Résultats Sierre-Zinal 2022, doublé Kenyan, K. Jornet 5ème, bilan Français mitigé.

Sierre-Zinal 2022 - Marc Kangogo

Cette 49ème édition de Sierre-Zinal était annoncé comme un duel entre les coureurs venus des hauts plateaux d’Afrique et les Européens, les Kenyans ont tenu leur rang – PREVIEW SIERRE-ZINAL 2022
Une première sur les Golden Trail Series, mais pas sur Sierre Zinal puisque 2 Africains se sont déjà imposés, Eticha Tesfaye (Ethyopie – 1996 – 2h41’05) et Petro Mamu (Erythrée – 2016 – 2h33’38). Chez les dames, non plus, puisque Tsige Worku (Ethyopie – 2003 – 3h16’07) et Lucy Murigi (Kenya – 2015, 2017 – 2H58’40 et 2018) ont aussi inscrites leur nom au palmarès.

Une choses est sûr est que ce doublé Kenyan est une première à Sierre Zinal avec les victoires de Mark Kangogo (Team Daudin/On Running, Kenya) chez les hommes, et de Esther Chesang (Team Sky Runners Kenya, Kenya) chez les femmes.
Retour sur cette épreuve avec le bilan Français 2022 et les 5 meilleurs chronos Français(es) de l’histoire.

RÉSULTATS SIERRE-ZINAL 2022

Mark Kangogo, au-dessus de tous !

Sierre-Zinal 2022 - Kilian Jornet

On a longtemps cru qu’il pourrait battre le record de Kilian Jornet (team Nnormal, Espagne)… Mais, même s’il a été un peu court dans la descente finale, Mark Kangogo a survolé la course de A à Z pour s’adjuger une victoire de très haut rang sur cette édition 2022 de Sierre-Zinal.

Une première pour un coureur africain sur une manche de la Golden Trail World Series. « Cette course était super dure, mais j’ai pu faire ce que je voulais. Je suis vraiment très content ! Je m’entraîne au Kenya assez durement pour être capable de faire ce genre de résultats et essayer d’être le meilleur. Je suis tombé sur la fin et j’ai eu peur parce que je me suis fait mal au genou mais je suis super content. Je retourne demain au Kenya retrouver ma famille après ce qui est clairement le meilleur résultat de ma carrière. »

Alors que Kilian Jornet semblait être le seul à pouvoir rivaliser avec les Africains aujourd’hui, c’est un autre Espagnol qui a finalement surpris tout le monde sur la deuxième partie de course.

Andreu Blanes (team Hoka One One / Cárnicas Serrano, Espagne) a fait une descente canon pour s’emparer de la deuxième place, lui le spécialiste de la course d’orientation qui souffre de complications post-vaccination contre le Covid depuis le début de la saison. « C’est incroyable, confie-t-il en pleures à l’arrivée. Je ne voulais pas y croire, mais quand j’ai doublé Kilian, je me suis dit qu’il ne fallait rien lâcher et j’ai tout donné pour le podium. Au final je finis deuxième et… qu’est-ce que ça fait du bien. J’ai eu tellement de soucis après le Covid, je n’arrivais plus à rien… Cette année a été un putain de cauchemar et là c’est juste du pur bonheur. J’ai vraiment vécu sept mois très compliqués… Je ne sais pas si c’est le meilleur résultat de ma carrière mais c’est clairement la meilleure chose qui me soit arrivée depuis tellement longtemps… ».

En troisième position on retrouve un autre Kényan : Patrick Kipngeno (team Run2gether). Épuisé à la fin de la course, il était malgré tout ravi de ce résultat pour sa première course au-delà de 30 kilomètres. « C’était une course très dure. Je n’ai pas eu de souci dans les montées et sur le plat mais j’ai souffert dans la descente. Je ne suis pas tombé mais j’étais épuisé. Je ne m’attendais pas vraiment à ce podium vu que c’était ma première course de plus de 30 kilomètres. Mais je compte bien revenir l’an prochain ! »

À noter un fait intéressant juste derrière : le sprint de Petro Mamu (Team Scarpa, Érythrée) qui a surpris Kilian Jornet (Team Nnormal, Espagne) pour s’emparer de la quatrième place sur la ligne d’arrivée.
Kilian Jornet félicitant les lauréats à l’arrivée et se réjouissant de voir de nouveaux coureurs arriver et surtout des coureurs Africains qui vont permettre au sport d’élever le niveau.

Esther Chesang sur le fil

Sierre-Zinal 2022 - Esther Chesang
Esther Chesang

Elle avait creusé un sérieux écart avec sa poursuivante Maude Mathys (team Salomon, Suisse) et semblait même partie pour battre le record. Mais Esther Chesang a vu son avance fondre comme neige au soleil sur la fin de course.

Heureusement, la Kényane a su conserver une trentaine de secondes d’avance sur Maude pour s’adjuger la victoire. « Je suis vraiment contente de ce résultat surtout que c’est ma première vraie course de trail ! J’ai dû vendre des bracelets pour financer mon voyage donc, à tous ceux qui en ont achetés, j’ai envie de dire merci ! Mon mari, Matthew Kiptanui, devait aussi courir la course mais il a eu des soucis de visa et n’a pas pu venir. J’ai hâte de le retrouver pour fêter cette victoire et j’espère qu’on pourra revenir vite pour d’autres courses. Je ne sais pas encore quand, mais j’espère que ce sera très rapidement parce que j’adore l’ambiance de ces courses en Europe ! ».

Sur ses talons, on retrouve une Maude Mathys épuisée mais ravie. « Je suis contente de cette seconde place. Bien sûr, tu es forcément déçue quand tu vois 30 secondes d’écart, mais, même si j’aurais pu aller plus vite à certains moments, j’aurais peut-être moins bien fini. J’ai eu du mal sur la fin, j’étais à bout, je crampais. Il me manquait un peu d’entraînement en course à pied, comme j’ai fait 90 % de vélo pour laisser mon tendon au repos. Mais je suis très contente au final, car j’avais même peur que ça revienne derrière ! »

Et derrière elle, justement, on retrouve une autre Kényane, Philiaries Kisang (team Daudin / On Running). « C’était ma première course avec autant de côtes, confie-t-elle. Je suis davantage habituée aux courses sur le plat. Je n’ai pas eu de problème majeur mais qu’est-ce que ça a été dur ! Je vais mieux m’entraîner dans les montées pour les prochaines courses. Et les descentes… J’ai dû marcher, même en descente… Mais je suis très contente d’avoir pu conserver ce podium ! »

Côté Français, bilan mitigé

Sierre-Zinal 2022 - Anthony Felber
Anthony Felber

La belle performance de cette édition côté Français revient à Anthony Felber qui a tenu les espoirs qui pesaient sur ses épaules, faisant de cette course le gros objectif de sa saison.
Il termine à la 12ème place et 1er Français mais surtout il affiche la 4ème meilleure performance Française de tous les temps (2h27’51), juste devant le champion d’Europe de course en montagne 2022, Sylvain Cachard 13ème en 2h38’22.
A noter la 34ème place de Boris Orlhac (2h47’49) qui ne court que depuis 10 mois, et qui a fait la première partie de course avec les meilleurs, pointé dans le Top 12 jusqu’à mi course et la 36ème de Romain Maillard (2h48’09).

Déception par ailleurs avec Hassan Chahdi (abandon au Weisshorn), Simon Gosselin (abandon – pb respiratoires), la 38ème place de Fred Tranchand, la 42ème place de Quentin Meyleu et la 43ème de Loic Robert, même si ces coureurs sont dans un chrono de 2h50′, on pouvait espérer mieux !
Le jeune Louis Dumas termine à une belle 41ème place en 2h49’39.

Chez les dames, Mathilde Sagnes, termine 12ème et affiche le 5ème meilleur chrono Français de l’histoire, elle devance Julie Roux (15ème en 3h11’44), 2 seules Françaises dans le Top 20, qui montre la densité de cette course.
Louise Serbant Penhoat termine 24ème en 3h19’09, juste derrière Anais Sabrié (3h16’07 – 21ème), loin de ses chronos de 2019 et 2021.
Lucille Germain, fatiguée mentalement et physiquement, termine 35ème à 36 min de la tête et Adeline Roche qui peine à retrouver son niveau 45ème à 42 min.

MEILLEURS CHRONOS FRANÇAIS* DE L’HISTOIRE DE SIERRE-ZINAL

1/ 2h33’45 – Fred Tranchand (2020 – 2nd) – non homologué*
2 – (1) / 2h34’56 – François Gonon (2014 – 4ème)
3/ 2h34’57 – Thibaut Baronian (2021 – 6ème) – non homologué*
4/ 2h36’27 – Julien Rancon (2021 – 8ème) – non homologué*
5 – (2) / 2h36’46 – Julien Rancon (2018 – 6ème)
6 – (3) / 2h37’16 – Thibaut Baronian (2017 – 6ème)
7 – (4) / 2h37’51 – Anthony Felber (2022 – 12ème)
8 – (5) / 2h38’22 – Sylvain Cachard (2022 – 13ème)


1/ 2h55’23 – Anais Sabrié (2021 – 3ème) – non homologué*
2/ 2h59’08 – Blandine L’Hirondel (2021 – 4ème) – non homologué*
3 – (1) / 3h01’58 – Anais Sabrié (2019 – 5ème)
4 – (2) / 3h02’58 – Aline Camboulives (2012 – vainqueur)
5 – (3) / 3h08’32 – Christel Dewalle (2014 – 3ème)

6 – (4) / 3h09’35 – Mathilde Sagnes (2022 -13ème)
7 – (5) / 3h09’42 – Amandine Ferrato (2017 – 3ème)

*A noter que les chronos de Fred Tranchand (2h33’45 – 2020), Thibaut Baronian (2h34’37 – 2021), Julien Rancon (2h36’27 – 2021), Anais Sabrié (2h55’23 – 2021) et Blandine L’Hirondel (2h59’08 – 2021) ne sont pas homologués (source officielle organisation : parcours légèrement modifié et plus court / années Covid).

Par Fred Bousseau – © Fred Bousseau / S. Cortès.

septembre, 2022

Filter les événements

type d'évènement:

Tous

Emplacement de l'événement:

Tous

Aucuns évènements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X