils devaient s’affranchir des 16 kilomètres de parcours sur 1 400 mètres de dénivelé positif.

Du côté des hommes, c’est l’équipe française composée de Sébastien Fine & Tristan Calamita qui s’est imposée en 1 heure et 55 minutes. Ce duo d’outsiders avait toutes les compétences pour remporter cette dernière étape. Spécialistes de la course en montagne, ils ont su gérer la course comme il fallait pour garder leur avance tout au long du parcours. Néanmoins c’est le duo français Yoann SERT & Hugo CARCEY-COLLET qui remporte la compétition. Ils terminent cette dernière course à la 5ème position en 2 heures, mais leur large avance de 8 minutes au classement général leur a permis de gagner cette 6ème édition haut la main ! Les espagnols Virgil Rubén & Raùl Criado prennent la deuxième place de l’étape en 1 heure et 58 minutes devant leurs adversaires le tchèque Tomas Macecek & le slovaque Peter Frano qui terminent la course en 1 heure et 59 minutes. Au classement général, ce sont eux qui terminent second devant la paire italienne composée d’Andrea Pozzer & Filippo Beccaro.

Chez les femmesles favorites Sophie MOLLARD et Candice BONNEL remportent la compétition malgré leur troisième place sur cette dernière étape avec un temps de 2 heures et 38 minutes. C’est le binôme français composé d’Alexia Coudray et Maryline Nakache qui s’impose sur cette troisième étape en 2 heures et 36 minutes, devant les suisses Anne Favre et Vanja Kistler qui terminent donc 2ème en 2 heures et 37 minutes. Alexia et Maryline prennent ainsi la seconde place du classement général.

Dans les équipes mixtes, la bataille entre les 2 premiers duos a fait rage aujourd’hui encore. Ils se sont tirés la bourre jusqu’au dernier moment, mais c’est finalement le couple Adrien Michaud & Célia Chiron qui une fois encore s’impose sur la l’étape en 2 heures et 9 minutes et remporte donc cette 6ème éditionJulie Roux et Édouard Laudier n’auront pas démérités et se seront battus jusqu’à la dernière seconde. Après 3 jours de course, ils prennent donc la seconde place au classement général. Ces deux équipes avaient de loin le plus gros niveau de la compétition toutes catégories confondues ! Elles terminent d’ailleurs 7ème et 9ème au classement scratch, un exploit face aux équipes 100% masculines.

2e étape

La 2e étape était sans conteste la plus difficile des 3 jours de compétition, avec le Grand-Mont pour un parcours de 31 kilomètres et plus de 3 000 mètres de dénivelés positifs ! Les 478 coureurs ont donc dû venir à bout d’un parcours très exigeant en termes de dénivelé et de technicité.

Du côté des hommes, l’équipe française composée de Yoann Sert (le local de la course, surnommé “l’extraterrestre”) et Hugo Carcey-Collet a largement survolé la course. Ils avaient plus de 10 minutes d’avance sur leurs concurrents en arrivant sur le premier sommet. Ils étaient suivis par l’équipe italienne composée d’Andrea Pozzer et Filippo Beccari et l’équipe donnée favorite, le Tchèque Tomas Macecek et le slovaque Peter Fano. Le duo français qui dominait la course hier avait finalement du se contenter de la seconde place suite à la blessure d’Hugo Carcey-Collet dans la dernière descente. Ce matin, Hugo était parfaitement rétabli et prêt à en découdre pour récupérer la pole position. Mission accomplie, ils s’imposent tous les deux avec un temps de 3 heures et 51 minutes. Grâce à leur large avance sur les favoris à l’arrivée (plus de 8 minutes), l’équipe française prend la tête du classement général, de bonne augure pour la finale de demain. Contre toute attente, ce sont finalement les italiens qui prennent la deuxième place de la journée avec un temps de 3 heures et 58 minutes, devant le Tchèque et le Slovaque qui terminent troisième de l’étape en 3 heures et 59 minutes.

Chez les femmes, les leaders de la course, Sophie Mollard (la locale de la couse) et Candice Bonnel signent une seconde victoire en 5 heures et 7 minutes. Elles ont su garder la tête de la course tout au long du parcours et s’imposent donc sans surprise. La surprise justement est venue du duo Caroline Limouza et Marie Pollet-Villard qui a pris la deuxième place en 5 heures et 16 minutes face à Maryline Nakache et Alexia Coudray qui ont du se contenter de la  troisième place en 5 heures et 23 minutes. Elles ont eu plus de mal à venir à bout de cette étape particulièrement longue et escarpée. À l’issue de cette journée, Sophie Mollard et Candice Bonnel creusent l’écart à la tête du classement général, et la bataille s’annonce rude demain entre les deux autres duos français pour remporter la deuxième place .

Dans les équipes mixtes, on a encore vu s’affronter les deux duos de tête du classement général, l’équipe vainqueur de la première étape, Célia Chiron et Adrien Michaud, contre leurs challengers Julie Roux et Édouard Laudrier. Ils se sont suivis de très près tout au long du parcours, Julie et Édouard avaient même un peu d’avance sur leurs adversaires jusqu’au sommet du dernier check-point. Mais dans la dernière descente, Célia a su se surpasser et a ainsi permis à son binôme de reprendre la tête de la course. Ils conservent donc la première classe du classement général en s’imposant sur cette deuxième étape en 4 heures et 15 minutes. Ils s’offrent même la 7ème place au classement scratch, face à des duos 100% masculins ! Julie et Edouard prennent la 2ème place en 4 heures et 16 minutes. Ils rentrent eux aussi dans le Top 10 du scratch en décrochant la 9ème place, deux très belles performances pour des équipes mixtes !

1ere étape

Au programme de la première étape, un parcours particulièrement technique et difficile d’environ 26 kilomètres de long avec plus de 2 600 mètres de dénivelé positif, des singles, des adrets et un passage en arête avec longe et baudrier. Le tout agrémenté d’un brouillard épais sur les sommets et d’un terrain rendu glissant par la pluie de la veille…

Du côté des hommes, l’équipe française composée de Yoann Sert (le local de l’étape, il est originaire d’Arêches-Beaufort) & Hugo Carcey-Collet, les deux favoris de la compétition, ont pris très rapidement la tête de la course, suivis de près par un autre duo composé du Tchèque Thomas Macecek & du Slovaque Peter Franco, et des espagnols Raul Criado & Ruben Vigil. Malheureusement, Hugo s’est blessé dans la dernière descente et a eu beaucoup de mal à terminer la course. Leurs challengers Thomas et Peter en ont profité pour passer devant dans les 3 derniers kilomètres et prendre ainsi la première place du classement général en 3 heures et 32 minutes. Yoann Sert et Hugo Carcey-Collet ont du se “contenter” aujourd’hui de la deuxième place en 3 heures et 33 minutes. Il s’en est fallu de très peu pour qu’ils l’emportent ! Rendez-vous demain sur la seconde étape pour voir si Hugo a pu soigner sa blessure et revenir en pleine forme dans la course. Les espagnols ont pris la 3ème place avec un temps de 3 heures et 35 minutes.

Chez les femmes, il y a eu un beau duel entre les équipes françaises composées de Sophie Mollard & Candice Bonnel, et de Maryline Nakkache & Alexia Coudray. C’est finalement l’équipe de Sophie et Candice qui remporte l’étape en 4 heures et 18 minutes. Maryline et Alexia prennent la deuxième place du podium en 4 heures et 23 minutes. Ce qui a  sans doute fait la différence c’est que Sophie Mollard est originaire d’Arêches-Beaufort, elle connaît donc très bien le terrain et la technicité des parcours ne leur faisaient pas peur 

Dans les équipes mixtes, il y a eu un gros duel entre les équipes d’Adrien Michaud et sa compagne Célia Chiron, et le duo Julie Roux / Édouard Laudrier. L’écart s’est creusé à la sortie du ravitaillement de la Bâti, où Adrien et Célia ont mis les bouchées doubles et ont ainsi pu distancer Julie et Édouard. Ils ont su maintenir une avance confortable pour finalement s’imposer en 3 heures et 42 minutes. Julie et Édouard ont pris la deuxième place du classement en 3 heures et 49 minutes.

Photos Franck Oddoux

Poste Le 5 juillet 2021 par Luc Beurnaux
X